Actualités

• Samedi 13 août 2016 à 16h37

Cyclisme Tour de l'Ain - Geniez prend l'étape de Belley, Oomen gagne le général

Le podium final du Tour de l'Ain. © V. Janiaud

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Le podium final du Tour de l'Ain. © V. Janiaud

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Hardy (à gauche) est déclassé dans ce sprint face à Geniez. © V. Janiaud

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Duel houleux au sprint entre Geniez (vainqueur) et Hardy (déclassé). © V. Janiaud

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Sam Oomen termine l'épreuve lessivé mais en vainqueur. © S.V.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Alexandre Geniez remporte la dernière étape au sprint. © S.V.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Bart De Clercq a tout tenté pour renverser l'épreuve. © S.V.

Un véritable chantier. L’ultime étape du Tour de l’Ain entre Lagnieu et Belley a offert un final ébouriffant. Dans celui-ci, Alexandre Geniez (FDJ) remporte l’étape tandis que le Néerlandais Sam Oomen (Giant Team Alpecin) s’offre le classement général de l’épreuve, d’un souffle devant De Clerc et Latour.


Une étape haletante


L’étape courte (132,2 km) et nerveuse ponctuée des hors d’œuvre des cols de La Rochette et du Grand Colombier a fait exploser le peloton. Le scénario d’un Tour de l’Ain encore accessible à de nombreux coureurs joue aussi. Ils étaient 19 coureurs en moins d’une minute au classement général à pouvoir espérer remporter l’épreuve samedi matin. Après un début d’étape où aucune ��chappée ne parvient réellement à se constituer, les deux ascensions lessivent le peloton. A l’approche du sommet du Grand Colombier, Bart De Clercq (Lotto Soudal, 3e du général à 7’’) tente de renverser l’épreuve et son leader néerlandais Sam Oomen (Giant Team Alpecin). Il se projette à l’avant, récupérant le concours de son équipier Louis Vervaeke, parti en éclaireur. Derrière, le maillot jaune est déjà isolé depuis un long moment. Mais le coureur de 20 ans résiste en compagnie d’une dizaine d’autres favoris de l’épreuve. Il n’y a alors plus de peloton. Dans les derniers hectomètres du Grand Colombier, le jeune Breton David Gaudu (Equipe de France, 4e à 11’’) tente de faire la décision, emmenant dans son sillage Pierre Latour (AG2R – La Mondiale, 2e à 5’’). Les Français reviennent sur De Clercq et le trio se lance dans le final pour – peut-être – se disputer la victoire d’étape… et le général. Mais derrière, Oomen et Guillaume Martin (Wanty- Groupe Gobert) font cause commune et le regroupement est général. Il reste alors 10 kilomètres à couvrir. Dix kilomètres pour changer le cours de cette épreuve.


Un final à suspense


De nombreuses tentatives se succèdent mais c’est un groupe d’une dizaine de coureurs qui se présente dans les rues de Belley. Romain Hardy (Cofidis) lance le sprint et serre  Alexandre Geniez (FDJ). Ce dernier trouve l’ouverture le long des barrières pour s’offrir la victoire d’étape devant Hardy (qui sera ensuite déclassé) et le Belge De Clercq. Le jeune Néerlandais Sam Oomen (6e de l’étape) en profite pour remporter le classement général de cette épreuve devant Bart De Clercq et Pierre Latour. Une petite seconde d’avance sur ses deux dauphins pour Sam Oomen mais une grande première lignee dans son palmarès.


