Actualités

• Lundi 18 juillet 2016 à 12h30

Bourg-en-Bresse - Reine et Joëlle, deux messagères de paix en provenance du Liban

De gauche à droite : Joëlle, Franck Taisne de Mullet, et Reine.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    De gauche à droite : Joëlle, Franck Taisne de Mullet, et Reine.


Reine est âgée de 20 ans, Joëlle a 18 ans. L’aînée étudie les mathématiques à l’université, la benjamine l’orthophonie. Les deux jeunes femmes sont Libanaises, et vivent à Beyrouth. En marge de leurs études, elles sont animatrices de colonies auprès de jeunes enfants, grâce à l’association Offre et Joie. Cette dernière, fondée en 1985, suit un objectif : rassembler la famille libanaise au sens large, meurtrie par des années de conflits armés, de luttes fratricides. D’obédience catholique, cette association milite pour le pardon, le respect, et l’amour, entre les communautés religieuses présentes au Liban.


Ambassadrices du « vivre ensemble »


Dans le cadre d’échanges entre ce pays et la France, Reine et Joëlle séjournent depuis le 3 juillet à Bourg-en-Bresse. Elles sont accueillies et hébergées par Frank Taisne de Mullet, magistrat, et sa famille. Jusqu’au 14 juillet, les deux Libanaises vont découvrir le fonctionnement du centre social des Vennes, et d’un centre de loisirs géré par Alfa 3A. Elles échangeront sur leurs pratiques avec leurs homologues animateurs français.


En véritables ambassadrices, les deux jeunes femmes témoigneront surtout de cette irrésistible envie de vivre ensemble qui imprègne les communautés libanaises, face aux violences qui menacent toujours sur la paix. Elles incarnent une génération qui veut écrire une page d’espoir. Reine et Joëlle disent circuler sans peur dans leur pays. Elles ont tissé du lien entre enfants de communautés différentes, grâce aux jeux, “aux prières” œcuméniques, à Tripoli, en partageant les convictions de l’association Offre et Joie.


Une colonie de vacances à Bagdad


Reine a même dirigé pendant 17 jours une colonie dans Bagdad, regroupant des Irakiens, des Syriens, non loin d’une base de Daesh. “Le premier jour, les enfants dessinaient des scènes de violences, des corps meurtris, des armes, etc. C’était horrible, témoigne-t-elle. Le dernier jour, leurs dessins étaient porteurs d’espoir. Il y avait des cœurs, des fleurs, des maisons, du bonheur”.


Ce message, les deux jeunes femmes veulent aussi le partager avec les Français, pour montrer qu’il n’y a qu’une communauté qui vaille au-delà de tous les communautarismes : l’humanité, la fraternité des peuples. “Ce sont nos colombes”, dit Frank Taisne de Mullet à propos de ces messagères de la paix.




Philippe Cornaton


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Bourg-en-Bresse - Reine et Joëlle, deux messagères de paix en provenance du Liban5.051

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Voyage en Normandie

  • Formation 2017

  • Annonces de matchs USB

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Seniors

  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Nos partenaires