Actualités

• Samedi 10 septembre 2016 à 20h09

Dompierre-sur-Veyle : opération séduction pour les animaux de la SPA

La petite Chloé a craqué pour un chaton de 4 mois... qui lui fait les yeux doux.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    La petite Chloé a craqué pour un chaton de 4 mois... qui lui fait les yeux doux.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Un(e) volontaire pour m'adopter ?

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Les chiens étaient présentés aux visiteurs.

« Oh il est trop mignon ! Dis maman, on le prend ? » Chloé a craqué pour un chaton de quatre mois, qui joue avec une petite branche derrière la vitre de son enclos. La petite fille va avoir 10 ans demain. Elle est venue aux portes ouvertes de la SPA (société protectrice des animaux) de Dompierre-sur-Veyle avec Nathalie, sa mère, ce samedi 10 septembre. A l’origine, elle voulait se faire offrir un chien. Mais ceux qu’elle a vus « ne sont pas très beaux »… « Ils mériteraient un coup de brosse », corrige une dame, un poil plus diplomate.


“Vois avec maman…”


Pour obtenir ce joli cadeau d’anniversaire à quatre pattes, Chloé doit encore passer un coup-de-fil en haut-lieu. Elle appelle son père. Qui renvoie la balle à sa moitié. « Vois avec maman », répond-il. Chloé observe tous les faits et gestes du chat qu’elle convoite. « Celui-ci, ce serait vraiment le mien, et je m’en occuperai », promet-elle. La maman finira par céder, et paiera 90 euros à l’association. « Ce n’est pas un achat, mais une contribution aux frais de fonctionnement », précise-t-on à la SPA. Une somme plus que symbolique tout de même, lorsque l’on sait que la plupart des chats s’obtiennent « gratuitement » chez des particuliers. Mais la SPA s’occupe de les vacciner et de les identifier (par puce ou tatouage), chose qu’il est obligatoire de faire avec les félins comme avec les chiens. Et forcément, cela a un coût…


Chiens en fourrière ou abandonnés


La SPA de Dompierre compte trois salariés à plein-temps, qui s’occupent du fonctionnement du site. Elle accueille des chats, des petits animaux (furets, lapins…) mais aussi évidemment des canidés. Des chiens en fourrière, c’est-à-dire des animaux qui ont été emmenés là parce qu’ils vagabondaient, et dont on recherche les propriétaires (les chiens sont gardés 10 jours minimum). Et il y a également les chiens abandonnés qui cherchent une nouvelle famille. Gino Bardet, directeur régional de la SPA, organise une « présentation » des toutous à l’occasion des portes ouvertes. Si cinq d’entre eux trouvent preneurs, ce sera satisfaisant aux yeux des organisateurs.

Un employé de la SPA vient les montrer aux visiteurs, et vanter leurs qualités. « Bien sûr que nous voulons leur trouver un foyer, mais nous ne cherchons pas à les caser à tout prix, insiste-t-il. Nous savons qu’il existe un certain risque pour que l’animal revienne à la SPA si la famille n’est pas sûre de sa décision ou que cela se passe mal. » Il est difficile de connaître le passé d’un animal, notamment s’il a été victime de violences. Ce qui explique aussi pourquoi les chats trouvent plus facilement une famille d’adoption que les chiens.


A l’approche des enclos, un chien de quatre ans identifié comme un berger australien me regarde avec une mine déconfite. Je m’approche doucement, tends ma main. Et il se met à japper de toutes ses forces. « Il n’a pas l’air commode », murmure-t-on à côté de moi. En tout cas, je ne repartirai pas avec lui.


L. L.

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

1 commentaire

Réagir à cet article

Vos commentaires

  • vb

    Chez journaliste,
    Cette visite à la spa ne me semble pas vous avoir enthousiasmé. Peut être pensez vous qu’adopter un chat ne doit pas coûter un centime, mais que pensez vous de la responsabilité de tous ces propriétaires de félins qui les laissent vagabonder et faire des petits à tout và ? Sachez qu’adopter un chat stérilisé à la spa coûte beaucoup moins cher que d’assumer sa responsabilité de le faire stériliser soi même, encore faut il l’assumer.

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Annonces de matchs USB

  • Seniors

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Nos partenaires