Actualités

• Samedi 4 janvier 2014 à 19h29

Rugby Top 14 - Ces Oyonnaxiens sont énormes!

Soqeta et les Oyonnaxiens ont renversé les Racingmen. © P. Maubourg

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Soqeta et les Oyonnaxiens ont renversé les Racingmen. © P. Maubourg

  • Illustration actu Grande illustration actu

    L'Oyonnaxien Jody Jenneker au four et au moulin niveau combat. © P. Maubourg

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Les Oyonnaxiens se sont offerts un tour d'honneur. © P. Maubourg

  • Illustration actu Grande illustration actu

    L'USO a perdu Ursache sur blessure dès l'entame de match. © P. Maubourg

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Les compères de Tian ont répondu au défi physique.

Un temps de jeu incroyable après la sirène ! Les Oyonnaxiens mènent alors 6 – 0 devant le Racing-Métro quand les visiteurs pilonnent l’en-but des locaux. Après des temps de jeu interminables, les hommes de Christophe Urios réussissent à défendre leur en-but. Au bout de 7 longues minutes d’arrêts de jeu, l’USO s’impose 6 à 0.


Engagement total


Les Oyonnaxiens ont alors bien mérité leur tour d’honneur. Ils ont livré un match de haute voltige face à une équipe “5 étoiles” du Racing-Métro. Un match remporté au courage avec une défense d’acharnés en fin de rencontre. Ces Oyonnaxiens sont impressionnants d’abnégation. « Les Racingmen nous avaient préparé un match de tranchées à jouer, explique Christophe Urios. Nous y sommes descendu et avons gagné cette guerre de tranchées ». Pourtant, les Oyonnaxiens ont encore dû s’adapter à la situation. Outre un terrain détrempé et un vent tourbillonnant, les Haut-Bugistes doivent composer avec la blessure du 3e ligne Valentin Ursache dès la 8e minute de jeu. Sur un terrain lourd et se dégradant au fil des minutes, les deux équipes vont se livrer un véritable jeu d’échec. Tout d’abord en échangeant des coups de pied de gagne terrain sur un rugby style ping-pong. Puis par un affrontement plein fer et une lutte au près de chaque instant dans les regroupements. Les Racingmen sont redoutables en touche en première mi-temps (5 ballons volés sur lancers oyonnaxiens) tandis que les Oyonnaxiens opposent une bonne résistance en mêlée et dans le secteur de la discipline. A la mi-temps, Régis Lespinas – qui remplaçait Benji Urdapilleta blessé – a réussi sa seule tentative tandis que l’international irlandais Jonathan Sexton manque sa tentative (3 – 0, mi-temps).


Oyo sort de la tranchée


Au retour des vestiaires, les Oyonnaxiens ont deux occasions de se donner de l’air sur pénalité mais Régis Lespinas ne réussit ses deux tentatives (52e et 58e). En face, Benjamin Lapeyre (60e) comme Jonathan Sexton (62e) ne concrétisent pas non plus les quelques minutions qu’ils ont à jouer. Les Racingmen tentent alors de jouer une pénaltouche (70e) pour tenter de faire sauter le verrou oyonnaxien. Sans succès. En revanche, Régis Lespinas réussit un nouveau coup de patte qui donne 6 points d’avance à l’USO (6 – 0, 75e). Dans les ultimes minutes du match, les visiteurs sont de retour dans les 22 mètres de l’USO. Deux minutes avant la sirène puis plus de sept minutes après celle-ci, les Racingmen vont pilonner la défense des Haut-Bugistes. Mais ceux-ci se multiplient en défense. « A la fin, c’est le courage et le cœur qui te permettent de garder la ligne inviolée », souffle Christophe Urios. Une victoire 6 – 0 qui permet à l’USO de ressortir de la zone de relégation puisque Bayonne a chuté à Perpignan (20 – 8). « Mais nous ne sommes pas sauvés pour autant » rappelle très vite Christophe Urios. Si les Oyonnaxiens ne sont pas sauvés, ils sont encore bien en vie de ce Top 14. Avec courage et détermination. Mathon est bien une place forte de ce championnat.


J.V.



Pour revivre le direct commenté de ce match, cliquez ici !



Fiche technique :

Oyonnax – Racing Métro :  6 – 0

(mi-temps : 3 – 0)

Pour USO : pénalités de Lespinas (26e, 75e)


Réactions :


Christophe Urios (entraîneur US Oyonnax / 1ère partie) :


Christophe Urios (entraîneur US Oyonnax / 2e partie) :



Christophe Urios (entraîneur US Oyonnax / 3e partie) :


Antoine Tichit (Pilier US Oyonnax) :


Régis Lespinas (Demi d’ouverture US Oyonnax) :


Maxime Machenaud (demi de mêlée Racing-Métro 92) :


Benjamin Lapeyre (arrière Racing-Métro 92) :


Dimitri Szarzewski (talonneur et capitaine du Racing-Métro 92) :



Toute l’actu de l’USO est à lire chaque vendredi dans l’édition papier de Voix de l’Ain.

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Rugby Top 14 - Ces Oyonnaxiens sont énormes!4.756

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • Seniors 2014

  • maison

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Votre place offerte pour tous les matchs de la JL à domicile

  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Nos partenaires