Actualités

•  Thomasson Patrick • Dimanche 15 juillet 2012 à 1h23

Réseau Lucioles : le handicap mental sort (enfin) de l’ombre

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pas de légende pour cette photo

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pas de légende pour cette photo

L’association présidée par Emmanuel Bore et dirigée par Jean-Marie Lacau organisait une soirée spéciale au parc le 26 juin. À cette occasion ont été présentés le travail réalisé par « Résonnace contemporaine », atelier ouvert de percussions composé de personnes valides et d’handicapés mentaux, ainsi que le dernier film réalisé par Réseau Lucioles. Une centaine de personnes avaient répondu à l’appel des organisateurs, preuve que le HMS (Handicap Mental Sévère) n’est plus un sujet tabou (il était temps) et que le travail acharné de l’association commence à porter ses fruits.

Des percussions pour se faire entendre

La soirée commençait par une représentation de « Résonnance contemporaine » auquel s’étaient joints des membres des « Percussions de Treffort », un groupe similaire mais qui affiche 30 ans d’existence. L’ensemble était dirigé par l’énergique Muriel Gomez, bien connue des mélomanes villardois et professeur de musique. Les pièces interprétées étaient particulièrement complexes et pour certaines alliaient même une chorégraphie. Ils s’agissaient d’œuvres originales écrites pour les 2 groupes par des compositeurs contemporains. Les applaudissements nourris et le rappel à l’issue des 4 morceaux sont venus récompenser le travail fourni par les interprètes pour maîtriser toutes les subtilités de ces compositions (changements de rythme, de tempo, de puissance, de surface de frappe : peau et côtés, etc). Leurs sourires faisaient plaisir à voir : ils avaient réussi à conquérir le public, leur public !

Bientraitance et construction de la confiance

Le film présenté par Jean-Marie Lacau rappelait que l’association ne s’occupe pas que des malades mais également des familles et des personnels soignants en mutualisant les expériences réussies des uns et des autres : « les petites victoires ». Ainsi si les différents aspects de la bientraitance envers les malades étaient abordés dans le film, ce dernier permettait aussi de développer les multiples axes de la confiance. Confiance qui doit se gagner au quotidien et sur la durée entre soignants et malades bien sûr mais aussi entre personnel et manager de centre et surtout entre établissements et parents. Certains de ces derniers ont tellement été choqués par des pratiques d’un autre âge qu’ils en sont devenus extrêmement méfiants envers les personnes qui s’occupent de leurs enfants. Ce film a été réalisé dans 6 établissements qui ont accepté d’ouvrir leurs portes à Réseau Lucioles pendant 2 jours, chacun avec un accès libre. Ce sont ainsi 40 h de tournage qu’il a fallu visionner, découper, monter pour arriver au résultat final.

Entre les films réalisés ou en cours de réalisation, les publications de même que les conférences-débats organisées un peu partout, Réseau Lucioles tente par tous les moyens de faire évoluer la prise en charge des personnes souffrant de HMS et de leurs familles. Comme l’a rappelé le président, Emmanuel Bore, cela passe par la mutualisation des expériences. Et cette pratique est nouvelle dans le domaine, jusqu’à il y a encore peu de temps, les établissements vivaient un peu repliés sur eux-mêmes. C’est là le principal challenge de Réseau Lucioles, et il le fait très bien en s’appuyant sur son réseau de+ de 2000 parents (2/3) et professionnels (1/3). Un réseau qui s’étend et qui commence à faire changer les mentalités, il est peut-être temps au XXIe siècle.

Patrick Thomasson, correspondant

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Widget santé

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain