Actualités

• Vendredi 18 décembre 2015 à 21h58

Basket Pro B - La JL Bourg s'arrache devant Denain

Les Burgiens visaient un septième succès. © V. Janiaud

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Les Burgiens visaient un septième succès. © V. Janiaud

Un chantier à l’intérieur dans l’aspiration de la doublette Peacock-Joseph. La JL Bourg a construit sa victoire dans la raquette puis en résistant à un énorme finish de Denain vendredi soir (89 – 86). Un septième succès dans ce championnat de Pro B.


Chantier à l’intérieur


Pour leur troisième confrontation cette saison (avec une victoire chacun en Leaders Cup mais la qualif’ pour Bourg), Bourg et Denain livrent une partie très disputée. Pourtant, la JL crée rapidement un premier écart en s’appuyant sur sa raquette surpuissante Peacock-Joseph (10 – 2, 4e). Bourg joue près du cercle pendant tout le premier quart temps. Même Pellin s’offre une incursion (17 – 7, 6e). Les supporters bressans pensent alors à voir un cavalier seul de la JL… Mais en face, le jeune Isaia Cordinier entre en fusion. Il aligne les 3 points, marque 15 points en 13 minutes et permet à son équipe de rester au contact (26 – 26, 13e). Le collectif burgien fait mal à l’équipe nordiste. Joseph, Pellin, Peacock et Braud alternent de près et de loin et enquillent les points. Bourg inscrit un 10 – 2 en deux minutes aux Nordistes (42 – 32, 18e). Zach Peacock poursuit son chantier à l’intérieur. A la mi-temps, Bourg est bien placé (46 – 36) surtout que les joueurs majeurs de Denain sont déjà criblés de fautes.


Denain est de retour


Les Nordistes restent accrocheurs, la défense burgienne un peu plus tendre. Du coup, Denain prend la main sur le troisième quart temps (20 – 22 pour les Nordistes) et l’écart reste raisonnable (66 – 58, 30e). Dans celui-ci, c’est au tour de Courby de briller côté burgien. Dans la dernière ligne droite, Denain fait l’effort pour recoller. Morin de près puis Ivey et Hollins à 3 points permettent aux Nordistes de revenir à un souffle des Burgiens (75 – 72, 36e). Le même Hollins permet à Denain de recoller (75-74) puis même de faire passer Denain pour la première fois du match (75 – 77, 37e). Comme pour bien montrer que « Denain ne meurt jamais » en fait… Ivey lâche un gros 3 points. Le Bressan Ona Embo répond à l’identique (82 – 82). Puis son compère Braud en fait autant (85 – 82, 39e), la salle s’enflamme. La fin de match est forcément hachée par les fautes. Bourg conserve son avantage et s’appuie sur les nerfs de Braud pour assurer la victoire (89 – 86).


J.V.



Réactions:


Christophe Denis, entraîneur JL Bourg : « Je redoutais beaucoup ce match »

« C’est une victoire qui comptera certainement dans le bilan de la fin d’année. Je redoutais beaucoup ce match. J’aurais voulu l’emporter sur le groupe de 10 joueurs. Cela n’a pas été possible ce soir alors que nous l’avons fait contre Lille. Nous avons fait avec les joueurs sur lesquelles nous pouvions compter. C’est la raison pour laquelle nous n’avons pas été capables – quand nous avons 12 points d’avance en deuxième mi-temps – de tuer le match. Il nous a manqué un peu de fraicheur pour pouvoir se mettre à l’abri définitivement. Peu importe l’analyse du match que nous allons faire ce soir, je me projette déjà contre Lille mardi. Cela a basculé de notre côté, je pense que nous y sommes pour beaucoup hein, ce n’est pas tout le temps la chance. Notre supériorité au rebond? Je ne suis pas du tout d’accord avec cela. Nous perdons énormément de rebonds offensifs qui leur donnent des deuxièmes chances. Et en fin de match, nous leur laissons encore des deuxièmes chances. Ce n’est pas une statistique en notre faveur. Nous avons tout fait pour gagner, nous avons gagné. Nous n’avons rien à nous reprocher… même si je suis passablement déçu de ne pas pouvoir compter sur tout le monde ce soir. Car nous avons bâti cette équipe avec cette faculté de pouvoir jouer à dix. Si nous avons gagné de 17 points contre Lille en Leaders Cup, c’est car les dix étaient performants. Nous parlons de constance depuis pas mal de temps et elle se trouve à tous les niveaux. Il faut que les dix se rendent efficaces quand il y a des rendez-vous comme celui de ce soir. Notre défense? Nous encaissons 28 points dans le 4e quart, 22e dans le 3e, c’est inconcevable…  (Au sujet de la fin du match): Je ne peux pas expliquer pourquoi vous m’avez trouvé énervé ce soir car je ne l’étais pas!»


Georgi Joseph, intérieur JL Bourg : « Nous avons su gérer notre sang-froid »

« Heureusement que nous avons fait le boulot en première mi-temps. Nous connaissons cette équipe qui  a de très bons joueurs, un très bon coach. Nous savions qu’ils ne baisseraient pas les bras. Il n’y a pas de PSG au basket… Nous avons fait ce qu’il fallait en appliquant les systèmes, en inscrivant les lancer-franc. Peur? Non, nous n’avons jamais eu peur. Philippe (Braud) était serein, Carlito (Ona-Embo) a fait un match exemplaire et a mis un shoot pour nous faire gagner. A aucun moment, nous avons ressenti de la peur. Sur le début de match, nous savions que nous devions les attaquer dans la raquette. Nous avons appuyé avec Max et Zach. Nous savions qu’ils allaient s’appuyer sur leurs joueurs principaux Cordinier et Hollins. Nous avons insisté pour leur faire commettre deux trois fautes. Ce qui est dommage c’est que nous avons arrêté d’appuyer dessus. Nous avons un peu fait n’importe quoi et ils sont revenus. Mais nous avons su gérer notre sang-froid pour prendre le match. C’est tant mieux ! »


Jean-Christophe Prat, entraîneur Denain : « Nous avons beaucoup appris »

« Parfois, vous gagnez, parfois vous apprenez. Ce soir, nous avons beaucoup appris. C’est un match qui montre combien – quand vous cherchez à développer la technique -,petit à petit l’oiseau va faire son nid. L’important c’est le process… Voir comment nous allons arriver à progresser et arriver à renverser la tendance. Nous sommes déçus de perdre mais nous avons produit un jeu agréable à voir, d’ailleurs nous sommes meilleurs à l’évaluation et faisons 7 passes décisives de plus qu’eux. Nous avons un déficit athlétique face à leur puissance. La JL est une équipe qui a des joueurs de haut-niveau qui font la différence. Ils sont plus costauds que nous. Le seul petit regret que je peux avoir c’est la fameuse action à 2 minutes de la fin, ce contre de Yannis Morin contre l’arceau et où le panier est accordé. C’est le seul regret mais ce n’est pas là où cela se joue, ce n’est pas ce qui fait le match ».


Vafessa Fofana, ailier Denain : « Je ne m’inquiète pas pour la suite »

« Nous faisons un très gros match ce soir même si nous avons été dominé au rebond. Pourtant nous avons défendu dur, fait tourner le ballon, nous avons joué en équipe. Excusez moi l’expression, mais nous avons porté nos c…… ! Nous sommes une équipe jeune, nous apprenons. Je ne m’inquiète pas pour la suite. Même si cette défaite est rageante, je ne suis pas frustré. Car si nous jouons comme cela les prochains matchs, nous allons en gagner.  Le panier accordé? Non, ce n’est pas mon problème. Nous perdons sur autre chose, sur des petits détails. Eux sautaient su les ballons qui traînaient,… il y a pleins de petits détails. Le discours du coach est de ne pas regarder le tableau d’affichage, de continuer de jouer même en étant menés de 20 points. Ce soir, les deux équipes ont joué et le meilleur a gagné ».


Julien Desbottes, président JL Bourg : « Cela fait du bien de voir Ekinox vibrer »

« Je pense que c’est une grande victoire. Car Denain nous a fait une très belle opposition des deux côtés du terrain. Je pense que nous avons été un peu meilleurs qu’eux des deux côtés du terrain. Je pense que nous méritons cette victoire. Elle est petite par le score mais grande par la manière. Je crois que notre public ne s’y est pas trompé avec une énorme ambiance, un énorme engouement à la fin du match. La Pro B est un chantier. Il ne faut pas s’attendre à voir gagner la JL de 20 points tous les week-end et qu’elle soit avec une marguerite sur le coin de l’oreille. Et c’est ce qui est intéressant d’ailleurs. La dernière fois, nous avons mis 7 ans pour nous extirper de la Pro B. Si cette année, nous avons la chance de faire le rebond immédiat en gagnant ces matchs de 1, 2 ou 3 points, je ne vais pas bouder mon plaisir ! »


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Voyage en Normandie

  • Formation 2017

  • Annonces de matchs USB

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Seniors

  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Nos partenaires