Actualités

• Vendredi 16 septembre 2016 à 5h30

Argis - 5 mois de prison avec sursis pour les cambrioleurs de l’école

Les deux cambrioleurs ont été pris en flagrant délit par les gendarmes, qui avaient reçu l'appel d'une voisine de l'école.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Les deux cambrioleurs ont été pris en flagrant délit par les gendarmes, qui avaient reçu l'appel d'une voisine de l'école.

Deux jeunes hommes de 20 ans comparaissaient ce jeudi 15 septembre devant le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse pour le cambriolage de l’école municipale d’Argis, dans la nuit de mardi à mercredi.

Ils se sont introduits dans le bâtiment scolaire par une vitre qu’ils avaient cassée au préalable, et en sont partis avec un bien maigre butin : « un rouleau de pièces de 10 centimes dérobés dans une caisse destinée à la vie associative, retrouvé par les gendarmes lors de leur interpellation », précise la présidente du tribunal Anne Manoha. C’est une habitante du logement situé juste au-dessus de l’école qui a donné l’alerte, après avoir entendu un bruit de verre brisé et aperçu des silhouettes dans la cour d’école.


“On avait besoin d’un ordinateur…”


Un peu penauds, les infortunés cambrioleurs ont difficilement pu nier les faits qui leur étaient reprochés. Dans leur véhicule, les gendarmes ont retrouvé des gants en latex, dont les empreintes ont été retrouvées sur la vitre de l’école, ainsi que deux pieds de biche et des cagoules. « L’attirail du parfait cambrioleur », résume la présidente. « On voulait partir boire un verre à Hauteville, mais on s’est arrêté à Argis parce qu’on avait besoin d’un ordinateur… », tente d’expliquer l’un des auteurs pour justifier le cambriolage.


La procureure a tenu à remettre ces faits dans leur contexte, celui d’une série de cambriolages qui ont eu lieu depuis cet été sur le secteur de la Côtière, visant particulièrement des établissements scolaires et, justement, leur matériel informatique.

L’un des prévenus l’admettait : « On a fait une bêtise, mais on ne mérite pas d’aller en prison ». Le tribunal l’a entendu, en prononçant une peine de cinq mois de prison avec sursis pour les deux jeunes, assortis d’une mise à l’épreuve pour celui qui est considéré comme le « meneur » du duo.

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • Guide de l’été


  • Formation 2017

  • Annonces de matchs USB

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Seniors

  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Nos partenaires