Actualités

• Dimanche 22 mai 2016 à 16h50

Secours catholique - Suzanne Bouty : 40 années d’engagement

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pas de légende pour cette photo


Investie depuis près de 40 ans auprès des autres, Suzanne Bouty est notamment très impliquée auprès des migrants. D’abord au foyer du Trève lorsque celui-ci était encore en activité à Trévoux puis auprès de son association : l’Aide au droit d’asile en Saône-Vallée (ADASV). De ces années de bénévolat restent de nombreux souvenirs joyeux, émouvants et d’autres plus éprouvants. Un engagement qui demande de l’énergie, de la persévérance, de l’empathie. « Mais ça m’a plus apporté que ce que j’ai donné » explique-t-elle modestement. Et puis il y a ces petites attentions qui vous confortent dans l’idée que vous servez une noble cause. Comme ce soir de Noël ou une famille renvoyée quelques mois plus tôt dans son pays lui adressa un SMS pour lui présenter ses vœux. « Ça veut dire que quelque part après 4-5 mois d’échange on a laissé un message. On les marque dans notre engagement » explique la bénévole.


Pour être la plus efficace possible, elle est l’une des rares à se rendre à domicile. « Ce n’est pas facile de trouver du monde pour le faire. Il faut se sentir » avoue-t-elle avec son expérience. Pourtant l’exercice, même s’il est délicat – car il impose de rentrer dans le quotidien des gens – permet de mieux appréhender les situations familiales. Au cœur du foyer, la parole se libère plus facilement, le temps et plus long et des éléments issus du quotidien peuvent attirer l’attention sur de nouvelles problématiques. Un travail qui doit se faire dans un respect strict de la vie privée et dans lequel la confiance et l’écoute sont primordiales. Cette démarche constitue sans doute une clé pour l’avenir.



 

Besoin de recrue


Pour aider aux mieux les bénéficiaires, un travail de veille réglementaire est indispensable. Alors Suzanne s’informe sur les lois en cours, sur les aides disponibles… Elle se nourrit des rencontres qu’elle fait lors de ses voyages en préfecture et essaye de guider au mieux ceux qu’elle croise. Un investissement sans faille qui mériterait d’être appuyé par de nouvelles recrues. « Certains se disent, je ne suis pas catholique alors je ne peux pas venir aider. C’est faux évidemment ! Dans le panel qu’on offre, chacun peut retrouver quelque chose qui lui plaira. Un nouveau trouvera sa place. » Entre la gestion du vestiaire, l’aide alimentaire, les permanences d’écoutes, les postes à pourvoir ne manque pas. Alors, dans les mois à venir, n’auriez-vous pas un samedi matin de disponible ?


K.M.


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Annonces de matchs USB

  • Seniors

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Nos partenaires