Sport

•  Janiaud Vincent • Lundi 29 août 2011 à 0h00

Basket Pro B - Avec ses nouveaux venus, la JL va pouvoir se mettre au travail

Donald Copeland, arrive du championnat portoricain avec le titre.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Donald Copeland, arrive du championnat portoricain avec le titre.

Pour cette saison 2011 – 2012, le staff de la JL Bourg a réussi à former son équipe parmi les premiers clubs de Pro B. La reconduction de six des joueurs de la saison passée (joueurs formés localement : Jesse Delhomme, Cédric Ferchaud, Angelo Tsagarakis, Cheikh Koma, Jérôme Sanchez et Octavio Da Silveira) a permis d’avancer très vite, de travailler dans la continuité et de se consacrer à recruter trois étrangers (non JFL) et un dixième homme.


Moses Sonko

Moses Sonko avait été le premier à donner son accord pour arriver d’Aix-Maurienne à Bourg-en-Bresse. Mais à l’instar des stars, celui qui est désiré sait se faire attendre. Des tracasseries administratives, qui devraient être solutionnées rapidement, ont privé ce Gambien actuellement aux Etats-Unis de rejoindre ses coéquipiers le jour prévu. Il devrait normalement arriver en fin de semaine. La charnière importante de l’équipe va être confiée au meneur américain Donald Copeland et au pivot sénégalais Ousmane Barro.


Donald Copeland

Le premier, Donald Copeland, arrive du championnat portoricain avec le titre : une première pour lui. La saison s’est terminée il y a peu de temps, ce qui peut constituer un avantage car il n’y a pas eu de grande coupure d’activité. Donald définit cette ligue comme étant très différente du championnat français : « C’est un championnat très fort, un jeu complètement différent de l’Europe, beaucoup plus en transition, ça court beaucoup avec peu de systèmes sur demi-terrain et très physique », dit-il. Ce n’est pas la première fois que Copeland passe de l’Europe au continent américain. Conscient que cela peut être dangereux pour le corps de jouer toute une année, il sait aussi que la carrière d’un basketteur est courte. Le jeu européen ne sera pas nouveau pour lui qui a fréquenté la Pologne, la Bosnie-Herzégovine, l’Allemagne et le championnat français avec Paris-Levallois en 2006-2007, année où la JL était opposée en Pro A au club parisien. Si Copeland ne se rappelle plus des joueurs bressans, il garde le souvenir de l’ambiance dans la salle burgienne. La proposition qui lui a été faite correspond à son plan de carrière : faire une saison complète sans pépin en étant meneur titulaire dans une équipe compétitive, qui lui permettra d’accrocher d’autres ligues plus fortes que la Pro B.


Ousmane Barro

Le nouveau pivot de la JL avait déjà été approché par le staff il y a deux ans. Il désirait venir en France, mais l’affaire n’avait pas abouti. Après ses années en NCAA (National Collegiate Athletic Association, ndlr) à Marquette, il arrive lui aussi en Pologne puis en Iran pour lier le côté religieux et le sport. Originaire du Sénégal comme Iba Koma, Ousmane n’a pas le même gabarit : « C’est parce qu’il mange tout le temps », plaisante Barro. A 27 ans, une taille respectable pour un poste 5, 2 m08, avec de belles épaules et une bonne capacité à traverser le terrain en trois enjambées, le néo-Bressan a des arguments à faire valoir. Claude Marquis, ancien joueur de Cholet qui a été son adversaire en Iran cette saison, dit de lui : « Ousmane n’est pas un joueur offensif, c’est plus un joueur qui va aller prendre des rebonds, mettre des contres. Il a un bon shoot autour de la raquette ». Ce à quoi Ousmane répond : « Ça correspond à ce qu’il a vu de moi. Je le connais un peu et je peux dire la même chose pour lui. Je ne suis pas un joueur qui va marquer 35 points par match ». 15 points, 15 rebonds et 5 contres suffiront au bonheur des supporters.



Malik Sidibe

C’est à Nanterre, en regardant le match des pros, que Malik a découvert que la JL existait. Ce jeune ailier de 18 ans a fait ses premiers pas à Toulouse puis au Centre de Formation du CSP Limoges. La JSF Nanterre accédant à la Pro A, on lui avait proposé de jouer à Nanterre en Espoirs mais il a préféré une équipe première. De même qu’il a eu l’opportunité d’aller à San Diego en High School, mais il a été plus attiré par Bourg pour progresser et découvrir le monde professionnel.

Vincent Janiaud,

correspondant local

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Widget santé

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain