Actualités

• Lundi 18 juillet 2016 à 16h31

Bourg-en-Bresse - Bruno Gerbaud, une vie consacrée à l’hôpital public

Bruno Gerbaud, la main toujours tendue...

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Bruno Gerbaud, la main toujours tendue...


Pour tous ceux qui ont travaillé avec lui et pour les milliers de patients qui lui sont passés au sens propre entre les mains, « le » docteur Gerbaud n’est pas n’importe lequel des chirurgiens du centre hospitalier de Bourg-en-Bresse. Compétent, cela va de soi, mais aussi profondément humain et sensible, discret et modeste, respectueux de chacun, spontanément empathique, aucun des personnels de santé qui collaborent avec lui ni bien sûr aucun de « ses » malades n’est jamais pour lui quelqu’un d’anonyme…


Pas étonnant qu’à quelques mois de son départ à la retraite (en décembre prochain), ses proches aient voulu réunir à sa grande surprise et autour de lui, un très grand nombre de ses collègues. Chirurgiens, internes et anciens internes, infirmières, personnels de santé, beaucoup de ceux qui ont appris et travaillé avec Bruno Gerbaud avaient depuis longtemps réservé le premier samedi de juillet pour lui témoigner par leur présence de leur respect, de leur reconnaissance et tout simplement de leur admiration et amitié.



Convictions


Arrivé en 1982 à l’hôpital de Fleyriat, il a choisi d’y faire toute sa carrière. « Parce que c’est un hôpital de bonne dimension où l’on connaît tout le monde et où les médecins gardent leur liberté… Ça reste humain ! » Mais cette longue fidélité à Bourg témoigne aussi de sa volonté de démontrer que le service public de santé peut être de qualité. Parce que l’homme est habité de solides convictions. « Si l’hôpital de Bourg existe encore, c’est notamment grâce à Bruno Gerbaud », assure l’un de ses confrères. « Il y a 40 ans, la chirurgie à l’hôpital était à l’état de jachère et on n’y venait se faire soigner que si on ne pouvait pas aller à la clinique… Bruno Gerbaud a été le premier chirurgien à faire le choix de travailler à temps plein à l’hôpital et, à partir de lui, se sont constituées des équipes dignes d’un hôpital général… »


Avec une capacité de travail hors normes, il a passé le plus clair de son temps au bloc opératoire ou à rencontrer ses patients. L’hiver prochain pourtant, il va confier son service à une équipe qu’il a choisie et formée. Dès lors, l’enfant des Deux-Sèvres va pouvoir faire enfin un peu de bateau. Mais il continuera à opérer, avec MSF (médecins sans frontière) désormais. Parce qu’on ne guérit jamais de cette passion de soigner les autres et de les aimer tout simplement.



Bernard Bienvenu


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Bourg-en-Bresse - Bruno Gerbaud, une vie consacrée à l’hôpital public1.051

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

1 commentaire

Réagir à cet article

Vos commentaires

  • Rigaudier Annie

    Pour tous ces éloges…pour les valeurs que vous incarnées….pour cet attachement à l’hôpital public et pour ce que vous avez fait de notre hôpital….merci et surtout…Bonne RETRAITE…

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Annonces de matchs USB

  • Seniors

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Nos partenaires