Actualités

• Lundi 5 septembre 2016 à 14h05

Manuel Valls dans l’Ain : « On ne touche pas à l’école de la République ! »

Manuel Valls parmi les élèves de l'école Louis Parant.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Manuel Valls parmi les élèves de l'école Louis Parant.

La venue lundi 5 septembre à Bourg-en-Bresse du Premier ministre Manuel Valls et de la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem a été marquée par une déclaration musclée du chef du Gouvernement en faveur de l’école. Au moment où la campagne des primaires de la droite et du centre s’intensifie, Manuel Valls a directement interpellé certains candidats qu’il accuse de « vouloir remettre en cause l’école de la République alors que c’est par elle et par la formation que la Nation s’est construite. » Le Premier ministre a ensuite visé clairement Bruno Le Maire en dénonçant ses propos tenus  récemment : « Quand un ancien ministre candidat à la primaire explique que nous avons rendu obligatoire l’enseignement de l’arabe en CP, on voit bien ce qu’il y a derrière, on voit bien quels sont les relents nauséabonds qu’on cherche à faire passer comme message, alors qu’évidemment c’est faux. »


Avant de répéter que « l’école est une priorité pour lutter contre les inégalités, un lieu à préserver des débats politiciens et des polémiques stériles», Manuel Valls et Najat Valaud Belkacem ont longuement visité l’école Louis-Parant (9 classes et 190 élèves), un établissement efficacement restructuré il y a deux ans.


Le directeur Jean Moricheau a guidé la délégation ministérielle d’une salle de classe à l’autre devant les regards à peine surpris des enfants.

Le cortège a ensuite pris la direction du monastère royal de Brou où a été signée une nouvelle convention entre la Ville de Bourg et le Centre des monuments nationaux, représentés respectivement par le maire Jean-François Debat et le président Philippe Belaval.



Au cours de l’ultime étape de la matinée, les salons de l’hôtel de ville, Manuel Valls a abordé la question sensible des efforts difficiles demandés aux collectivités. Il a conclu en annonçant une bonne nouvelle : « La hausse du fonds de péréquation intercommunal n’aura pas lieu. » Puis se tournant vers le maire de Bourg Jean-François Debat : « Les investissements au conservatoire de musique et au stade Marcel-Verchère pourront se faire ! »



Jean-Marc PERRAT

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

1 commentaire

Réagir à cet article

Vos commentaires

  • L’étrange omerta des médias sur les affaires de plagiat par des membres du gouvernement de Hollande.

    Communiqué de presse du lundi 29 août 2016

    Plusieurs initiatives des représentants des ministères actuels sont-elles des plagiats, ou du moins se sont-elles largement inspirées des projets citoyens déjà proposés par d’autres ?
    Fabrice Bach, porteur de projets depuis 1998, se définit comme humaniste et apolitique. Depuis plusieurs années, il propose des projets à destination de la jeunesse, de la culture et du sport. Depuis 2013, certains de ses projets dont il est porteur sont largement repris par les différents ministères du gouvernement actuel, sans aucune référence à son auteur.
    Non au harcèlement : un plagiat de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation Nationale

    L’AJED (Association Juridique pour l’Egalité en Droit) a proposé en 2012 des solutions efficaces pour lutter contre le harcèlement au travail. L’intitulé de l’action « Non au Harcèlement » est adressé au cabinet de Najat Vallaud Belkacem, alors ministre des Droits des Femmes et auprès du cabinet de Michel Sapin ministre du Travail. Des étudiants de l’université de Lyon participent au projet et organisent une conférence en avril 2013. Le projet consistait à organiser une journée nationale pour dire « Non au Harcèlement » tous les mois de septembre associé à un site internet pour diffuser de l’information et de proposer un projet de loi visant à former les salariés de l’entreprise une fois par an à la charge de l’employeur ainsi qu’une plateforme téléphonique pour recueillir les témoignages avec la possibilité d’accompagner les victimes. Des rencontres avec l’assistant parlementaire à Toulouse de Catherine Lemorton, présidente de la commission des affaires sociales n’avaient pas abouti à l’époque.
    Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Éducation Nationale, présente le jeudi 5 novembre 2015 la première journée nationale « Non au harcèlement ». Le 9 mai, elle récompense dix lauréats de la 3ème édition du concours national « Non au harcèlement ».

    Suite au communiqué de presse diffusé par l’AJED – Association Juridique pour l’Égalité en Droit – du 11 aout 2016, je ne peux que dénoncer une forme d’omerta des médias français.
    Les médias doivent-ils lever le pied sur ses révélations, afin d’éviter de mettre à jour auprès des français des plagiats à répétition par des membres du gouvernement de Hollande ? C’est une question essentielle pour la démocratie.

    Dois-je monter en haut d’une grue ou annoncer « une grève totale » de la faim pour me faire entendre ?

    http://www.fabricebach.fr/2016/08/29/communique-de-presse-du-lundi-29-aout-2016/

    En savoir plus :
    - Site officiel de Fabrice Bach
    http://www.fabricebach.fr
    - Site de l’AJED
    http://www.ajed.org
    - Site de l’opération Non au Harcèlement
    http://www.urgenceharcelement.org

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Annonces de matchs USB

  • Seniors

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Nos partenaires