Actualités

• Mercredi 29 juin 2016 à 9h45

Bourg-en-Bresse - Les syndicats en visite à la préfecture

Une nouvelle manifestation est en préparation du côté des opposants à la loi Travail.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Une nouvelle manifestation est en préparation du côté des opposants à la loi Travail.

Les syndicats opposés à la loi Travail ne baisent pas pavillon. A Bourg-en-Bresse, une centaine de manifestants ont accompagné les leaders des trois centrales mobilisés, Patricia Médevielle pour la CGT, Pascal Baudet pour la FSU et Franck Stempfler pour Force ouvrière, jusqu’à la porte de la préfecture. La délégation a été reçue par le chef de cabinet du préfet de l’Ain Laurent Touvet. Les résultats de la votation entamée à Bourg la semaine dernière comme dans toute la France, ont été remis au représentant de l’Etat. « Nous avons déposé environ 2 200 bulletins, chiffre auquel il faut ajouter les votes électroniques, expliquait après la rencontre Franck Stempfler, secrétaire de l’union départementale FO. Ces votes partent directement au National à Paris et nous n’avons encore pas de retour », poursuit-il. Selon les militants syndicaux, les commentaires accompagnant l’expression pour ou contre la loi El Khomri en disent long sur l’état d’esprit au sein de la base. « Les gens se lâchent pour dénoncer, certes le texte de loi, mais aussi et surtout les méthodes employées par le Gouvernement. C’est tellement énorme que pas mal de sceptiques sont en train de basculer dans le camp des opposants, ajoute Franck Stempfler. Ce n’est pas tant l’usage du 49.3 qui dérange, mais plutôt le mode de gestion globale de la crise par l’Etat, les violences physiques et verbales, les propos outranciers. Aller jusqu’à évoquer un « Daesch syndical » en parlant de nos organisations, il faut tout de même oser ! »


Nouvelle mobilisation


Les trois syndicats départementaux guettent les prochaines prises de position de leurs leaders. Il se dit que le principe d’une nouvelle mobilisation ne serait pas à écarter le 5 juillet. Le mouvement pourrait aussi évoluer… ce que nie pas le responsable Force ouvrière : « C’est vrai qu’il n’est pas nécessaire d’être des centaines ou des milliers pour mettre un peu le bazar, par exemple dans une gare ou à une entrée d’autoroute. Ce qui est certain, c’est que la mobilisation se poursuivra sous une forme ou une autre pendant l’été. La base est remontée comme jamais et le clivage entre partisans et opposants à la loi Travail, est de plus en plus marqué et douloureux, dans la société mais aussi dans les entreprises. Nous pouvons redouter une rentrée de septembre agitée » conclut Franck Stempfler.

J.-M.P.

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Voyage en Normandie

  • Annonces de matchs USB

  • Seniors

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Nos partenaires