Actualités

• Lundi 9 mai 2016 à 15h50

Jean-Claude Marquis… plus marquis que jamais !

Jean-Claude Marquis.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Jean-Claude Marquis.

Il a été le plus jeune élu du Conseil général de l’Ain.

Le 21 mars 1982, à 27 ans seulement, Jean-Claude Marquis avait en effet remporté le canton de Saint-Rambert-en-Bugey. Un an plus tard, il devenait premier magistrat UDF de la ville chef-lieu. Le début d’un long règne conclu de manière beaucoup moins glorieuse en 2008. Mais aussi celui d’une nouvelle vie entre son château dans le Béarn et les grands espaces argentins.


Huit ans après votre ultime défaite aux cantonales de 2008, la politique ne vous manque pas trop ?


Pas du tout ! Il y a 20 ans, j’aurais donné n’importe quoi pour être parlementaire… Le problème, c’est que si vous vous abstenez de suivre la ligne dictée, on vous coupe la tête, et si vous osez faire trop de bruit, on vous la coupe aussi ! À 27 ans, lorsque j’ai été élu pour la première fois, Jean Pépin (sénateur, président du Conseil général de 1992 à 2004, aujourd’hui décédé) m’avait dit que j’avais eu tort d’être élu trop tôt… C’était vrai. Je n’ai eu par la suite aucune fenêtre de tir.


Élu UDF, vous siégiez pourtant plus de 20 ans dans une assemblée de droite, sous les présidences de Roland Ruet (UDF), Jacques Boyon (RPR), Jean Pépin (DL). Et vous avez manqué d’un rien la présidence de Charles de la Verpillière…


Jean Pépin était un monstre de travail. Il ne pouvait pas continuer comme ça, à ce rythme, sans le payer un jour ou l’autre. Quant à Charles de la Verpillière, son sens de la politique et son sens de l’humain m’ont toujours interpellé… L’épisode de 2008 en dit long sur ce sujet.


2008, c’est l’année et l’élection qui vous ont coûté politiquement cher…


La préparation de cette élection s’est faite en dépit du bon sens. Quant au casting… Une véritable machine à perdre. Et on a perdu. La gauche est devenue majoritaire et il a bien fallu admettre que le nouveau président socialiste Rachel Mazuir dominait parfaitement les sujets, les dominait, les comprenait… et déléguait intelligemment !


Retrouvez l’intégralité de cette interview de notre série politique “Que sont-ils devenus?” dans la version papier du 6 mai ou sur notre boutique en ligne.

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Jean-Claude Marquis… plus marquis que jamais !2.353

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

1 commentaire

Réagir à cet article

Vos commentaires

  • Bonimenteur

    Un magouilleur qui achetait des propriétés avec l’argent de la commune pour ensuite les récupérer pour une bouchée de pain. Entre ça et la location de logements insalubres ce brave monsieur devrait faire plutôt profil bas au lieu de s’afficher dans la presse. Pour éviter les recommandés judiciaires ce cher monsieur est très fort, je vous souhaites de ne jamais habiter un logement géré par cette personne et je sais de quoi je parle…

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Voyage en Normandie

  • Formation 2017

  • Annonces de matchs USB

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Seniors

  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Nos partenaires