Actualités

• Mercredi 31 août 2016 à 8h30

Comment le projet de création du Parc Naturel Régional de la Dombes est tombé à l'eau ?

Le projet de création d'un Parc Naturel Régional ne verra pas le jour.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Le projet de création d'un Parc Naturel Régional ne verra pas le jour.

Le scénario était presque connu d’avance. Depuis le mois de février.

Laurent Wauquiez et Damien Abad avaient, en toute transparence, affiché leur préférence pour l’abandon de la démarche de création d’un Parc Naturel Régional.

Une nouvelle option était alors mise sur la table : la création d’un « conseil de territoire » regroupant les maires, les intercommunalités, les acteurs socio-économiques, des associations et des fonctionnaires de la Région déjà en poste.

Une décision politique qui aurait pu être assumée et imposée. Sauf que, stratégiquement, pour un nouveau président de Région en campagne permanente, la volonté de faire approuver cette décision par le terrain était trop forte.

C’est ainsi qu’il lança de manière précipitée et sans méthodologie claire une « consultation » en promettant de se plier aux remontées du terrain qui leur seraient adressées de la part, des habitants, élus et associations.


Des clivages importants


Une procédure qui aurait pu avoir pour effet de relancer des discussions entre les différentes parties composant le dossier.

Ce ne fut pas le cas, tant les clivages étaient importants !

Le Président de l’association de préfiguration du parc, Michel Raymond, n’obtiendra d’ailleurs jamais de rendez-vous auprès de Damien Abad en présence des acteurs sociaux professionnels.

L’opposition départementale et régionale ne réussira jamais à mobiliser suffisamment pour peser fortement, non plus.


Une méthodologie opaque


Pour autant, dans les communes de l’Ain, les élus se sont activés. Dans un climat compliqué, où prendre une position contraire à celle affichée par un président de Région ou de Département peut être délicat, les conseillers municipaux et communautaires ont délibéré dans une cinquantaine de communes.

Une participation correcte pour un périmètre regroupant potentiellement entre 70-75 communes. Mais était-ce la méthodologie attendue ?

Bien difficile de l’affirmer puisque celle-ci n’a jamais été communiquée. Parmi les répondants, trois communautés de communes sur quatre se sont positionnées en faveur de la poursuite de la démarche, de même que 60 % des communes. Un résultat qui appelait ainsi à une reprise des discussions.


Courrier cosigné


Pourtant, le 8 août dernier, par un courrier cosigné du président du département de l’Ain et du président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, les maires apprenaient que le « contrat de territoire » était l’option retenue grâce à « une majorité des réponses, tant en nombre de communes que d’habitants ».

Un renversement de l’analyse des chiffres qui pourrait s’expliquer de plusieurs façons.

D’une part, selon nos informations, durant le mois de juillet, des maires auraient été approchés pour signer un nouveau courrier soutenant la position régionale.

D’autre part, le périmètre de la consultation aurait pu être élargi à des communes supplémentaires qui, dès l’origine, avaient indiqué ne pas se sentir concernées par le projet.

En intégrant des communes comme Péronnas, le nombre d’habitants potentiellement « contre » augmente ainsi mécaniquement et renverse la consultation.


Une réunion le 15 septembre


Une réunion est prévue jeudi 15 septembre à Villars-les-Dombes dans le but de « parvenir au consensus le plus large tant des élus que des acteurs consulaires et socioprofessionnels pour qu’un projet de territoire soit rapidement mis en œuvre. » indique le courrier.

D’ici là, les communes sont incitées à « recenser tous les projets qui pourront intégrer ce contrat ».

Pour la première fois depuis longtemps, les maires, présidents des EPCI, parlementaires, conseillers régionaux et départementaux et acteurs socioprofessionnels seront assis à la même table pour évoquer l’avenir de la Dombes. De quoi espérer un climat plus constructif et apaisé.



Kévin Michaud

Retrouvez les réactions d’élus et de Michel Raymond dans la version papier ou dans notre boutique en ligne.


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Voyage en Normandie

  • Annonces de matchs USB

  • Seniors

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Nos partenaires