Actualités

• Lundi 31 octobre 2016 à 11h00

Camille Bernard : « La compétition existe, mais l'ambiance est bonne »

Camille Bernard, miss Rhône-Alpes 2016. Source : Comité Régional Miss France Rhône-Alpes.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Camille Bernard, miss Rhône-Alpes 2016. Source : Comité Régional Miss France Rhône-Alpes.

Elle est jeune, 21 ans. Elle est étudiante en sport à Grenoble où elle poursuit ses études en Master 1 afin de devenir professeur de sport. Et elle est originaire de St-Etienne-du-Bois. Camille Bernard, élue Miss Pays de l’Ain en 2015, se présentait pour la deuxième fois au concours de Miss Rhône-Alpes organisé samedi 22 octobre à Feurs dans la Loire. Une possibilité offerte aux candidates pour le titre Miss France quand celles-ci terminent sur le podium, ce qui était le cas puisque Camille avait terminé deuxième dauphine à Oyonnax en 2015.

Et samedi soir, Camille a été sacrée Miss Rhône-Alpes 2016, un titre qui lui permet de concourir au titre de Miss France samedi 17 décembre à l’Arena de Montpellier. Une belle aventure dont cette jeune fille compte savourer chaque instant. Elle est aujourd’hui partagée entre ses études et sa préparation pour le titre. C’est par téléphone que nous avons réalisé cette interview.




Dans quel état d’esprit étiez-vous avant de monter sur scène ?


Quand j’ai vu les autres candidates en robe de soirée pour le premier passage, j’ai eu un coup de stress. Ensuite, une fois sur scène, il s’est estompé et j’ai tout donné à chacun des trois passages




Vous avez dû répondre à une question. Quelle était-elle et qu’avez-vous répondu ?


La question était : que répondriez-vous à quelqu’un qui a des préjugés sur le monde des Miss ? J’ai répondu que cette personne devrait ouvrir les yeux et que je l’emmènerais voir le show dans la salle.



« J’ai tout donné à chacun des trois passages »


Qu’il se rende compte que cela nécessite du travail. Je suis aussi revenue sur un cliché qui veut qu’il y ait des tensions entre les candidates, mais ce n’est pas le cas. La compétition existe, mais il y a une bonne ambiance. Depuis que j’ai été élue, j’ai des contacts avec les autres Miss régionales.




La prochaine étape est l’élection de Miss France. Comment l’abordez-vous ?


Je dois d’abord régler des détails administratifs pour mes études et aménager mon emploi du temps. Ensuite, viendra le temps de la préparation sur Paris à partir du 19 novembre. Mercredi 23 novembre, toutes les Miss seront présentes pour une conférence de presse au journal de 13 heures de TF1, puis nous partirons le soir pour l’Île de la Réunion.


Roseline Morel, clp




VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Voyage en Normandie

  • Formation 2017

  • Annonces de matchs USB

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Seniors

  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Nos partenaires