Actualités

• Lundi 19 septembre 2016 à 15h00

La chasse au capricorne asiatique est lancée à Divonne-les-Bains

L'insecte ravage les arbres mais n'est pas directement dangereux pour l'homme.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    L'insecte ravage les arbres mais n'est pas directement dangereux pour l'homme.


Les services de l’Etat sonnent l’alarme. A Divonne-les-Bains, ils ont découvert « des arbres présentant des symptômes typiques d’attaque » de capricorne asiatique « dans l’impasse perpendiculaire à l’allée des Marronniers ». Cette découverte fait suite au signalement d’un habitant qui a reconnu l’insecte le 25 août dernier. Ce coléoptère s’attaque aux arbres, allant jusqu’à provoquer leur mort « dans les 3 à 5 ans ». Il n’est pas directement dangereux pour l’homme mais peut causer des chutes d’arbres.

 

Réunion publique d’information ce jeudi 22 septembre


La quinzaine d’érables touchés va devoir être abattue le 21 septembre et les opérations de repérage vont se poursuivre. Une réunion publique d’information se tiendra le jeudi 22 septembre à 20 heures à l’Hôtel de Ville de Divonne-les-Bains, en salle du conseil municipal, afin de présenter le dispositif aux riverains en les incitant à la plus grande vigilance. La préfecture invite « tout habitant de Divonne-les-Bains qui suspecte la présence de capricorne asiatique » à contacter la mairie au 04 50 20 47 13. Lire le communiqué intégral de la préfecture ci-dessous.





Communiqué



Découverte de capricornes asiatiques dans la commune de Divonne-les-Bains (Ain)


Le 25 août 2016, un habitant de Divonne-Les-Bains a signalé la présence d’un capricorne asiatique sur cette commune. Cela a été confirmée par le laboratoire de la santé des végétaux de l’ANSES. Il s’agit d’un coléoptère du nom latin Anoplophora glabripennis, originaire d’Asie orientale (Chine principalement), qui occasionne des dégâts très importants sur les arbres et arbustes comme les érables, marronniers, aulnes,
bouleaux, charmes, hêtres, frênes, ormes, platanes, peupliers, saules, tilleuls. Les larves creusent le bois vivant et sain, entraînant la mort de l’arbre dans les 3 à 5 ans. Il ne présente en revanche aucun danger pour l’homme et les animaux de compagnie, en dehors de la chute des arbres à terme. Il ne s’attaque pas non plus aux poutres et structures en bois des habitations.


Le capricorne asiatique fait l’objet d’une décision de l’Union européenne visant à lutter contre son introduction et sa propagation. Il est considéré comme un danger sanitaire de première catégorie en France, ce qui signifie que la lutte contre cet organisme est obligatoire en tout lieu et en tout temps sur tout le territoire national. Il fait également l’objet d’un arrêté ministériel de lutte depuis 2003. Sa présence est signalée en Europe depuis 2000 et en France depuis 2003 dans le Loiret. Les foyers ainsi découverts ont tous pour origine une introduction via des emballages en bois originaires de Chine ayant servi au transport de blocs de fonte ou de pierres. Divonne-Les-Bains est le premier foyer détecté en Auvergne-Rhône-Alpes.


L’importance que revêt le patrimoine arboré pour la ville de Divonne-les-Bains et ses habitants nécessite d’intervenir rapidement pour limiter la propagation de ces insectes. Les premières investigations ont été menées sur place par les services de l’État (Direction régionale
de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt Auvergne-Rhône-Alpes) dès le 30 août, en étroite concertation avec le Préfet de l’Ain et les services techniques de la mairie. Des arbres présentant des symptômes typiques d’attaque ont été détectés dans l’impasse perpendiculaire à l’allée des marronniers. Il s’agit d’un alignement d’une quinzaine d’érables. La destruction des arbres étant le seul moyen de lutte efficace à ce jour, une opération d’abattage sera effectuée le 21 septembre. Elle sera complétée par une opération de repérage des autres végétaux potentiellement infestés à proximité du foyer initial en vue d’une éventuelle nouvelle intervention. Une enquête sera également réalisée ultérieurement afin de cerner si possible l’origine de l’introduction de l’organisme sur la commune.


Le préfet de région a pris un arrêté fixant les premières limites d’intervention et définissant les règles minimales suivantes : obligation de déclaration de présence ou de suspicion de présence de l’insecte, surveillance intensive de la zone délimitée, mesures et conditions d’abattage, interdiction de plantation dans la zone délimitée, interdiction de sortie de végétaux hors de la zone délimitée. La suite des opérations consiste à délimiter de manière plus précise la zone infestée de manière à mettre en oeuvre les mesures de lutte générale qui reposent sur le principe d’une surveillance intensive, à raison d’une inspection par an au minimum pendant 4 ans, dans une zone dite tampon de 2 kilomètres autour
de la zone infestée. Une réunion publique d’information se tiendra le jeudi 22 septembre à 20 heures à l’Hôtel de Ville de Divonne-les-Bains, en salle du conseil municipal, en présence du Maire, M. Étienne BLANC, afin de présenter le dispositif aux riverains en les incitant à la plus grande vigilance.


Nous comptons sur la mobilisation de tous pour concourir à la sauvegarde du patrimoine arboricole exceptionnel de la commune de Divonne-les-Bains. Tout habitant de Divonne-les-Bains qui suspecte la présence de Capricorne asiatique est invité à contacter la mairie au 04 50 20 47 13.

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • Guide de l’été


  • Formation 2017

  • Annonces de matchs USB

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Seniors

  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Nos partenaires