Actualités

•  Hasdenteufel Jonathan • Vendredi 24 février 2012 à 0h00

Un vaste plan départemental pour préserver la ressource en eau

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pas de légende pour cette photo


Rachel Mazuir, président du Conseil général et sénateur de l’Ain, l’avait promis lors de son élection. Lundi, le plan départemental de l’eau a été signé par les quatre organismes financeurs du plan : le Conseil général de l’Ain, la région Rhône-Alpes, l’Agence de l’eau et l’État. Ce plan prévoit des actions concertées autour de quatre grandes priorités : l’eau potable, l’assainissement, la lutte contre les pollutions diffuses et la protection des milieux aquatiques.


Pour garantir l’eau potable, tout un faisceau d’actions sera déployé : une sécurisation de l’alimentation en eau potable, le maintien des infrastructures exigences pour augmenter le rendement des réseaux ou encore préserver cette ressource si fragile. Pour assurer l’eau potable dans toutes les communes : des diagnostics, des améliorations de réseaux seront menés. Pour lutter contre la propagation de la pollution diffuse et atteindre un bon état écologique des 3 000 km de cours d’eau du département, les acteurs veulent inciter notamment à la modification des pratiques agricoles.


Alain Chabrolle, le vice-président du Conseil régional, délégué à la santé et à l’environnement, a affirmé vouloir faire du Rhône-Alpes une éco-région avec des expérimentations pilotes, comme les couloirs de biodiversité pour rétablir le fonctionnement des écosystèmes.


Parmi les autres dispositifs, le plan prévoit de soutenir les travaux en rivière et notamment en aménageant des systèmes de luttes contre les crues et à la pollution des eaux pluviales. « Ça coûte deux fois moins cher de ne pas polluer. Il vaut mieux subventionner les agriculteurs pour ne pas qu’ils puissent utiliser de pesticides, plutôt que de payer pour la pollution » conclut Martin Ghespereau, directeur général de l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée et Corse, avant d’inviter chacun au forum mondial de l’eau qui aura lieu mi-mars à Marseille.



Le saviez-vous ?

- Un robinet qui goutte pendant une journée équivaut à 120 litres d’eau gaspillée

- Une chasse d’eau qui fuit pendant 24 heures, ce sont 600 litres d’eau gaspillée

- Laver sa voiture, ce sont 200 litres d’eaux usées déversées dans la nature



Les atouts de l’eau du robinet

- Economique : elle est de 100 à 300 fois moins chère que l’eau en bouteille

- Écologique : en préférant l’eau du robinet, on évite 6 kg de déchets par an et par habitant

- Saine : l’eau est sûre et contrôlée régulièrement.

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Carnet

    Mon carnet du jour - Avis de décès

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Carte recensement

    Achetez la carte du recensement
  • Prochain match JL

  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain