Actualités

• Vendredi 6 mai 2016 à 22h37

Foot Ligue 2 - Les Bleus battent Lens pour leur dernière à Verchère

Yannick Goyon boucle sa carrière par une panenka! © V. Janiaud

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Yannick Goyon boucle sa carrière par une panenka! © V. Janiaud

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pape Sané, capitaine pour sa der' à Verchère. © V. Janiaud

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Les "anciens" Faivre et Gyon exultent comme des enfants ! © V. Janiaud

  • Illustration actu Grande illustration actu

    La tribune CGT fait le plein. © V. Janiaud

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Julien Bègue déborde Lala. © V. Janiaud

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Lakdar Boussaha ouvre le score. © V. Janiaud

Certes, l’enjeu sportif n’était pas immense ce vendredi soir à Verchère. Mais face au RC Lens, le FBBP 01 avait l’occasion de s’offrir un dernier match de gala cette saison. Et les Bleus n’ont pas gâché, en gagnant leur duel (2 – 1).

Il ne fallait pas arriver en retard, en tout cas, puisque la partie démarrait tambour battant. Les Sang-et-Or étaient les premiers à se mettre en évidence. Secoués par leur entraîneur Antoine Kombouaré après leur défaite surprise face au Paris FC le week-end dernier, qui a anéanti leurs derniers espoirs de montées, les joueurs Artésiens lançaient les hostilités par N’Diaye, qui venait buter sur Fabri dès les premières secondes de jeu.

 

Du rythme pour débuter


Comme on pouvait s’y attendre entre deux équipes qui n’ont plus rien à jouer en cette fin de championnat, le ballon filait d’un but à l’autre. Et sur leur première occasion, en contre, les Bleus venaient ouvrir le score. Lancé par un Alliou Dembélé des grands soirs, Lakdar Boussaha, semble-t-il hors jeu au départ de l’action, ajustait parfaitement le portier lensois Jérémy Vachoux (1 – 0, 1ère).

Les visiteurs mettaient pourtant le pied sur le cuir et se procuraient de nombreuses situations. Mathias Autret semait le danger par deux fois dans la surface bressane (7ème, 10ème), et Julien Fabri devait encore s’employer devant Nanizayamo (16ème). Mais les Burgiens jouaient crânement leur chance en contre, avec de nombreux espaces laissés par la défense adverse. Aurélien Faivre centrait pour une reprise de Sané détournée in-extrémis par un défenseur lensois (20ème).

Le défi physique imposé par les hommes du Nord posait des problèmes aux locaux, avec une grosse débauche d’énergie de leur part. Le capitaine Jimmy Nirlo se blessait à l’épaule sur un duel le long de la ligne de touche, et devait céder sa place à Loïc Damour (35ème). Et à la fin du premier acte, Cyprien bottait un coup-franc aux 18 mètres côté nordiste, mais l’envoyait juste à côté du poteau de Fabri (41ème). Juste avant que Berthomier, dans les arrêts de jeu, ne centre pour Sané qui, malheureusement, peinait à cadrer aux six mètres (45+2).


Goyon sort par la grande porte


La deuxième mi-temps n’épousait pas tout à fait la même physionomie. Un peu plus maîtres du jeu, les joueurs d’Hervé Della Maggiore se procuraient les meilleures occasions. Berthomier, une nouvelle fois, trouvait Julien Bègue au premier poteau mais Vachoux était le plus prompt devant l’ancien Guingampais (56ème). Puis, décalé par Pape Sané, Bègue venait encore buter sur le gardien lensois (67ème). La partie devenait un peu moins rythmée, d’autant que les séquences émotion prenaient un peu le pas. Avec la dernière entrée de Yannick Goyon, d’abord, autour de l’heure de jeu. L’emblématique capitaine bressan, gêné par des douleurs au talon toute la deuxième partie de saison, eut donc droit à sa standing ovation. Tout comme Pape Sané qui, lui, quittait pour la dernière fois la pelouse de Verchère avant son départ pour Caen la saison prochaine.

Les Bleus avaient abandonné leur 4 – 4 – 2 en losange pour évoluer dans un 3 – 5 – 2 qu’ils connaissent bien, aussi. Surtout, les entrées en jeu de Yannick Goyon et de Rafik Boujedra (à la place de Sané) allaient s’avérer décisives. Lancé par Bègue dans la profondeur, le numéro neuf bressan s’écroulait dans la surface après avoir éliminé Vachoux. Comme un symbole, Goyon s’élançait pour frapper le penalty… et réussissait une panenka magistrale pour doubler la mise (2 – 0, 82ème). Tous ses coéquipiers venaient le célébrer, et le FBBP 01 finissait le match en roue libre. Julien Bègue enroulait une belle frappe depuis la gauche de la surface, mais elle passait juste à côté (83ème).

