Actualités

• Vendredi 23 septembre 2016 à 21h53

Foot Ligue 2 - Un point, c'est tout pour le FBBP 01

Lakdar Boussaha et les Bressans ont eu du mal à se montrer dangereux contre Laval.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Lakdar Boussaha et les Bressans ont eu du mal à se montrer dangereux contre Laval.

Les Bressans restaient sur une bonne dynamique (deux succès consécutifs) avant la réception de Laval, ce vendredi soir. Mais les hommes d’Hervé Della Maggiore s’attendaient à un match délicat face à un bloc adverse très regroupé. Ils ont finalement concédé un match nul, vierge de buts et d’occasions franches (0 – 0).

La physionomie du début de rencontre confirme leurs craintes. Les Tangos de Mayenne laissent peu d’espaces aux Bleus pour développer leur jeu, d’autant que ces derniers se montrent brouillons dans leurs transmissions. Ce sont même les Lavallois qui frappent les premiers, avec une tentative lointaine de Bayard que Fabri accompagne sans problème en sortie de but (19ème). La pelouse, visiblement bien (trop ?) arrosée avant la partie, occasionne pas mal de glissades des deux côtés.


Laval, tactique hérisson


Le jeu du FBBP 01 penche clairement à gauche en ce début de partie, avec un Vital N’Simba qui multiplie les appels dans son couloir, tandis que Quentin Martin, à droite, est moins en vue. La première véritable situation bressane intervient sur un coup-franc de Kévin Hoggas. A 20 mètres, légèrement décalé à gauche, l’ancien Evianais arrive à placer le ballon au-dessus du mur mais Maxime Hautbois, le portier de Laval, est à la parade (22ème).

Mais Laval fait plus que jeu égal sur la pelouse de Verchère. Après un joli mouvement, Saint-Louis parvient à se retourner dans la surface mais sa frappe du gauche passe juste à côté du poteau de Fabri (26ème). Puis Afougou loupe une belle occasion à la réception d’un coup-franc tiré au deuxième poteau, mais sa reprise fuit le cadre (28ème).

Les Bleus éprouvent des difficultés et sur certaines séquences, laissent même le cuir aux visiteurs. Bayard frappe de loin mais Fabri réalise une claquette peu académique (33ème).


Un match pauvre en occasions…


La première mi-temps s’achève sans que Verchère ait eu l’occasion de s’enflammer. L’équipe de l’Ain tente d’emballer le match au retour des vestiaires mais éprouve toutes les peines du monde à s’approcher des buts adverses. Vital N’Simba tente une frappe à l’angle gauche de la surface mais elle s’envole (48ème). La tactique hérisson des Tangos semble porter ses fruits. Sûrement éreintés par la série de trois matchs en sept jours, les Burgiens ont du mal à mettre du rythme et se méfie trop des contres adverses pour se lancer à l’abordage. Sur une action collective bien menée, quand même, Jason Berthomier remise en retrait pour Loïc Damour qui tire à côté (55ème).

Hervé Della Maggiore incite ses joueurs à continuer leurs efforts offensifs depuis son banc de touche. Il lance successivement Heinry (à la place d’Hoggas) et Bègue (à la place de Boussaha). L’ex-Guingampais apporte sa vitesse de percussion. Mais dans le dernier geste, c’est toujours aussi imprécis côté bressan.

Guillaume Heinry pense bien marquer mais son but est refusé pour une charge illicite de Jimmy Nirlo sur le portier lavallois Maxime Hautbois (86ème). A court d’idées, le FBBP 01 doit se contenter d’un match nul et vierge sur son terrain. Mais retiendra deux motifs de satisfaction ce soir : la cage de Fabri est restée inviolée, et les Bleus restent sur cinq matchs sans défaite.


L. L.


Compositions de départ :

FBBP 01 : Fabri – N’Simba, Abdoulaye, Dikamona, Martin – Damour, Nirlo (cap.) – Berthomier, Hoggas, Del Castillo – Boussaha.

Laval : Hautbois – Perrot, Appindangoye, Afougou, Mukiele, Coutadeur, Bayard, Alla (cap.), Dembele, Saint-Louis, Koné.


Hervé Della Maggiore (coach du FBBP 01) : « On ne pouvait pas espérer mieux »

« Je vais pas me réfugier derrière le fait que ce soit le troisième match en une semaine. C’est un bon point, on ne peut pas espérer mieux vu le contenu. Nous avons eu trop de déchet et trop de suffisance, je leur ai dit à la mi-temps. J’espère que c’est dû à l’état de fraîcheur. Je ne me souviens pas de situations positives. On a voulu jouer plus direct en deuxième mi-temps. On a gagné un peu plus de duels. Je m’attendais quand même à un autre match, je les ai alarmés en leur disant que ce serait le plus dur des trois. Quand on ne fait pas ce qu’il faut, ça se confirme. Sans être bons on n’a pas encaissé, c’est quand même positif, sept points en trois matchs aussi. Il faut avoir conscience que ce n’est pas le match qu’on espérait faire. Nous n’aurions pas mérité de le gagner. On va faire récupérer les joueurs, mettre du rythme à l’entraînement. Nous allons continuer à bosser nos principes. Il y a eu une petite alerte pour Gamiette hier, on a préféré ne pas prendre de risques. En termes d’effectif on attend les retours qui vont bien nous aider, je pense. »


Denis Zanko (coach de Laval) : « Nous avons été bien organisés »

« C’est le troisième match de la semaine. Il y avait la volonté d’être bien organisés et ce fut le cas ce soir. Nous avons concédé très peu d’occasions ce soir. Nous sommes toujours à la recherche de cette capacité à concrétiser dans nos temps forts. On a eu des opportunités un peu plus franches que d’habitude pour le faire, même s’il n’y a pas eu beaucoup de grosses situations non plus.  J’ai l’impression qu’on est en déficit sur le plan comptable au vu du contenu des matchs. Le contenu est quand même plutôt satisfaisant. Le point positif est que nous avons répondu présent pour contrecarrer leurs attaquants. J’ai trouvé notre équipe bien organisée. On savait qu’il y avait des arguments de vitesse et de profondeur en face. Les garçons ont envie de très bien faire, alors qu’il nous faudrait du relâchement pour que cela aboutisse dans la zone de vérité. »


Jimmy Nirlo (capitaine du FBBP 01) : « Ce n’est pas ma philosophie du foot »

« L’enchainement des matchs ne favorise pas le spectacle mais le calendrier est ainsi pour toutes les équipes. Nous aurions signé pour sept points dans la semaine, même si nous aurions espéré autre chose ce soir. On sent que cela va un petit peu mieux mais c’est encore fragile sur le plan offensif. Nous sommes dans l’essentiel, bien défendre, bien se replacer mais pour gagner des matchs il faut produire autre chose. Il faut continuer dans l’état d’esprit de ces dernières semaines. Mais on ne peut pas se contenter d’envoyer des ballons sur la tête de nos attaquants pour espérer marquer. Quand on a le ballon on le rend trop facilement. Ce n’est pas ma philosophie du foot, nous sommes tombés dans l’extrême. Je n’ai pas trouvé que Laval a refusé le jeu. Il y a toujours la peur de mal faire. Je trouve que nous sommes trop frileux. On n’a pas joué sur nos qualités aujourd’hui, en lançant de grandes pipes (sic) devant, alors que nous avons des joueurs offensifs de qualité… »

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Foot Ligue 2 - Un point, c'est tout pour le FBBP 014.552

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Voyage en Normandie

  • Formation 2017

  • Annonces de matchs USB

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Seniors

  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Nos partenaires