Actualités

• Mardi 24 mai 2016 à 21h53

Basket Pro B - La JL entre avec fracas en Playoffs

Sean Marshall, un renfort efficace pour Bourg. © V. Janiaud

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Sean Marshall, un renfort efficace pour Bourg. © V. Janiaud

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Ronnell Taylor au shoot. © V. Janiaud

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Greg Beugnot distille ses consignes. © V. Janiaud

Electrique. Avec les Playoffs, la tension monte d’un cran dans Ekinox pour le premier match entre la JL Bourg et Le Portel. Ce premier quart de finale tombe dans l’escarcelle d’une JL qui a réussi à élever son niveau d’implication et d’intensité. Bourg prend la première manche (89 – 77).


Le Portel lance les hostilités…


C’est pourtant Le Portel qui réalise le meilleur départ. Le Nordiste Mosley chauffe le cercle en début de partie (déjà dix points en quatre minutes). Avec un jeu léché, Le Portel prend la main (2 – 7, 2e ; 9 – 16, 4e ) et s’offre même dix points d’avance (9 – 19, 5e ; 13 – 23, 8e). Le nouveau venu côté Burgien Sean Marshall se fait adopter par le public en additionnant panier longue distance puis de près en percussion (18 – 23, 9e). Sur un gros rythme, le premier quart temps s’achève avec une domination de Le Portel pourtant privé de son meneur US Mc Kay, blessé à la main (20 – 25, 10e). A ce moment-là,  Bourg s’en sort bien car les Nordistes bousculent les Burgiens.


Bourg se met au niveau


De retour sur le parquet, les Burgiens vont alors trouver à leur tour une certaine adresse. Courby et Ona Embo allument des pétards longue distance. Bourg prend le score pour la première fois (28 – 27, 11e). Dans un jeu rapide et rythmé, les deux équipes se rendent coup pour coup de près par Koné contre Passave ou de loin par Mangin contre Ona Embo (37 – 37, 15e). Puis Bourg réussit 3 minutes très intense. Ekinox vibre. Zach Peacock enquille les paniers et la JL inscrit un 10 – 0 (47 – 37, 18e). Avec encore un énorme 3 points de Braud et des paniers de près de Passave et Cazenobe, la JL prend 17 points d’avance à la mi-temps (56 – 39), réalisant là son meilleur quart temps de la saison (36 – 14 dans ce deuxième quarts). La suite de la partie est du même tonneau. Les Bressans sont en mode playoffs, guerriers, combattants, présents dans l’intensité défensive. Avec ce nouveau visage, les Burgiens s’appuient sur un solide trident Passave-Peacock-Marshall pour conserver et même accentuer leur avance (66 – 43, 24e ; 75 – 50, 27e). Les Nordistes perdent en plus Mosley (cheville) alors qu’il culmine à 18 points à titre perso. Le troisième quart temps est disputé (22 – 21) mais Bourg possède une belle avance. Dans la dernière ligne droite, Mangin mène la révolte nordiste. Le n°6 des verts enquille 6 points d’affilé et Le Portel réduit l’écart (83 – 71, 36e). Devant leur public plus chaud qu’en saison régulière, les Burgiens conservent tout de même une avance confortable dans l’aspiration de leurs Américains (tous à 16 points). Les Bressans s’imposent (89 – 77) dans ce premier acte. La revanche disputée ce jeudi mai à Le Portel va cependant valoir son pesant de cacahuètes…



Julien Veyre



Réactions


Greg Beugnot, entraîneur JL Bourg : « Ce n’est pas encore assez ! »

« Ce que l’on craignait est arrivé : nous avons été un peu timoré au départ. Ensuite, le deuxième quart temps est très très intéressant tant dans l’investissement défensif que la bonne gestion offensive. Avec la semaine de travail que les joueurs ont eu – et qui a été assez dure – cela manque de rythme sur 40 minutes, et surtout cela n’est pas assez. Il y a encore énormément d’erreurs. C’est bien nous menons 1 – 0, balle au centre. Mais si nous voulons être ambitieux, il faut se servir de ces erreurs-là, utiliser ces matchs pour les annihiler soit individuellement, soit collectivement. Sur l’identité de jeu, ils ont essayé de faire. Et ça c’est bien. Cela veut dire qu’ils croient en ce qu’ils font. Je ne suis pas encore satisfait car il y a des choses criardes à ne pas accepter. Nous ne pouvons pas gagner en Playoffs sans défendre. Ce soir, le travail de sape a été très bien fait. A un moment, ils étaient émoussés en face, j’ai dit aux joueurs de ne laisser que des trois points, ils auront moins de pourcentage de réussite. Il faut que l’on soit cohérent et que nous ayons l’investissement pendant quarante minutes. Même s’il y a des erreurs, tous ceux qui sont rentrés ont essayer de rester dans le respect de ce que l’on demande. Les joueurs se sont bien libérés sur le 2e – 3e quart temps, nous avons été beaucoup trop gestionnaire sur le 4e et de manière trop brute de décoffrage, cela était de la mauvaise gestion. Mais bon, j’ai vu une équipe qui courrait, qui sprintait pour défendre, de la communication… j’ai vu pleins de choses mais cela n’est pas assez. Ce soir, il faut voir comment on peut s’améliorer. Les joueurs sont concernés par cela, ils savent qu’ils sont en mission. Ils ont la volonté de faire ce qu’on leur demande, d’apporter un peu de plaisir aux gens ».


Eric Girard, entraîneur Le Portel : « Nous allons jouer notre chance »

« Nous avons été très bons pendant 12-13 minutes et puis après, nous avons perdu deux ballons, fait trois mauvaises défenses. Bourg a pris confiance et à ce moment-là, est revenue puis passée devant. C’est dommage car nous avions très bien abordé ce match, l’équipe adverse commençait à douter. Nous avons remis Bourg en confiance sur ces actions qui ont coûté quasiment dix points. Nous avons perdu le fil de notre match. Avec un joueur américain en moins (Mc Kay ndlr) et le meilleur joueur sur le terrain (Mosley, ndlr) qui se blesse, cela devient mission impossible. C’est pour cela que nous arrivons à plus ou moins dix points d’écart. Nous n’avons pas un effectif pléthorique. En face, Bourg est une très belle équipe qui a joué à un haut niveau comme elle a été capable de le faire par période cette saison. Nous avons essayé de gérer les temps de jeu pour avoir un peu plus de fraîcheur pour le match que nous aurons dans deux jours. Les blessés ne doivent pas être une excuse. Nous savons que Bourg a un effectif superdimensionné pour ce niveau-là. Ce club est bâti pour monter. C’est excellent de voir Bourg, ses moyens, son organisation. A nous de trouver des artifices chez nous pour avoir le plaisir de revenir jouer une belle à Ekinox samedi. Ce soir, j’aurai préféré perdre de 25 ou 40 points mais ne pas avoir de blessés. La seule priorité qui est la nôtre c’est de voir qui va pouvoir jouer le match retour et ce que nous allons pouvoir proposer en fonction des joueurs que nous aurons. Nous allons jouer notre chance. Je suis un compétiteur, j’ai envie de me battre jusqu’au bout, avec nos armes. J’attends de voir lesquels seront les nôtres. Nous avons besoin de gagner « largement » d’un point pour revenir samedi ».

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

1 commentaire

Réagir à cet article

Vos commentaires

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Annonces de matchs USB

  • Seniors

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Nos partenaires