Actualités

• Lundi 18 juillet 2016 à 18h00

L’ESAT de Treffort-Cuisiat, une histoire commencée il y a quarante ans

Les locaux de l'Esat de Treffort.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Les locaux de l'Esat de Treffort.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Visiteurs et adhérents à l'Esat.

L’Esat de Treffort-Cuisiat a été créé en juillet 1976. Depuis 40 ans, il a développé ses activités, successivement dans l’élevage, le maraîchage, les espaces verts et la sous-traitance industrielle datant de 1999, date de construction de l’atelier et des bureaux. De plus, un foyer d’accueil pour les adhérents de l’établissement, peut accueillir 51 personnes.



Ce même Esat dispose de 60 places, soit 70 personnes au travail, compte tenu des temps partiels. Les personnes accueillies viennent essentiellement des Instituts médicaux éducatifs (IME) et sont orientées par la Maison départementale des personnes handicapées (MDPA-ancienne Cotorep).



Dans l’Esat de Treffort, le foyer accueille 51 personnes encadrées par 12 éducateurs, qui sont prises en charge toute l’année, y compris le week-end où de nombreuses activités sont programmées : sport, cinéma, bowling etc. Il existe également un service d’accueil de jour de 12 places.



 

Industrie, horticulture, musique…

 



L’atelier de sous-traitance industrielle occupe 35 personnes dont une partie de temps partiel en raison de leur âge et intervient pour les entreprises de la région (Rovipharm, Rovip, entreprise de jouets du Jura, Panier gourmand). Les Espaces verts, quant à eux, emploient trois équipes de six personnes sous la direction de moniteurs. En troisième position, un atelier d’horticulture emploie 15 personnes sous la conduite également de moniteurs qui, non seulement cultivent plantes potagères et ornementales (plus de 100 000 par an) mais les commercialisent soit sur place soit sur le marché de Bourg-en-Bresse le mercredi. L’élevage en quatrième position se traduit par des interventions au Centre de sélection de Béchannes, et à la demande. En cinquième position, les célèbres Percussions de Treffort, mondialement connues à travers des participations à des festivals et un partenariat avec la Chine (Shanghai), sous la direction d’Alain Goudard, secondé également par des moniteurs.


Le problème des établissements de ce type est celui « de la longue liste d’attente » (350 personnes actuellement) et le deuxième problème est celui de la prise en charge des personnes vieillissantes. Un projet d’accueil est en cours sur Oyonnax qui sera, d’ailleurs, insuffisant pour résoudre le problème. L’ESAT fait partie d’un groupe de quatre établissements dirigés par M. Pirat, entré à l’Adapei en 2002, diplômé de la faculté de Lyon et assisté de M. Marion.



Jacqueline Letouzey, clp




L’Adapei en bref


L’association Adapei fondée en 1961 a créé un maillage très important d’établissements de tous types de handicaps, sur tout le département de l’Ain puis a essaimé des maisons et ateliers pour les handicaps d’origine physique surtout et aujourd’hui psychique. À l’heure actuelle, l’Adapei a un agrément pour 2200 places et emploie 1450 personnes. Elle a un budget de 80 millions d’euros, ce qui la classe dans les grandes entreprises de l’Ain. Son organisation repose sur quatre pôles d’activités : l’hébergement et l’accueil des enfants en Instituts médico-éducatifs, les établissements médicalisés et le travail adapté, 88 Établissement et service d’aide par le travail (Esat) et 5 ex-ateliers protégés.


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Annonces de matchs USB

  • Seniors

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Nos partenaires