Actualités

• Jeudi 10 novembre 2016 à 7h55

Tenay - La microcentrale électrique a été inaugurée

Jean-Pierre Chabalier près du transformateur.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Jean-Pierre Chabalier près du transformateur.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Les centrales de 1000 kW et de 370 kW

  • Illustration actu Grande illustration actu

    La nouvelle micro-centrale : 35 m² et une turbine 100 kW.




Pour inaugurer la microcentrale créée, Jean-Pierre Chabalier a ouvert sa centrale électrique sise en dessous du pont de la violette, sur la rive droite de l’Albarine.


Pourquoi réaliser ces travaux ? “À la fin du contrat d’achat avec Erdf fin 2012, il a été renouvelé. Le nouveau contrat de 20 ans voit 500 kW vendus à Erdf et le surplus au marché libre selon le cours de la Bourse.” Quelle est la production ? “2/3 en hiver et 1/3 en été. Le débit réserve est fixé par un arrêté préfectoral.” Comment fonctionne la centrale ? “L’eau entre dans les turbines qui entraînent un arbre. Un alternateur prend le relais et produit le courant. Entre la prise d’eau et la sortie de la turbine, il faut compter 24 m de chute.”


Entre mai et septembre 2015, 80 % des travaux ont été réalisés. Un mur en béton a été monté par Denis et Bastien Pesenti d’Hauteville-Lompnes. Arrivés en morceaux par camion depuis l’Italie, deux tuyaux de 85 m, d’un diamètre de 1,40 m et d’1 cm d’épaisseur ont remplacé deux tuyaux rivetés de 1,20 m de diamètre. Ils ont été soudés à l’intérieur et à l’extérieur par Vincent Cristini de Mécamem à Tenay. Il a également élargi le dégrilleur automatique, conçu et mis en place son système. Pour le faire fonctionner M. Barbalat a choisi le groupe hydraulique. Le terrassement et l’installation des tuyaux avec le transit de l’alimentation de la centrale ont été gérés par Patrick Persicot de Techniforage à Hauteville-Lompnes. Les structures de la microcentrale de 35 m² ont été élaborées dans le bureau d’études de Bruno Rochard à Saint-Paulien (43). Jean-Michel Chanavat et Charly D’Auria ont installé l’automatisme, l’électricité et la programmation. Le reste des travaux s’est terminé en 2016.

C’est à la prise d’eau que la visite a commencé. Elle se situe juste avant une retenue d’eau naturelle équipée d’un clapet anti-submersion installé depuis 1993. Dans un canal de 220 m, profond de 2 m et large de 2,50 m, l’eau court. Elle arrive dans les deux tuyaux et descend jusqu’au poste de livraison en contrebas. Il date des années 1950 et a été agrandi pour accueillir un générateur Marelli Motori avec une turbine de 100 kW et l’alternateur. L’eau est directement rejetée dans la rivière. Cette microcentrale repose sur des dalles armées en appui sur les deux rives. Elle côtoie un générateur de 1 000 kW avec deux turbines Escher Wyss et Cie et un de 370 kW avec une turbine Magnat Simon 1 927 Pont-de-Claix. Les pompes et les moteurs sont hydrauliques.





VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

1 commentaire

Réagir à cet article

Vos commentaires

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • Guide de l’été


  • Formation 2017

  • Annonces de matchs USB

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Seniors

  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Nos partenaires