Actualités

• Mercredi 5 octobre 2016 à 15h19

Mises en oreilles, afters et spectacles pour enfants au Festival d'Ambronay

Pomme Henriette © B. Hermant

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Pomme Henriette © B. Hermant

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Les Arts Florissants, Paul Agnew©Bertrand Pichene

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Jordi Savall © Bertrand Pichene CCRAmbronay

Vous aimez la musique, mais le baroque, c’est un peu obscur pour vous ? Pourquoi ne pas essayer de pousser la lourde porte de l’Abbaye d’Ambronay un soir de concert pendant le festival qui porte son nom ? Vous pourriez vous rendre compte que Bach, Mozart, Vivaldi… sont au programme de cette édition.



Pour le concert de Philippe Jaroussky, il est déjà trop tard. Mais il reste quelques grands noms et d’autres, grâce auxquels même les moins familiarisés avec cet univers sont assurés de passer une bonne soirée. Car depuis de nombreuses années, Ambronay est le lieu de retrouvailles des stars de la musique baroque. Des virtuoses qui écument les scènes du monde entier, des chefs capables de retrouver et décrypter des partitions oubliées de tous depuis longtemps, jouées avec des instruments aux noms qui semblent étranges aux néophytes, mais qui peuvent vous déclencher une avalanche de frissons, vous émouvoir et vous emporter.



Car c’est bien de cela dont il est question pendant ce mois de concerts qui rassemble chaque année des milliers de spectateurs venus de la région, mais aussi de beaucoup plus loin. Et il n’est pas nécessaire d’être grand connaisseur pour ressentir une émotion en entendant vibrer les cordes d’un violon ou les cordes vocales d’un chanteur.



Pour les petits aussi



Ainsi, Paul Agnew, Jordi Savall, Itay Jedlin… ou encore Leonardo García Alarcón. Le chef et claveciniste chouchou du festival depuis de nombreuses années, érudit, passionné et passionnant, a réuni Bach et Mozart pour un trio le 30 septembre. Et un peu en amont du concert, comme régulièrement pendant le festival, une Mise en oreilles permet d’en savoir un peu plus sur ce qui nous attend à 20 h 30. Ce jour-là, c’est Gilles Cantagrel, spécialiste de Bach, qui expliquera aux spectateurs ce qui a conduit le chef Sud-Américain à construire le concert de cette manière. Au-delà de l’histoire des œuvres, il donnera des clés aux auditeurs pour mieux écouter et comprendre le concert et la démarche artistique de Leonardo García Alarcón, le tout de manière très accessible.



Chacun peut, pendant cette rencontre, poser toutes les questions qu’il souhaite. Deux jours plus tard, Gilles Cantagrel présentera aussi le concert intitulé Bach Luminoso prévu à 17 heures. Samedi 8 octobre, c’est le chef Paul Agnew qui viendra évoquer les Madrigaux de Monterverdi qui seront interprétés par Les Arts florissants. Ces temps de rencontre sont préparés avec le Conservatoire national de musique de Lyon. Des élèves en parcours musicologie écrivent les textes qui seront lus en introduction le soir du concert. Et ils animent ces Mises en oreilles, posant des questions à l’intervenant et jouant le rôle de médiateur. Autre moment de découverte pour ceux qui voudraient habituer leurs écoutilles à cette musique, les répétitions gratuites. Avec Eeemerging, de jeunes ensembles européens proposent des formes courtes de concerts dans la salle Monteverdi. Le public qui aura assisté aux trois demi-journées pourra voter pour l’ensemble qu’il aura préféré.



En plein air, mais aussi à Ambérieu-en-Bugey, Villieu-Loyes-Mollon, Bourg-en-Bresse, au monastère royal de Brou et au Zoom, à Lyon, le festival rayonne autour d’Ambronay. Depuis de nombreuses années maintenant, un chapiteau prend place en extérieur, dans l’enceinte du centre culturel de rencontre d’Ambronay. Il accueille les afters, moments musica0ux festifs qui proposent une ouverture vers d’autres styles musicaux, des concerts de musique du monde et bien sûr les spectacles pour enfants. Ces rendez-vous sont autant de moments privilégiés pour s’initier en famille à cette musique en écoutant des artistes de qualité.




Avec Pomme-Henriette, le jeune (et moins jeune) public partira à la découverte du quatuor à cordes à travers un conte musical drôle et passionnant qui fera entendre aux auditeurs les grands airs de Haydn, Beethoven, Schubert, Tchaïkovski, Borodine, Mendelssohn, Chostakovitch… Le 8 octobre, les petits spectateurs et leurs parents pourront encore participer à un atelier de jonglerie.



CGu





> Festival d’Ambronay, jusqu’au 9 octobre, à Ambronay. Rens./réservation 04 74 38 74 04. www.ambronay.org

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Annonces de matchs USB

  • Seniors

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Nos partenaires