Julien Veyre


Réactions :


Sam Oomen, Team Giant Alpecin, vainqueur de l’épreuve :

« Pffff, ce fut la guerre toute la journée entre notre équipe et le reste du peloton. Dans le Grand Colombier, je me suis rapidement retrouvé tout seul avec Bart De Clerc et Pierre Latour à l’avant que je trouvais très forts. J’ai eu un peu de chance de pouvoir revenir dans la descente pour conserver ce maillot jaune. C’était très très dur. Je suis totalement exténué ! (A propos de sa victoire) : C’est énorme. Pour le moment, je suis trop fatigué pour démontrer ma joie mais ce soir, je peux vous dire que je vais célébrer cette victoire obtenue au lendemain de mon premier succès chez les pros. En venant ici, je ne pouvais pas espérer mieux. »


Pierre Latour, AG2R La Mondiale, 3e du général :

« On avait mis Sam (Dumoulin) dans l’échappée. C’est revenu dans le Grand Colombier. Bart (De Clerc) a accéléré à trois kilomètres du sommet. Derrière, on est sorti avec David (Gaudu) pour former un trio. On a bien collaboré sur le plat, mais c’est rentré dix kilomètres de l’arrivée. Même si je passe tout près (au général), le bilan est bon quand même. Je n’avais pas beaucoup couru depuis le Tour de Suisse. C’est intéressant en vue de la Vuelta. »


Guillaume Martin, Wanty – Groupe Gobert, 4e du général :

« Ce n’était pas une journée tranquille loin de là. Les Lotto ont fait exploser la course. J’ai essayé dans le Grand Colombier. Après j’étais frustré… De Clercq était fort mais quand Latour et Gaudu sont partis, j’ai réagi un peu trop tard. J’ai été obligé de rouler avec Oomen. Dommage de devoir rouler derrière les Français mais c’est comme cela. J’ai pris peut-������������������������������tre trop de relais… Ce Tour de l’Ain reste un bilan positif ! J’avais marché en Autriche (2e du Tour d’Autriche, ndlr) pendant le Tour de France donc c’est parfois passé sous silence alors c’est bien de confirmer et cela témoigne de mon niveau actuel. Je pars désormais au Tour du Limousin, j’aimerais être opportuniste sur cette épreuve ».


David Gaudu, Équipe de France espoir, 5e du général :

« La course n’a pas débranché de la journée ! Il y a eu un énorme tempo derrière toutes les tentatives, sous l’impulsion de Lotto-Soudal. J’étais un peu piégé dans le col de la Rochette mais j’ai fait l’effort pour me replacer. Je n’étais pas génial en bas mais après Lochieu nous avons tourné sur la droite et je me sentais mieux d’un coup. Cela a commencé à flinguer. Je suis rentré sur la tête de course avec Pierre Latour. Nous avons fait un bon bout à trois. J’ai retenté ma chance à 2 km de l’arrivée mais je n’avais plus grand chose dans les jambes après quatre jours de course. Dans le sprint, j’ai ensuite fait ce que je pouvais. Je tire un très bon bilan de ce Tour de l’Ain, avant le Tour de l’Avenir. C’est vraiment une superbe expérience ».


Alexandre Geniez, FDJ, vainqueur de la dernière étape :

« C’est une course que j’aime bien. Pour moi, c’était un peu une reprise. J’arrivais un peu dans l’inconnu. J’avais fait des entraînements en dents de scie. Je n’étais pas dans l’optique du général, c’est pour ça que je me suis lancé dans une échappée le premier jour. Les sensations sont revenues progressivement. Aujourd’hui, le général était plié. Alors le but était d’aller chercher l’étape. Cofidis se chargeait de garder le groupe ensemble dans les derniers kilomètres. Je suis très content de gagner aujourd’hui après un début de saison difficile. Cela fait du bien de gagner avant la Vuelta, cela permet d’y aller en confiance ».


Les coureurs de l’Ain:

En préparation pour la prochaine Vuelta, Maxime Bouet (Etixx Quick Step) termine 20e  du classement général. De son côté, Pierre-Luc Périchon (Fortunéo-Vital Concept) s’est échappé vendredi et se classe 90e du général.

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Le commentaires sont fermés.

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Voyage en Normandie

  • Annonces de matchs USB

  • Seniors

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Nos partenaires