Actualités

• Mardi 18 octobre 2016 à 12h03

Le Tour de France dans l’Ain : du dénivelé… et le Grand Colombier

Le parcours de l'édition 2017 dévoilé.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Le parcours de l'édition 2017 dévoilé.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Les élus de Ain au Palais des Congrès © Conseil départemental de l'Ain

  • Illustration actu Grande illustration actu

    La carte du Tour 2017.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Le profil de l'étape partant de Nantua.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Chris Froome dans le Grand Colombier en 2015. © V. Janiaud

Une étape tout en relief… La présentation officielle ce mardi 18 octobre à Paris a confirmé les informations distillées ces dernières semaines : le Tour de France revient dans l’Ain et va arpenter des routes inédites dans le col du Grand Colombier. Nantua sera la ville de départ d’une étape menant à Chambéry dimanche 9 juillet prochain. Elle sera longue de 181,5 km.


Départ près du lac


Le départ de Nantua s’effectuera près du lac, un lieu habituel des départs du Tour de l’Ain notamment. Christian Prudhomme et des membres d’ASO (Amaury Sport Organisation) avaient été reconnus en septembre dans la cité catholarde, du côté du restaurant l’Embarcadère. La veille, les coureurs auront bouclé l’étape Dôle – Les Rousses dans une étape 100 % Jura. Au départ de Nantua le dimanche, la course va filer sur les routes du Poizat avant de mettre le cap sur le col de la Biche (10,5 km à 9% de moyenne) après 65 km de course. Puis cap sur le Grand Colombier. Le Géant du Bugey sera abordé après 92 km – c’est-à-dire à la mi-course du même côté que lors de l’édition 2015 mais avec une variante sur l’ascension. En effet, les coureurs vont monter par le passage le plus difficile, c’est-à-dire par Virieu-le-Petit et son passage à 22%. La route est étroite et l’on passe de 663 m dans le village de Virieu-le-Petit à 1 500 m au sommet du col. Un passage inédit, ce que cherchent les organisateurs de la Grande Boucle. L’ascension est longue de 8,5 km à 9,9 % de moyenne. « C’est la face la plus abrupte du Grand Colombier, apprécie Christian Prudhomme. Avant une descente technique que connaissent les coureurs pour l’avoir parcouru l’an passé ».


Un passage inédit dans le Grand Colombier


La montée inédite sur une petite route tortueuse risque de faire quelques dégâts. Avant le passage des coureurs sur ce col en 2015, le directeur du Tour Christian Prudhomme confiait : « Le Grand Colombier est un morceau de bravoure. Les coureurs, ont du mal à imaginer qu’il peut y avoir d’autres étapes importantes de montagne en dehors des Alpes et des Pyrénées. Mais l’ascension du Grand Colombier présente toutes les conditions pour être un moment clé de la course. Il est tout à fait dans l’esprit du Tour au XXIe siècle ». Cette ascension a seulement été abordée en 1979 par les coureurs du Tour de l’Avenir. Les suiveurs de l’époque aiment raconter que les coursiers – surpris par la pente – n’avaient pas les bons braquets et avaient dû finir à pied en poussant les vélos pour certains. Un secteur qui pourrait donc plaire à Chris Froome !


Les Vignobles avant le Mont du Chat


Les coureurs auront ensuite une trentaine de kilomètres à parcourir avant la difficulté suivante, située juste avant le Mont du Chat. Dans les vignobles, les coursiers longeront Yenne avant d’arriver au pied du Mont du Chat, une ascension de 8,8 km à 10,1 % de moyenne. Au sommet, il restera 17 km avant l’arrivée. À cet endroit, le panorama sera magnifique sur le lac du Bourget. Un peu comme au sommet du Grand Colombier en fait. Mais pas le temps d’admirer le paysage, les coureurs devront plonger à vive allure vers Chambéry. Cette étape s’annonce des plus difficiles.


 


Julien Veyre

 

 

Combien ça coûte ?

