Actualités

• Vendredi 4 novembre 2016 à 21h55

Foot Ligue 2 - Les Bleus piétinent contre Orléans

Jason Berthomier et les Bleus n'ont pas trouvé la solution. © V. Janiaud

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Jason Berthomier et les Bleus n'ont pas trouvé la solution. © V. Janiaud

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Duel de techniciens entre Ziani et Hoggas. © V. Janiaud

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Les Bleus n'ont pas trouvé l'ouverture. © V. Janiaud

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Florent Perradin est sorti sur blessure. © V. Janiaud

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Vital N'Simba, toujours actif dans son couloir. © V. Janiaud

Après sa victoire étriquée contre le Gazélec Ajaccio à Verchère la semaine passée (1 – 0), le FBBP 01 voulait enchaîner avec la réception d’Orléans, un concurrent pour le maintien, ce vendredi soir. Mais en proie à des vents contraires, les Bleus se sont contentés du point du match nul (0-0).


Comme prévu, les Orléanais abordent ce match le couteau entre les dents. Premiers relégables, les joueurs d’Olivier Frapolli montrent les intentions d’une équipe qui joue déjà sa survie en Ligue 2. Ils sont d’ailleurs les premiers à se mettre en évidence dès la 7ème minute, avec une échappée de Farid Beziouen qui bute sur Callamand malgré le retour de Perradin.


Un match âpre et disputé


Les contacts sont rudes, et les deux formations font preuve de déchet technique. Après un coup reçu au nez, Florent Perradin doit céder sa place à Clévid Dikamona (18ème) en charnière centrale. Sur l’action, les deux entraîneurs se branchent sur le bord de touche, Hervé Della Maggiore reprochant à son homologue la rudesse de ses hommes.


La première véritable situation bressane intervient après un bon mouvement. Julien Bègue remise de la tête pour Loïc Damour dans la surface mais le milieu de terrain envoie sa frappe au dessus de la barre (22ème). Quelques minutes plus tard, c’est une nouvelle fois Beziouen qui se montre dangereux pour Orléans. L’attaquant tente sa chance de loin, mais Callamand repousse au prix d’une belle détente (28ème).


Comme prévu, la tâche est loin d’être facile pour les Bleus, gênés par la générosité de leurs adversaires du soir. Il faut attendre la toute fin de première période pour voir le premier arrêt de Sissoko, le gardien adverse. Del Castillo s’échappe côté droit, pénètre dans les 16 mètres et sert Berthomier en retrait. Le gaucher tente un bel enroulé du droit, son pied faible, mais le portier est à la parade (43ème).


Boussaha rentre et voit rouge


Le début de deuxième mi-temps reprend sur les mêmes bases, avec une formation orléanaise qui joue crânement sa chance. Ce diable de Beziouen se montre une nouvelle fois dangereux et pousse Callamand à un nouvel arrêt (47ème).


Conscient, visiblement, des difficultés de son équipe à bousculer l’US Orléans, Hervé Della Magiorre tente la carte Boussaha vers l’heure de jeu. Le numéro 10 bressan remplace Del Castillo, plutôt discret. Ce changement va s’avérer décisif une dizaine de minutes plus tard… mais pas pour les raisons espérées. Sur une action où l’attaquant part seul au but, l’arbitre assistant lève un peu vite son drapeau pour une position de hors-jeu, alors que le joueur de Bourg ne semblait pas l’être. Les Bleus s’agitent près du banc de touche, contestent, et Lakdar Boussaha est expulsé par Mehdi Mokhtari, l’arbitre du match (72ème), pour contestation.


La fin de match est un peu hâchée : un fort esprit de révolte anime les Burgiens suite à cette décision qu’ils jugent injuste, mais leur engagement leur permet seulement de garder leur cage inviolée. En fin de match, le défenseur orléanais Gauthier Pinaud écope d’un deuxième avertissement et laisse lui aussi ses coéquipiers à 10 pour jouer le temps additionnel. Le FBBP 01 quitte finalement la pelouse avec le point du nul, au terme d’un match qui aura vu peu d’envolées offensives.


L. L.


Au stade Marcel Verchère :

2 008 spectateurs

FBBP 01 0 – Orléans 0


Compositions de départ :

FBBP 01 : Callamand – N’Simba, Ponroy, Perradin, Digbeu – Nirlo (cap.), Damour, Berthomier, Hoggas, Del Castillo – Bègue.

