Actualités

• Jeudi 15 septembre 2016 à 15h30

Rugby Fédérale 1 - Julien Gros, facteur x de l’USB

Après son raté à Limoges, Julien Gros veut vite rebondir. © J.V.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Après son raté à Limoges, Julien Gros veut vite rebondir. © J.V.

Une équipe bien organisée à laquelle il manquait parfois un petit grain de folie. Voilà le constat dressé à propos de l’US Bressane ces dernières saisons. Alors le manager Laurent Mignot a décidé de faire appel à Julien Gros à l’intersaison. Ouvreur de formation quand il a été lancé à Bourgoin, le Gessien s’est exilé à l’arrière pour poursuivre sa carrière pendant trois saisons en Pro D2, du côté de Carcassonne. Cette saison, il revient dans sa région d’origine et au poste d’ouvreur.


« À Limoges, je n’ai pas été bon ! »


Julien Gros sera forcément scruté ce dimanche face à Nevers. Une première officielle à domicile, ça marque. Surtout que l’ouvreur est passé à travers lors de l’ouverture du championnat à Limoges samedi dernier défaite 22 – 11. « Je n’ai pas été bon, lâche-t-il. Si j’avais été plus performant, le match aurait été différent. C’est un match sans. Je le vois comme une faute professionnelle de ma part ». Le joueur âgé de 25 ans ne mâche pas ses mots, ne cherche pas à fuir ses responsabilités. Il a manqué 8 points au pied, dont une pénalité à 20 mètres face aux perches. « Je n’ai pas fait le bon geste technique » appuie-t-il. Le Gessien n’avait pas buté en compétition depuis trois ans mais il balaie l’excuse d’un revers de la main : « Je m’entraîne pour, je dois jouer juste, et mettre les points ». Le garçon est du genre exigeant, très exigeant. Avec lui-même, et forcément aussi avec les autres. « Avec les ambitions que nous avons, nous nous devons d’être exigeants avec nous, sinon cela ne marchera pas » assène-t-il. Marqué par son non-match à Limoges, il veut vite passer à la suite. Bouillonnant, Julien Gros est prêt à repartir au quart de tour. Le Gessien est du genre impatient. Et compétiteur. Surtout, il peut donc amener son petit grain de folie. Pour cela, il faudra que l’USB réussisse à enchaîner les temps de jeu, que l’équipe crée du désordre pour lui ouvrir quelques failles dans lesquelles le Gessien sait s’engouffrer. « Techniquement, il sait tout faire, indique Laurent Mignot. Il comprend le jeu, a des qualités pour jouer ouvreur. Il sent les coups, c’est un créateur ». L’entraîneur des arrières Yoann Boulanger apprécie le profil : « Julien possède des qualités de créativité, c’est un joueur d’instinct. Il possède une bonne vision de jeu et correspond au poste d’ouvreur même s’il peut aussi jouer arrière ». Son repositionnement à l’ouverture à Bourg le motive particulièrement. « Cela me fait plaisir, me fait du bien, glisse Julien Gros. Mais je veux m’inscrire dans le collectif, je ne me vois pas comme un mec hyper important de l’équipe ».


Un joueur d’instinct


Son poste l’oblige tout de même forcément à prendre des décisions qu’il faut assumer. Ce qu’il fera… « Nous avons un jeu qui lui correspond, analyse Yoann Boulanger. Ce n’est pas un jeu complètement programmé ou fermé qui ne permettrait pas de mettre en lumière ses qualités ». D’ailleurs, c’est en partie ce qui a motivé le Gessien à redescendre un échelon quand l’arrière Maël Moinot lui évoquait le projet burgien, dans lequel les joueurs ont le droit d’entreprendre. « Je veux être dans le cadre… et parfois en sortir, note Julien Gros. Car je suis un instinctif. Mon rôle est de faire avancer l’équipe, de jouer par rapport au contexte… et de prendre les points au pied ». Sa prestation de Limoges revient sans cesse à son esprit… Cette saison, son côté instinctif risque de surprendre parfois. Il pourra s’avérer gagnant en certaines occasions. « Des fois, il y a un risque d’échec, reconnait-il. Mais il faut aimer prendre des risques. Si tu ne prends pas de décision qui sont cruciales pour toi, tu peux passer une vie monotone. Agir en suivant son instinct, ce qui te permet de te sentir vivant. Echouer ou réussir, c’est le destin ». Les supporters risquent de s’enflammer sur quelques-unes de ses offensives cette saison, de râler aussi quand son choix ne sera pas payant. La différence entre ses actions positives et ses éventuelles erreurs donnera aussi une partie de la coloration de la saison burgienne. Attention, voici le nouveau facteur x du jeu bressan.


Julien Veyre


Un profil différent de Jérémy Bourlon

L’USB peut jongler entre deux ouvreurs aux profils différents. Les deux aiment plutôt faire jouer après eux mais Jérémy Bourlon va être un peu plus organisateur quand Julien Gros peut tenter de prendre une brèche. L’ancien joueur d’Aubenas est efficace au pied, peut soulager son équipe par des jeux au pied tandis que le Gessien peut tenter de relancer ballon en main. Les deux profils différents offrent une palette de choix assez conséquente au staff technique.


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Rugby Fédérale 1 - Julien Gros, facteur x de l’USB3.052

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Voyage en Normandie

  • Formation 2017

  • Annonces de matchs USB

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Seniors

  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Nos partenaires