Actualités

• Vendredi 9 septembre 2016 à 19h22

Miribel : les salariés de Philips reçus en mairie suite au plan social

La maire de Miribel Sylvie Viricel a reçu ce vendredi une délégation de délégués syndicaux et représentants du personnel. Photo : J. Plazanet

  • Illustration actu Grande illustration actu

    La maire de Miribel Sylvie Viricel a reçu ce vendredi une délégation de délégués syndicaux et représentants du personnel. Photo : J. Plazanet

L’annonce de la fermeture du site miribelan de Philips est vécue comme un véritable coup dur pour l’emploi sur le territoire de la Côtière. Alors qu’elle avait rencontré la directrice du site de production la semaine dernière, la Maire de Miribel Sylvie Viricel a reçu ce vendredi une délégation de délégués syndicaux et représentants du personnel. L’élue parle de « constat amer » et d’un « coup de massue auquel peu s’attendaient et vécu comme une trahison par le personnel. » Justement, ils étaient une petite cinquantaine à s’être réunis devant l’Hôtel de Ville pour demander des soutiens.


« Un énorme gâchis » pour la mairie, les salariés promettent qu’ils vont se battre


Les négociations de ce plan social ne vont durer que cinq semaines c’est pourquoi il y a urgence pour les salariés. « On cherche des soutiens et à monter des actions pertinentes qui pourront aider l’équipe qui va négocier », fait savoir Christophe, un salarié. Interpeller la Mairie était une étape et Sylvie Viricel s’est désormais « engagée à mettre en œuvre tous les moyens en son pouvoir pour accompagner ces salariés en détresse en interpellant les responsables politiques », fait-elle savoir dans un communiqué. Alors qu’une zone d’activités est en construction à Beynost, elle souhaite que les salariés de Philips soient prioritaires dans les recrutements, qu’ils puissent partir dans des conditions décentes alors que l’ancienneté moyenne est de 21 ans, tout en n’excluant pas l’idée de trouver un repreneur.


« On peut regretter le peu de responsabilité sociale que semble investir ce grand groupe (…). C’est un énorme gâchis », ajoute Sylvie Viricel car « cette décision fragilise des familles entières, dont beaucoup issues du bassin de la Côtière et pour un certain nombre, déjà en situation relativement précaire. » Voilà pourquoi l’abattement régnait du côté des salariés mais Christophe assure qu’il y a « une dynamique de groupe. Certains proposent des choses et redonnent la foi. On essaie de se conduire comme une famille. Ils nous on mis KO mais l’on va se battre parce qu’ils vont trop loin. »


Un plan global chez Philips Lighting


142 suppressions de postes sont prévues à Miribel en plus de la fermeture du site de Lamotte-Beuvron (Loir-et-Cher). La branche éclairage du groupe néerlandais souhaite délocaliser la production à l’étranger et seule l’activité « innovation » sera maintenue à Miribel. Les négociations vont avoir lieu au siège social basé à Suresnes (Hauts-de-Seine).


Julien Plazanet

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Miribel : les salariés de Philips reçus en mairie suite au plan social5.051

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Annonces de matchs USB

  • Seniors

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Nos partenaires