Actualités

• Mercredi 5 octobre 2016 à 9h56

Christophe Greffet : « Damien Abad communique à coups de millions »

Christophe Greffet s'interroge : "En repoussant la présentation du budget 2017, nous cache-t-on des difficultés ?"

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Christophe Greffet s'interroge : "En repoussant la présentation du budget 2017, nous cache-t-on des difficultés ?"

Rentrée politique au Conseil départemental de l’Ain. Après la session exceptionnelle du lundi 19 septembre, le leader de l’opposition Christophe Greffet prend la parole et nous fait part de ses craintes, de son impatience et de ses regrets.



1 million d’euros pour tester des actions expérimentales dans le domaine de la dépendance… Cette mesure interroge certains de nos lecteurs. Ils se demandent notamment si cet effort est bien gradué, alors que l’on pourrait par exemple mettre le paquet pour faciliter l’accessibilité financière aux services à la personne ?


J’ai personnellement l’impression que la communication se fait à force de millions. 1 million d’euros sur des actions expérimentales dans le domaine de la dépendance. 1 million d’euros pour faire passer la pilule de la fusion de la communauté de communes du Valromey avec les autres territoires… Il faut sortir de l’affichage. Si l’on veut travailler dans la durée, il faut donner des coups de pouce, là où il y a de vrais besoins. Je suis maire et suis aussi sollicité sur les questions du vieillissement. Or, un des enjeux cruciaux aujourd’hui, c’est l’hébergement. Innover, pourquoi pas ? Mais n’oublions de veiller à développer nos capacités d’accueil et notamment à destination des personnes âgées, atteintes de maladies dégénératives.



Damien Abad a commandé à son arrivée à la tête du Département un audit. Il avait pris date pour en rendre public les conclusions. Depuis, plus de nouvelles… En connaissez-vous la teneur ?


Il y a un an, on nous promettait presque une révolution de palais ! On voit bien que ce n’est pas si simple. Aujourd’hui, on constate juste que les décisions ne sont pas communiquées. Doit-on supprimer les points d’accueil solidarité ou redéployer l’agence routière ? C’est la proximité avec les usagers qui est questionnée.



Le budget 2017 est en préparation. Le débat d’orientation budgétaire devrait se tenir en décembre 2016 et le vote du budget en février 2017… Vous confirmez ?


Oui et c’est trop tard. On peut même se demander s’il ne s’agit pas d’un dégât collatéral de la primaire à Droite. Le Département est un partenaire essentiel des acteurs économiques. Et ceux-ci sont en attente de la commande publique. En repoussant le vote du budget de deux mois, on crée de l’incertitude. Et puis c’est une première ! Les budgets ont toujours été votés dans ce département en décembre pour l’année qui suit…



Vous évoquez la Primaire à Droite. Le président du Département est engagé dans la campagne aux côtés de Bruno Le Maire… Arrive-t-il à être sur tous les fronts ?


Son esprit ne serait-il pas ailleurs ? Porte-parole d’un candidat à la primaire, ça occupe beaucoup…


Propos recueillis
par Nicolas Bernard


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Annonces de matchs USB

  • Seniors

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Nos partenaires