Les Lensois jetaient tout de même leurs dernières forces dans la bataille pour réduire l’écart. Après la barre transversale touchée par Autret (90ème), Banza parvenait à trouver la faille au bout du temps additionnel (2 – 1, score final). Pas suffisant pour gâcher la fête à Verchère.


Lucas Lallemand



Réactions :


Yannick Goyon, défenseur et capitaine du FBBP 01 (pour son jubilé) : « J’avais dit que je ferais une panenka »

« J’avais demandé à mes coéquipiers d’obtenir un pénalty dans les 30 dernières minutes, ils l’ont fait. Et j’avais parié que je ferais une panenka. C’est fait. C’est super de finir là-dessus mais c’est surtout bien de boucler ma carrière sur une dernière victoire à Verchère. La suite? J’en dirais plus une prochaine ».



Antoine Kombouaré (entraîneur RC Lens) : « Nous aurions pu jouer trois ou quatre heures sans gagner »

« Cette rencontre était à l’image d’une équipe pas efficace, ce n’est pas faute de bien faire les choses et surtout de se créer des occasions. J’avais le sentiment que nous n’allions jamais marquer. Nous n’avons personne pour la mettre au fond, il nous fallait un buteur. C’est comme ça, il faut accepter même si c’est dur. Il y a un bon groupe, de très bons jeunes, mais c’est difficile de supporter le poids de la pression de la montée. Ce sont nos dernières forces que l’on jette. Le premier but est entaché d’un hors-jeu… Mais nous ne pouvons pas refaire le match. Nous sommes déçus du résultat, même si nous cherchons des motifs de satisfaction dans le comportement et la révolte que nous avons pu avoir en fin de match. L’an prochain, il faudra mieux démarrer la saison. Nous avons gagné notre premier match lors de la 8ème journée ! Nous avons ramé, mais je suis fier de coacher cette équipe. Elle a de l’orgueil mais cela ne sourit pas. Contre le Paris FC, et même ce soir, nous aurions pu jouer trois ou quatre heures que nous n’aurions pas gagné. L’interdiction de déplacement des supporters ? C’est un crève-cœur. A ma connaissance, nous n’avons pas de supporters violents. Hormis les incidents qui ont eu lieu au Havre et pour lesquels ils ont déjà payé. Je suis triste pour eux. »



Hervé Della Maggiore, entraîneur du FBBP 01 : « Une soirée pleine de symboles »

« C’est une belle soirée à tous points de vue, pleine de symbole. Il était important de laisser une belle image de l’équipe. Je trouve cette victoire assez logique même si nous avons souffert en première mi-temps. En contres, nous leur avons fait mal. Ils nous ont beaucoup élargi mais nous avons profité des espaces dans le dos. Sur la deuxième mi-temps nous avons été bien mieux dans le combat. Nous avons voulu rester très compacts. J’ai confié le brassard à Pape Sané, et s’il y avait un penalty on savait que c’était à Yannick Goyon de le tirer. Ca vient récompenser une belle carrière. C’est un vrai leader, il a serré les dents cette semaine, je lui ai dit de s’arrêter s’il avait mal. Je savais qu’il donnerait de la voix. En tout cas c’est parfait de terminer par une victoire, c’est la chose qu’on voulait. Nous avons toujours été dans la continuité depuis que je suis là, on est en discussions, y en a déjà des positives. Nous voudrons garder un maximum de joueurs pour l’ossature de l’équipe. Certains joueurs sont sollicités, on essaie de proposer autre chose, ils se sont fait énormément plaisir. Ils savent qu’ils peuvent gagner mieux mais au niveau du jeu ils n’auront pas beaucoup mieux, ils l’ont bien ancré aussi. On pouvait fidéliser les gens pour la saison prochaine avec cette rencontre, je pense que les spectateurs ont pris du plaisir. Notre soirée séduction a été pas trop mal. (sur le futur mercato) Nous avons commencé à prendre des contacts avec certains joueurs mais nous n’avons pas beaucoup de réponses. Faire mieux que cette saison, ça va être compliqué, la barre est haute. J’attends d’avoir un groupe constitué. »

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Foot Ligue 2 - Les Bleus battent Lens pour leur dernière à Verchère4.552

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • Guide de l’été


  • Formation 2017

  • Annonces de matchs USB

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Seniors

  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Nos partenaires