Actualités

• Mardi 5 juillet 2016 à 9h59

Concert de Johnny Hallyday : une logistique à la démesure de l'artiste

Johnny Hallyday - Cyril Moreau Bestimage.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Johnny Hallyday - Cyril Moreau Bestimage.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Johnny Hallyday Bercy 2013 © DimitriCoste

« Environ 6 jours de montage sont nécessaires, on va débuter le 30 juin. Ce sera un ballet incessant de camions, de câbles, de personnels, la commission de sécurité…», précise Marie Rigaud, directrice du festival. Quelque 150 bénévoles, une centaine de techniciens, une soixantaine de personnes qui accompagnent Johnny Hallyday entre les musiciens, l’habilleuse, la maquilleuse, le producteur, l’assistant producteur, un régisseur, une trentaine de techniciens, la sécurité rapprochée qui viendra repérer le chemin à faire et effectuer des vérifications sur le site la veille… En tout, quelque 300 personnes (professionnels et bénévoles) seront mobilisées le jour J. Les concerts hors-norme, le Printemps de Pérouges a l’habitude. Mais avec la venue de Johnny Hallyday sur l’un des terrains du Polo club de la Plaine de l’Ain, à Saint-Vulbas, le festival entre dans une nouvelle dimension. « C’est inédit pour nous ! », s’enthousiasme Marie Rigaud.



« Un mythe ! »



Cela tient bien sûr à la stature du personnage, « c’est le dernier grand artiste starifié, mythique ! » Un arrêté préfectoral va d’ailleurs être pris pour dévier le trafic et réserver à la star une voie de circulation afin de lui permettre d’arriver sans encombre jusqu’au site le soir même. Une démesure que l’on rencontre également chez ses fans dont certains sont de toutes les dates. Plusieurs arriveront sur place quelques jours avant le grand soir et camperont tout près. « Je vais aller camper un peu avec eux. Ou au moins aller les rencontrer, faire des vidéos. Pour vivre cela de l’intérieur », raconte la directrice. « Nous voulons profiter de chaque instant de ce moment unique qui ne se reproduira pas, ou pas chez nous en tout cas ». Quelques-uns ont même annoncé qu’ils donneront un coup de main aux organisateurs avant le jour J. « Il y a de la passion chez ses fans, et chez lui ! »



Un véritable pari



Mais cette démesure tient aussi au site choisi et à sa capacité (8 000 personnes). Il s’agit du Petit terrain du Polo club à Saint-Vulbas. Un espace de plusieurs hectares, qui ressemble pour l’instant encore à un pré. Et qui devra s’habiller pour devenir un site de concert le 5 juillet au soir. « Une scène gigantesque de 40 à 50 mètres d’ouverture, des écrans géants, un dispositif son et lumière incroyable », devront être installés, raconte Marie Rigaud. Il faudra pour cela amener l’électricité sur ce terrain. Mais aussi le baliser en installant des barrières (environ 500), aménager un parking à proximité pour accueillir les voitures de plusieurs milliers de spectateurs attendus. « Le terrain est adossé au bureau du Pôle industriel de la Plaine de l’Ain et au Bio motel qui va servir d’arrière base. C’est un bel espace, très vert, qui donne sur les contreforts du Bugey”. Quelque 150 bikers sont attendus avec leur Harley Davidson, le public pourra donc admirer les deux-roues rutilants. Il y aura aussi des espaces pour se restaurer à la mesure de la taille du site et du public attendu. “C’est un peu un village sur place”, souligne la directrice. Une soixantaine d’agents de sécurité seront positionnés sur le site, une fouille sera réalisée à l’entrée, comme y oblige le plan Vigipirate. Des équipes de la Croix-Rouge seront également mobilisées. Et pompiers et gendarmes seront sur leurs gardes. Le budget pour un tel événement ? Plus de 500 000 € (qui incluent toute cette logistique, le matériel, les différents techniciens, les musiciens, l’aménagement du terrain, la sécurité…). Un pari donc, pour le festival. “Mais on voulait faire quelque chose d’exceptionnel pour les 20 ans ! Qui comportait un enjeu particulier. Et rien que pour l’expérience et le souvenir que cela laissera, c’est une date qui fera date !”



CGu





VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

+ 500 000 €, c’est le budget de cette soirée 8 000 places, c'est la capacité du site 300 personnes mobilisées sur le site le soir du concert une trentaine de semi-remorques plusieurs centaines de mètres de câbles + de 500 repas servis sur la semaine des milliers de litres d'eau pour hydrater tout ce petit monde pendant une semaine

2 commentaires

Réagir à cet article

Vos commentaires

  • A la mesure de ce grand monstre sacré de la chanson merci monsieur hallyday

  • GOYARD

    Aucune fouille n’a été faite, nous sommes entrés avec nos sacs et des bouteilles d’eau à l’intérieur.
    galère pour les personnes à mobilité réduite qui ont du faire face à 4 barrages, 1er, “ok on passe”, 2ème “refaites le tour cette entrée est réservée aux VIP” après insistance 3ème “un agent de la sécurité par personne invalide” on passe quand même et là le bouquet un fort PAS AIMABLE, “les invalides (y compris fauteuil roulant) sont accompagnés par un agent de la sécurité et leurs accompagnateurs refont le tour de l’autre coté”…n’importe quoi, du jamais vu…
    heureusement JOHNNY a su nous faire oublier la mauvaise organisation la mauvaise communication et la froideur de ce monsieur à la dernière entrée .

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Annonces de matchs USB

  • Seniors

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Nos partenaires