Actualités

• Dimanche 17 juillet 2016 à 9h42

Cyclisme Tour de France - Qui va réussir à dompter le Grand Colombier ?

En 2012, Thomas Voeckler franchissait le Grand Colombier en tête. © V. Janiaud

  • Illustration actu Grande illustration actu

    En 2012, Thomas Voeckler franchissait le Grand Colombier en tête. © V. Janiaud

Après l’ascension jeudi 13 juillet du géant de Provence, le Mont-Ventoux, place au géant du Bugey ce dimanche. Les coureurs du Tour aller buter sur les pentes du Grand Colombier. Gravi pour la première fois par le Tour de France en 2012 ce col sera la véritable vedette de cette étape. La bataille entre favoris pourrait y faire rage, même si les organisateurs ont choisi une ascension par le versant le plus « abordable », en passant par Lochieu. Les pourcentages atteignent en moyenne 6,75% sur les 15 derniers kilomètres, avec plusieurs passages à 10, 11 et jusqu’à 14% ! Pour le coureur d’Artemare Maxime Bouet (Etixx Quick Step) « il s’agit d’un des cols les plus durs de France car il est très irrégulier, il y a sans cesse des changements de braquet à faire ». Outre cette montée très sélective, le Bugiste pronostique « une descente spectaculaire vers Anglefort », garante d’« une grosse, grosse pub pour le département ».


Classée hors-catégorie, l’ascension du Grand Colombier ne sera cependant pas la seule difficulté de l’étape Bourg-en-Bresse – Culoz. Cinq autres cols sont au programme, dont deux de première catégorie : le Berthiand, en entrée (au kilomètre 23), puis les premiers lacets du Grand Colombier, en dessert (au kilomètre 146). Entre les deux, les coursiers vont devoir digérer les cols du Sappel (2e catégorie, 8,8 km à 5,6 %), de Pisseloup (3e catégorie, 4,9 km à 5,8 %), de la Rochette (5,1 km à 5,4%) et bien sûr du Grand Colombier (12,8 km à 6,8 % avec des passages à 20 %).


Pas forcément très digeste. Après le premier passage au sommet du géant du Bugey, une innovation va permettre d’emprunter à nouveau quelques lacets du Grand Colombier. En effet, pour rendre le parcours encore plus spectaculaire, les équipes d’ASO ont prévu une arrivée particulière : en descendant du géant du Bugey, les coureurs franchiront une première fois la ligne d’arrivée à Culoz, puis enchaîneront par une boucle de 24 km parcourant ses premiers lacets avant de repasser la ligne pour de bon. Une singularité jamais vue sur le Tour depuis une arrivée à Marseille en 1989 !


P.D. et J.V.


Un monument rencontre un monument

Ce dimanche 17 juillet est marqué par un départ près de la cathédrale de Brou, à Bourg-en-Bresse.  Le départ de la caravane publicitaire s’effectue dès 10h55 en direction de Saint-Just. Les coureurs du Tour partiront eux à 12h55. Ils partiront en direction de Saint-Just pour un retour sur Bourg avant de mettre le cap sur Ceyzeriat puis la suite du parcours. Etape à suivre en intégralité sur France Télévision et Eurosport.


Fermeture des routes

- A Bourg-en-Bresse, le Boulevard Charles de Gaulle (RD 1075) sera fermé le dimanche de minuit à 21 h. Les routes de l’itinéraire entre Brou et Saint Just seront fermées de 9 h à 13 h.

- Déviation de Cerdon et Labalme par l’autoroute A40

- A Culoz, la ligne d’arrivée (RD 904) sera fermée de 5 h à 22 h. La partie finale du circuit (RD 992 à Anglefort jusqu’au giratoire d’entrée de Culoz) sera fermée au public de 5 h à 18 h.


Une musique à écouter

Pour cette journée de fête avec une étape 100 % Ain, ne ratez pas cette chanson du « Bugiste » d’adoption Jean-Marc du Bugey : Le Grand Colombier : ICI

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Voyage en Normandie

  • Annonces de matchs USB

  • Seniors

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Nos partenaires