Actualités

• Vendredi 9 septembre 2016 à 18h13

Forts risques d'incendies dans l'Ain - le préfet réglemente l'accès aux massifs forestiers du sud du Bugey

Les pompiers sur le qui vive.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Les pompiers sur le qui vive.

Depuis plusieurs semaines, le sud du Bugey, d’Ambérieu à Belley, fait l’objet d’une vigilance particulière à l’égard du risque d’incendies. Les hautes températures, la sécheresse prolongée et l’invasion de la pyrale du buis appellent à une prudence particulière pour limiter le risque de feux de végétation. Alors que plusieurs maires ont déjà pris des arrêtés d’interdiction et qu’un nouvel incendie a eu lieu en début de semaine (contenu par les pompiers, mais brûlant 8 hectares), le préfet de l’Ain prend une mesure plus générale pour assurer la sécurité des habitants et des espaces naturels dans tout le sud du département. Il faut à la fois éviter que la présence de personnes ou de véhicules dans les forêts ne provoque des incendies, même par accident ou imprudence. Il faut aussi éviter qu’en cas de sinistre, des personnes présentes en forêt soient encerclées par les flammes.


La sous-préfète de Belley a mené une concertation avec les principaux acteurs concernés : les pompiers, la gendarmerie, l’Office national des forêts (ONF), les agriculteurs et les chasseurs, ainsi que les communes concernées. Ils se sont accordés pour prendre des mesures de prudence et de prévention. Ainsi, le 8 septembre 2016, le préfet de l’Ain a pris un arrêté réglementant l’accès et la circulation dans les massifs forestiers du Sud du Bugey.


A compter du vendredi 9 septembre et jusqu’au vendredi 30 septembre, l’accès aux massifs forestiers est interdit aux piétons et véhicules, pour garantir la sécurité de tous et éviter tout départ de feu. Pour la sécurité des chasseurs eux-mêmes, la chasse en forêt y est donc reportée de quelques semaines. Ces mesures restrictives, prises pour la sécurité de tous, pourront être levées ou prolongées en fonction des conditions météorologiques (pluie, températures, vent…). La pertinence de cette interdiction sera réexaminée régulièrement. Toute infraction aux dispositions de l’arrêté est passible des peines prévues pour les contraventions de la quatrième classe, c’est-à-dire 750 euros d’amende. Les massifs forestiers concernés seront clairement signalés aux usagers par des panneaux d’information sur le terrain et dans chaque mairie concernée. Des dérogations sont prévues pour certains cas particuliers nécessitant d’accéder aux massifs (agriculteurs, forestiers…). De façon générale, chacun est appelé à la plus grande prudence à l’égard du risque d’incendie dans tout le département.

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Voyage en Normandie

  • Annonces de matchs USB

  • Seniors

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Nos partenaires