Actualités

• Mercredi 21 septembre 2016 à 8h30

Sonthonnax-La-Montagne - Randonnée sur les traces des maquis de l'Ain

La grotte de Chougeat, 1er camp de Maquis de l'Ain

  • Illustration actu Grande illustration actu

    La grotte de Chougeat, 1er camp de Maquis de l'Ain

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Le groupe devant le four de la ferme de Revers

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Devant la stèle de la ferme de Vernon

Dimanche 11 septembre, le musée d’histoire de la résistance et de la déportation de Nantua a organisé une randonnée thématique sur le Maquis à travers les contrées des hauteurs du plateau de Sonthonnax-la-montagne et plus particulièrement les sites de Vernon, Revers et la grotte des maquis de Chougeat. Séverine Champonnois du musée a expliqué avec précision et clarté les faits marquants, les actions de la population et a fait visionner ou écouter au groupe dans chaque lieu, un document audiovisuel, nous plongeant ainsi encore mieux au cœur de l’Histoire. Sylvain Poncet, accompagnateur de montagne assurait lui le tracé de la randonnée, n’hésitant pas non plus à partager son savoir sur la nature.


Préambule


En juin 1940, la France est occupée sur les 2 tiers Nord, dans l’Ain se trouve la ligne de démarcation (à Bellegarde, le pays de Gex étant zone interdite), René Nicod est alors maire d’Oyonnax. Le régime est donc autoritaire sous la coupe des nazis, avec la traque des juifs mais aussi des communistes, des étrangers, des francs-maçons avec des camps d’internement gardés par des gendarmes français, s’ajoute à cela la collaboration, rendant donc un climat très dur. Il y a la collaboration politique, antichambre de la déportation, la collaboration militaire et la collaboration économique, Hitler a besoin de main-d’œuvre dans les usines allemandes (ouvriers français) : au printemps 1942 c’est la relève. Puis une loi est mise en place en 1943 : le STO (service travail obligatoire) qui concerne tous les jeunes gens nés entre 1921 et 1923 qui sont contraints d’aller travailler en Allemagne. Le 11 novembre 1942, toute la France est occupée, le pays va plus loin dans la collaboration. Se forment alors des camps de réfractaires au STO, “au départ c’est du camping, c’est l’improvisation totale, ça réveille les consciences”; on note la lourdeur de l’atmosphère, on se méfie des voisins. À Bourg-en-Bresse, le capitaine Henri Petit accepte la mission et devient chef du maquis de l’Ain “il veut transformer ces jeunes gens en combattants” mais les camps de maquis ne sont pas figés.


La tragédie de Vernon


Des opérations d’éradication du maquis ont lieu dans le Haut-Bugey, ils sont considérés comme des terroristes, une première aura lieu en février, puis en avril, un bataillon allemand après s’être fait tirer dessus revient à la ferme de Vernon et décime toute une famille : 6 personnes. Georges Jouvray, seul rescapé de cette fusillade car “le fusil de l’allemand s’est enrayé” vient de perdre ses parents, son frère, sa fiancée, et sa tante, il est blessé et rejoint le village de Granges, la ferme de Vernon est aussi brûlée.


Ferme de Revers


Le 4 mars 1943, l’institutrice du coin forme là un camp de maquis dans l’improvisation totale, les jeunes viennent la rejoindre ; le 26 mars il y a une incursion des GMR (gardes mobiles de réserve), le camp est sans réelle organisation ni réel but, il sera déserté et la ferme brûlée.


Propagande du Maquis


“L’idée est de se préparer à faire quelque chose” Henri Romans-Petit met en place en 1943 une formation des cadres du maquis, un mouvement de résistance, “ils n’avaient pas conscience du danger”. Les uniformes sont récupérés sur les chantiers de jeunesse, leur arme est le Sten, qui a plusieurs lacunes. Un film de propagande est tourné pour recruter des jeunes mais aussi pour ”attirer” les alliés, on peut y entendre la chanson “Ceux du Maquis”. Le 11 novembre 1943 Henri Romans-Petit organise un défilé de maquisards à Oyonnax, unique en France, qui aura des répercussions.



Camp de Chougeat


Fin 1941, il existe 3 mouvements de résistance : Combat, Libération et Franc-tireurs, puis les mouvements se développent grâce au Général De Gaulle et Jean Moulin au niveau national ; sur Bourg-en-Bresse c’est le général Delestraint qui met en place une armée de l’ombre dès 1942 avec Raymond Charvet et André Fornier, ces hommes vont piloter le camp de Chougeat. Sur place, des réfractaires au STO vont se replier dans la grotte dès août 1943 ; plusieurs chefs vont se succéder : Hivernat met en place une certaine discipline, puis Roger Rioux et Yves Equoy, c’est un camp-refuge, les réfractaires vont basculer au niveau du maquis. Rose Deville, résistante du coin et ancienne déportée témoigne : “c’est le premier maquis de l’Ain à Chougeat ; dès fin 1942 on effectue des recherches dans la montagne de Chougeat ; le 7 mars 1943, l’arrivée des premiers réfractaires, avril 1943 : les premiers parachutages. Sans les habitants des petits villages aux alentours on n’aurait pas pu survivre, le docteur Mercier de Nantua montait les soigner. Fin 1943, ils ne pouvaient plus passer inaperçus, le maquis s’est dispersé et il y a eu des attaques des GMR. Le 11 avril 1944, c’est la 3e attaque, les maquisards sont partis et la milice intervient sur les habitants, tout le monde est parti pour les camps” témoigne Rose qui a été déportée à Ravensbrück et son frère Alphonse Gouilloux à Buchenwald.

La randonnée s’est déroulée dans une ambiance passionnée par toutes ces histoires, avec des personnes venant du Haut-Bugey, Oyonnax, Bourg-en-Bresse, Villereversure, Mâcon, tous très intéressés par ces récits passionnants.



Raphaël Gindre, clp


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Voyage en Normandie

  • Formation 2017

  • Annonces de matchs USB

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Seniors

  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Nos partenaires