Actualités

• Vendredi 16 septembre 2016 à 22h21

Basket Leaders Cup - La JL décroche un succès à Fos

Thibault Desseignet en défense sur l'ex-joueur bressan Xavier Gaillou. © V. Janiaud

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Thibault Desseignet en défense sur l'ex-joueur bressan Xavier Gaillou. © V. Janiaud

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Erik Rush, auteur d'un départ canon. © V. Janiaud

Les Bressans s’imposent 84 à 78 sur le parquet de Fos-Provence-Basket à l’occasion du début de la Leaders Cup.


Rencontré au bord du terrain avant l’échauffement, Xavier Gaillou, ancien joueur de la JL (2013/14) et désormais joueur de Fos Provence, tout sourire, avouait que l’objectif de l’équipe était de faire mieux (que l’année dernière). Mieux, quand on vient de finir deuxième du championnat précédent…

Et dans la théorie, cela ne parait pas impossible quand on s’est donné la possibilité de conserver son effectif comme l’a fait le club provençal. Rémi Giuitta, l’entraineur fosséen, reconnaissait qu’il avait fallu que des efforts ou concessions financières aient été faites de part et d’autre (joueurs et dirigeants) pour atteindre cette situation. Mais il mettait tout de suite un bémol en expliquant que la contrepartie de cette stabilité se trouvait dans le fait que l’équipe ne pourrait, au mieux, se situer au niveau de la saison dernière alors que les autres équipes se sont renforcées pour dépasser leurs performances précédentes. C’est donc une redistribution des forces attendue par le technicien qui est en place depuis plus d’une dizaine d’années.


Pas si fort


En plus, de la théorie à la réalité, des aléas sont venus ternir la situation Fos Provence. Luc-Arthur Vébobe, « ce joueur qui amenait ce côté combat, dureté, engagement, celui qui ne lâche rien » comme le définit son coach, est blessé pour plusieurs mois. Loïc Akono, meneur, n’a disputé que 14 matchs la saison dernière. Aaron Broussard et Derrick Obasohan n’ont pas retrouvé leur condition physique. Brad Waldow, le seul nouvel élément, n’a pas encore assimilé les subtilités du jeu français. Et enfin, le revers de l’expérience de plusieurs cadres de l’équipe que sont Obasohan, Raphaël Desroses, Vébobe ou encore plus Mamadou Dia (au club depuis 2005), est leur âge, le plus jeune étant né en 1981. Pour compenser ces contretemps, deux jeunes intérieurs issus du Centre de Formation, Sullivan Hernandez et Bodian Massa ont été intégrés à l’effectif, avec toutes leurs qualités et leurs défauts de jeunesse. Cette situation révélée par l’entraîneur après le match, explique pourquoi Fos n’est pas encore au niveau auquel on l’attendait. Ce qui ne veut pas dire que ce fut un match facile. Loin de là.


Le défi physique


Le révélateur est l’évaluation finale des deux équipes : 89 pour le vaincu, 90 pour le vainqueur. D’ailleurs Rémi Giuitta n’était pas trop déçu après la rencontre : « On ne fait pas un si mauvais match que ça. On a été trop permissif en défense ». Et cette permissivité, Fos l’a payé au premier et troisième quart-temps gagnés par les bressans. Mais sur l’ensemble, l’entraîneur loue la cohésion de son équipe « Statistiquement on fait 24 passes décisives (16 pour la JL). On est quasiment égalité à l’évaluation », mais pointe du doigt ce qu’il a moins apprécié « Après il y a 22 lancers francs d’écart (16 pour Fos, 38 pour la JL). Je trouve que c’est quand même beaucoup, surtout à domicile. Bourg a imposé un défi physique important avec des intérieurs qui sont assez dominateurs ».

De son côté, Savo Vucevic ne s’arrête pas aux deux victoires en Coupe contre Sorgues et à Fos : « C’est pas mal mais c’est que le début. Je considère ça comme une préparation pour les matchs qui vont suivre parce que le championnat va être dur quand on voit les résultats des matchs amicaux. C’est un championnat très équilibré et il faut être prêt ».


Vincent Janiaud, correspondant


Score : 19-24, 46-48 (27-24), 60-71 (14-23), 78-84 (18-13)


Marqueurs JL :

#5 Braud                     24 min 00, 7 pts à 29 %, 1/4 à 3 pts, 1 rbd, 2 pd, éval 4

#6 Rush                       27 min 00, 16 pts à 60%, 2/4 à 3 pts, 2 rbds, 3 pd, éval 15

#7 Courby                   21 min 00, 9 pts à 100 %, 2/2 à 3 pts, 2 rbds, éval 10

#8 Pelos                       22min 00, 9 pts à 50%, 9 rbds, 1 pd, éval 13

#9 Desseignet              19 min 00, 3 rbd, 3 pd, éval 1

#10 Ndoye                   31 min 00, 23 pts à 50%, 14 rbds, 1 pd, éval 31

#11 Houmounou          26 min 00, 6 pts à 25%, 3 rbds, 5 pd, éval 8

#12 Plasse                   03 min 00, éval -3

#15 Peacock                27 min 00, 14 pts à 50 %, 5 rbds, 1 pd, éval 13


A noter

Malgré les absences de Kevin Joss-Rauze et du meneur Garett Sim, la JL Bourg réalise une solide prestation (19 – 24 ; 27 – 24 ; 14 – 23 ; 18 – 13). Le pivot Youss N’Doye réalise une grosse partie avec 23 points et 14 rebonds. Erik Rush s’offre 16 points inscrits en 27 minutes et Zach Peacock 14 pour le même temps de jeu. La mène a été partagé entre Mérédis Houmounou (6 pts, 26 minutes, 5 passes décisives), Thibault Desseignet (19 minutes, 3 passes décisives) et le jeune Lucas Plasse (3 minutes). Prochain rendez-vous mardi avec la Coupe de France et la venue de Monaco (ProA) à Ekinox.

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • Guide de l’été


  • Formation 2017

  • Annonces de matchs USB

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Seniors

  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Nos partenaires