L’accueil d’un départ du Tour de France coûte 65 000€. La ville partage ce coût avec le conseil départemental, la communauté de communes Haut Bugey, à hauteur d’un tiers pour chaque collectivité.

C’est une opération gagnante pour la ville qui compte comme tout le territoire d’ailleurs sur quelques 1,2 M€ de retombées pour le secteur hôtellerie-restauration et estime la valeur d’une telle campagne d’image à près de 1 M€.


Le dimanche, c’est l’Ain

Pour le département de l’Ain, voilà l’occasion de surfer encore sur sa politique de communication mêlant territoire accueillant pour le tourisme et le sport. Pour la deuxième année consécutive, l’étape du  Tour se dispute un dimanche… et sera diffusé en intégralité sur France Télévision. Avoir l’un de ses atouts touristiques en scène un dimanche de Tour de France, c’est forcément attractif. Cela correspond à la politique mise en place par le Conseil départemental ces dernières années. Son président Damien Abad a noué une relation privilégiée avec Christian Prudhomme.


Une étape en relief

L’étape du dénivelé. Avec 4600 mètres de dénivellation sur une même journée, cette étape du 9 juillet prochain sera celle des gros pourcentages. Cela correspond à l’étape d’Andorre disputée l’an passée. Et ce sera la première fois que le massif jurassien propose quelque chose d’aussi difficile.



Réactions :

Jean-Pierre Carminati, maire de Nantua :

C’est « un grand honneur et une fierté » s’enthousiasme Jean-Pierre Carminati, le maire de Nantua.

L’élu mesure aussi l’incroyable « vecteur de communication que ce Tour de France peut être pour valoriser les atouts touristiques du territoire, dont le lac est la porte d’entrée touristique la plus emblématique. » Il se réjouit de bénéficier d’une « visibilité exceptionnelle, et ce d’autant plus que ce départ se fera un dimanche et sera donc diffusé en intégralité sur France télévision d’abord sur France 3 puis sur France 2. »

Recueillis par Corinne Garay


Damien Abad, Député et Président du Conseil départemental de l’Ain

« Le Tour de France est de retour dans l’Ain pour la 2e année consécutive. C’est la preuve que les organisateurs apprécient la beauté de nos paysages et de nos routes. Cette année, Nantua aura la chance d’être une ville-départ. C’est une formidable opportunité pour le Haut-Bugey qui saura, j’en suis certain, valoriser ses nombreuses richesses. C’est aussi une très bonne nouvelle pour le Bugey-Sud puisque le Grand Colombier, col d’exception, sera à nouveau mis à l’honneur. En juillet dernier, le Grand Colombier avait su marquer les esprits pour ses caractéristiques sportives et ses paysages à couper le souffle. Le Département compte, cette année encore, capitaliser sur cet atout exceptionnel du territoire. Le Tour de France fait désormais partie des événements phares de notre département nous apportant un retentissement médiatique et de fortes retombées touristiques et économiques. Alors rendez-vous le 9 juillet pour encourager les coureurs et dire, tous ensemble : ” Ici c’est le Bugey, ici c’est l’Ain !”. »


Jean Deguerry, Président de la Communauté de communes Haut-Bugey

« C’est magnifique pour le territoire ! Je me souviens qu’en 2014, j’avais annoncé dès le lende­main de l’arrivée d’étape à Oyonnax que la Communauté de communes Haut-Bugey se portait à nouveau candidate pour accueillir le Tour de France. L’année dernière c’était le passage par six de nos communes membres et pour 2017, c’est une nouvelle étape avec un départ à Nantua, un des plus beaux sites du Haut-Bugey. C’est exceptionnel d’accueillir le Tour de France trois fois en quatre ans dans notre territoire ! »


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Le Tour de France dans l’Ain : du dénivelé… et le Grand Colombier5.052

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • Guide de l’été


  • Formation 2017

  • Annonces de matchs USB

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Seniors

  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Nos partenaires