Actualités

• Vendredi 15 juillet 2016 à 11h59

Attentats : le passage du Tour pas menacé dans l'Ain

La sécurité est déjà à son niveau maximum sur le Tour de France.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    La sécurité est déjà à son niveau maximum sur le Tour de France.

Le terrible attentat de Nice, qui a eu lieu hier soir en marge des festivités du 14 juillet, créé un vif émoi sur le territoire français. Un homme a foncé dans la foule avec un camion blanc, sur la Promenade des Anglais, causant la mort d’au moins 84 personnes. Trois jours de deuil national ont été décrétés. Et forcément, il y a de quoi s’interroger sur la tenue du principal événement sportif du moment, à savoir le Tour de France, qui doit passer dans l’Ain ce week-end.


L’étape de ce vendredi, entre Bourg Saint-Andéol et la Caverne du Pont d’Arc (Ardèche), a été maintenue. Mais l’esprit festif du Tour sera mis entre parenthèses, avec une caravane silencieuse et une étape dédiée aux victimes. La sécurité a également été renforcée.


« La course doit continuer »


À la veille de l’arrivée à Villars-les-Dombes, ce samedi 16 juillet, et du départ de Bourg-en-Bresse dimanche, quid des conditions d’accueil du Tour de France dans notre département ? Du côté de la préfecture, on assure que « le niveau de sécurité est déjà très élevé » et qu’il n’est pas nécessaire de prendre de nouvelles mesures. « La présence policière est déjà au niveau maximum », indique le cabinet du préfet. La mairie de Villars-les-Dombes abonde dans ce sens, mettant en avant « les renforts de gendarmerie » déjà prévus.


Jean-François Debat, maire de Bourg-en-Bresse, insiste pour que le passage de la Grande Boucle ne soit pas perturbé. « Je suis partagé entre deux sentiments, nous confie-t-il. Il faut maintenir un niveau de sécurité optimal, sans interrompre toutes les manifestations. Il faudra respecter le périmètre de sécurité, la vigilance sera de mise. Mais il ne faut pas donner raison aux terroristes. Ils ne peuvent pas porter atteinte à notre liberté. » Une vision partagée par l’organisateur du Tour Christian Prudhomme. « Nous sortons d’une réunion de crise avec M. le Préfet de l’Ardèche, avec les forces de police, de gendarmerie, les représentants du GIGN, en lien avec les plus hautes autorités de l’Etat. Nous nous sommes interrogés, en effet. Mais nous pensons, en accord avec les autorités de l’Etat, que la course doit continuer. »


F. R. et L. L.

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Attentats : le passage du Tour pas menacé dans l'Ain5.052

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Voyage en Normandie

  • Formation 2017

  • Annonces de matchs USB

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Seniors

  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Nos partenaires