Actualités

• Jeudi 1 septembre 2016 à 7h15

Alice, la nouvelle école de Prévessin, dévoile ses merveilles

Ils sont prêts... et heureux !

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Ils sont prêts... et heureux !

Malgré la température encore estivale et l’heure avancée de la journée, les familles ont pris le chemin de l’école ce mardi soir 29 août, à Prévessin pour aller visiter les merveilles de la nouvelle école Alice, située derrière le collège Le Joran. La cour d’entrée, garnie d’une table couverte de boissons, retentit des cris des enfants : « Maman, je veux rester à l’école ! ».

Il est vrai que le nouveau bâtiment, dont une partie n’est pas encore terminée, a enfin revêtu les couleurs vives et chaleureuses promises lors de la visite de chantier de la fin du mois d’avril, moment auquel il fallait de l’imagination pour se représenter les salles, leurs plafonds à puits de lumière, leurs proportions généreuses.

Il ne manque, maintenant, plus que les dessins aux murs, pour que ce petit univers soit habité.

La nouvelle jeune directrice, Delphine Dieupart-Perruchione, venue de l’école de la Bretonnière installe son équipe dans des lieux qui sentent encore le neuf et où les fournitures scolaires viennent d’arriver. Mais il en faut plus pour désarçonner les 7 professeurs qui accueillent sur le seuil de leur classe, leurs futurs élèves, les parents, grands-parents et la presse, tous admiratifs de la conception.


Encore quelques travaux à terminer


En rez-de-jardin, le centre de loisir occupe les salles qui recevront les associations, d’ici le mois de décembre. En effet, l’aile médico-sociale qui abrite ses locaux n’a pas été terminée en temps voulu. Ce qui n’empêche pas Liza, Mattéo et Léonore, de déballer les Kapla, déjà très à l’aise dans des murs d’un jaune acidulé plutôt dynamique.

Le personnel territorial de cantine et service de propreté ou de surveillance est ravi aussi de son nouvel outil de travail. Ils vont déjà devoir s’adapter : le réfectoire des petits n’est pas terminé, et, du coup, celui qui est réservé aux classes élémentaires, verra se succéder 2 services dont le premier pour les maternelles. Pourtant, tout cela se prépare dans la bonne humeur, les équipes ont l’habitude de s’adapter et leur nombre permet de faire face.

Si ces tout jeunes enfants seront servis à table, les plus grands défileront devant les comptoirs du self approvisionnés par liaison froide, en mets venus de l’école Intercommunale dont la cuisine vient d’être inaugurée au printemps. La chef de la cantine se montre enchantée de l’organisation qui amène rapidement les plus jeunes à l’autonomie.

Elle a, par ailleurs, obtenu une promotion par rapport au poste qu’elle occupait à la Bretonnière.


Des élus heureux de cet investissement pour la jeunesse


MME Aurélie Charillon, maire, se réjouit de cette réalisation. L’école prévue pour démarrer avec 7 classes, attend d’un instant à l’autre, la décision rectorale de la création de 2 classes supplémentaires, une soixantaine d’enfants ayant été inscrite pendant l’été. Les locaux et fournitures sont prêts, il ne manque que les enseignants qui seront nommés pour faire suite à la décision de création.

La commune de Prévessin est la plus jeune du Pays de Gex avec plus de 1000 enfants et jeunes gens. Avec une croissance de sa population de 6% par an, elle continue sa politique d’entretien de liens, d’intégration des générations, d’équipements à leur intention. Alice va dans ce sens mais, plus largement, s’inscrit dans une offre médico-sociale, associative et culturelle qui se veut ouverte sur l’expérimentation.

En effet, Alice est le nom d’un programme de recherche du CERN tout proche et Madame Charillon entend sceller un partenariat plus ou moins tacite avec le laboratoire pour éveiller la curiosité des enfants à la théorie de la relativité, à la physique quantique, celle-là même qui a permis l’apparition dans notre quotidien, du laser ou des ampoules LED. Inscrite dans son environnement intellectuel, Alice l’est aussi dans l’environnement naturel.


Durable et écologique


Ainsi, dans le prolongement des différents aménagements durables de l’établissement, quelques parents du Sou ont créé, avec le soutien de la municipalité, un pédibus, un rassemblement des enfants qui le souhaitent, près de la mairie, pour se rendre à pied, accompagnés, par des chemins calmes, à l’école.

Un cheminement et du mobilier urbain marqueront le parcours de cette colonne matinale et active avant le début des cours.

Le Sou & CO – COnvivialité, COllectif, DéCOuverte – a été fondé en présence des parents, des futures directrices de l’école et du centre de loisirs, des enseignants et des animateurs.

Le but est d’apporter une vraie animation, d’entretenir des liens entre parents. C’est important car environ 80 nationalités sont représentées.

Comme le Sou a vu le jour le 21 juillet, les fondateurs offriront le café aux parents dans la cour le matin du 8 septembre.

En attendant, ils invitent toutes les familles à se joindre à l’association en rappelant qu’il n’est pas nécessaire d’être français pour en faire partie, même à un poste du Bureau.


C. F. : Correspondante locale web

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Annonces de matchs USB

  • Seniors

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Nos partenaires