Actualités

• Jeudi 12 mai 2016 à 9h02

Environnement - Hélianthe se transforme en Agence locale de l’énergie et du climat

L’association assure depuis 30 ans la promotion des économies d’eau, d’énergie et de ressources naturelles dans le département.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    L’association assure depuis 30 ans la promotion des économies d’eau, d’énergie et de ressources naturelles dans le département.

Le temps change…, même pour Hélianthe. L’association qui assure depuis 30 ans, la promotion des économies d’eau, d’énergie et de ressources naturelles dans le département s’est transformée depuis le début d’année en chrysalide, afin de préparer une nouvelle étape importante de son cycle de vie : sa mue en Agence locale de l’énergie et du climat des pays de l’Ain (Alec).

« Nous avions une réflexion stratégique en cours depuis 2014 » explique la directrice, Marie Alexandre.

« Différentes pistes étaient à l’étude… Mais le conseil d’administration a tranché au mois de décembre dernier pour la création d’une Agence locale de l’énergie et du climat. Cette agence va nous permettre de mieux répondre aux besoins liés à la nouvelle organisation territoriale et à l’adoption de la loi transition énergétique ».

Un changement de statut qui va donc permettre à Hélianthe de s’adapter au contexte législatif, mais qui va aussi induire quelques changements par rapport au mode de fonctionnement existant.

Si l’Alec de l’Ain devrait conserver son statut associatif, elle sera aussi un outil plus en lien avec les collectivités. Un fait qui se traduit d’abord et concrètement dans la gouvernance de l’agence. « L’Alec sera présidée par un élu issu du collège collectivités qui disposera d’une majorité de voix au sein du conseil d’administration » explique Marie Alexandre.

A ce collège « collectivités », viendront s’ajouter d’autres collèges regroupant des acteurs de l’énergie, des organismes professionnels, des bailleurs sociaux…



Assemblée générale fin mai


Du côté des finances, l’Alec percevra des subventions de l’Etat, des établissements publics et des collectivités territoriales.

L’actuelle directrice d’Hélianthe voit ce nouveau montage juridique d’un bon œil : « Nous serons plus légitimes pour impulser des projets auprès des collectivités. Et nous pourrons intervenir à l’échelle de plusieurs intercommunalités ou à l’échelle du département, ce qui permettra de mutualiser les coûts et les compétences ».

Par ailleurs, Marie Alexandre qui vient de voir ses subventions départementales rabotées de 10 % voit également dans ce changement une possible sécurisation des finances de l’association : « Le portage politique fort assuré par les collectivités devrait garantir la mobilisation des futurs financements publics et privés en faveur de la transition énergétique ».

Si l’on en est encore qu’au début de la mue, les choses devraient s’accélérer d’ici juin.

Le 24 mai, l’assemblée générale devrait soumettre la proposition de changement de statut aux adhérents. Si ce changement est validé, la transformation aura lieu. Il restera ensuite quelques semaines pour organiser une réunion à destination des collectivités, afin de leur présenter cet outil. Rappelons que les collectivités de plus de 20 000 habitants ont obligation de valider leur plan climat pour 2018 !



Nicolas Bernard


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • Guide de l’été


  • Formation 2017

  • Annonces de matchs USB

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Seniors

  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Nos partenaires