Actualités

• Mardi 8 novembre 2016 à 11h55

Ascenseur en panne : le ras-le-bol de locataires de Bourg-Habitat

Mohamed est en poste quatre heures par jour pour aider les personnes âgées et les mères de famille.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Mohamed est en poste quatre heures par jour pour aider les personnes âgées et les mères de famille.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    L’immeuble de Bourg Habitat possède dix étages.


Ils commencent à trouver le temps long les occupants de l’immeuble sis au 58 avenue Amédée-Mercier, face au Pôle social. Depuis le 3 octobre, l’unique ascenseur de ce bâtiment de dix étages est en panne. Et pas une petite panne ! Lors d’une réunion de quartier, un locataire a interpellé le maire déjà mis au courant de la situation et qui s’est rendu sur place. « Il y a des personnes âgées dans les derniers étages qui peinent pour aller faire leurs courses, des mamans qui doivent descendre comme elles le peuvent avec leurs poussettes pour amener leurs enfants à l’école », témoigne un intervenant, soutenu dans la salle, par des voisins qui subissent le même sort. Jean-Luc Luez, directeur de Bourg Habitat, présent à cette réunion, a apporté quelques informations : « L’immeuble a été racheté il y a trois ans par le bailleur social. C’est le câble qui a déraillé de la roue à gorge. Il a fonctionné pendant un temps puis progressivement les filins se sont détériorés nécessitant un remplacement de ce câble qui avait déjà été changé en décembre 2015 ». Selon les techniciens venus constater, un chahut a dû se produire dans l’ascenseur. Ce qui a fait bouger l’ensemble du mécanisme. Toujours est-il qu’il a fallu commander un nouveau câble à la maison mère, en Espagne. Problème : ce type de modèle ancien n’est plus en stock, et il faut aujourd’hui produire spécifiquement les pièces. « Ce type particulier de panne est rare » poursuit Jean-Luc Luez. « Il faut savoir que dans des immeubles de ce type, on en a de sept à huit incidents par an, la plupart causées par un forçage des portes. Mais, en moyenne, les réparateurs mettent deux heures à intervenir et le plus souvent l’affaire est réglée en trois heures ».



Réparation programmée le 7 novembre


Malheureusement, cet immeuble n’est équipé que d’un seul ascenseur. Le fabricant espagnol s’est engagé à livrer le câble le 5 novembre pour une installation le 7 novembre. Dans l’attente, Bourg-Habitat a placé des chaises sur les paliers et a affecté sur place une personne pour aider les locataires quatre heures par jour, notamment pour monter les courses ou aider les mamans. Mohamed est en poste quatre heures par jour au rez-de-chaussée. Il n’est plus de la première jeunesse, mais il fait ce qu’il peut et les locataires apprécient sa présence notamment les personnes handicapées. Sur place une solidarité entre voisins s’est également mise en place. « Quand je monte jusqu’au dixième étage, je fais une petite pause au cinquième pour souffler un peu, mais il est temps de trouver une solution » dit Mohamed. Un locataire dont la femme est enceinte de sept mois demande si on peut emmener ses enfants à l’école. L’affaire va être étudiée spécifiquement sachant qu’à la sortie les enseignants ont consigne de ne confier les enfants qu’aux parents et grands-parents. Normalement, il n’y aura que trois jours d’école avant la réparation programmée.


A.L.





VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Annonces de matchs USB

  • Seniors

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Nos partenaires