US Orléans : Sissoko – Pinaud, Yahia (cap.), Seidou, Belkalem, Barreto, Aholou, Delclos, Ziani, Beziouen, Nabab.


Réactions


Jason Berthomier (milieu du FBBP 01) : « Ce n’est pas normal »

« Ce n’est pas normal de produire un match comme celui-ci. Nous aurions dû faire beaucoup plus. Nous n’avons pas mis cette équipe en difficulté. Il ne faut surtout pas se cacher derrière les décisions arbitrales parce que nous n’avons pas fait ce qu’il fallait, et que cela n’influe pas sur le résultat final. La qualité technique n’était pas au rendez-vous. C’est vraiment dommage, surtout contre un concurrent direct pour le maintien. Peut-être que cette rencontre situe mieux notre niveau, et que nous allons lutter toute la saison près de cette zone rouge. »


Olivier Frapolli, entraîneur Orléans : « A l’avenir, nous devrons être plus tueurs »

« Au sujet du résultat de ce soir, cela dépend si on regarde le verre à moitié plein ou à moitié vide. Nous avons pris l’habitude de rentrer avec 0 point de nos déplacements donc… Nous devons tuer le match dans certaines situations. Ensuite, cela rend la fin de match plus crispante. Cela a été un match assez haché. Nous n’avons pas pu poser le jeu, le terrain était glissant, il y avait du vent… Et nous n’avons pas su contourner notre adversaire. Nous n’avons pas su profiter des erreurs adverses. Jusqu’à présent, nous avions des températures clémentes et nous entrons dans des conditions plus hivernales, d’ailleurs le terrain s’est vite détérioré. J’alignais une équipe très offensive ce soir, des joueurs toniques pour créer des choses, l’équilibre est toujours précaire. Mes joueurs ont été très sérieux défensivement. Les deux équipes ont joué dans le même système. Nous avions intérêt à poser le ballon mais nous avons mal géré des situations de contre. Ce soir, nous devons au moins marquer un but. Nous étions venus ici pour gagner, nous avions un besoin plus urgent de gagner que notre adversaire. Nous avons préservé notre invincibilité ce soir, cela ne nous était pas arrivé depuis Sochaux. A l’avenir, nous devrons être plus efficaces, plus tueurs. Il ne faut pas baisser les bras et continuer à travailler ».


Hervé Della-Maggiore, entraîneur FBBP 01 : « Ce soir, personne n’a été bon »

« Je suis déçu par la prestation de mes joueurs, le résultat aurait pu être pire. Nous avions à cœur d’enchaîner, de creuser l’écart. Nous n’avons rien fait pour. Au vu du match, heureusement que nous n’avons pas perdu… Nous avons manqué d’ambition, nous devions mettre du rythme, imposer notre jeu et nous n’avons rien fait de tout cela. Et cela a bien convenu à notre adversaire. J’ai eu des joueurs qui n’ont pas été à la hauteur. Ce soir, personne n’a été bon sur le terrain. Nous n’avancerons pas si je trouve des excuses à mes joueurs ce soir. Nous savions ce que nous avions à faire pour réaliser un autre match et nous ne l’avons pas fait. Les corners ? Oui, nous les travaillons mais nous n’avons pas été efficaces. Ce soir je perds deux joueurs (Nez cassé pour Perradin et rouge pour Boussaha, ndlr). A dix, nous avons eu un esprit de révolte, alors que c’est le moment où je pensais que nous allions le plus être en danger. C’est là que nous avons mis du rythme, fait des courses et… que nous avons été mieux. Même défensivement… nous n’avons jamais défendu en avançant ou très peu. Dans ma causerie, je demande que l’on mette du rythme et dès l’entame du match, on met très longtemps à jouer une touche… (Au sujet de Boussaha) : Ce soir j’en veux à beaucoup de monde. Vivement lundi qu’on se remette au travail ».


Propos recueillis par L.L. et J.V.

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

1 commentaire

Réagir à cet article

Vos commentaires

  • JULLIEN

    Le jugement de HDM est sévère, mais il a sans doute raison. Bon, 4 points en 2 matchs c’est très correct même à la maison……Si Lakhdar n’était pas hors-jeu, je comprends sa colère et celle du banc de touche…..Après, on verra le tarif pour Lakhdar……et prompt rétablissement pour Perradin.Allez les Bleus ! Et on compte sur vous en Coupe de France pour aller très très loin !

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • Guide de l’été


  • Formation 2017

  • Annonces de matchs USB

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Seniors

  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Nos partenaires