Bresse-Revermont

• Dimanche 20 novembre 2016 à 18h04

Un dimanche de Primaire à droite dans une famille de « gauche »

A midi, la participation à la primaire de la droite et du centre était bonne dans le département.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    A midi, la participation à la primaire de la droite et du centre était bonne dans le département.

De gauche ? Enfin ils ne savent plus très bien. Disons plutôt de « sensibilité de gauche ». De ce côté-ci du plateau d’une balance qui oscillent pas mal ces derniers temps dans la famille. Ils travaillent tous deux dans le social depuis pas mal d’années. Lui confie même, à l’heure de l’apéro, que c’est sûrement Zorro, « le défenseur des opprimés » qui lui a fait choisir cette voie.

A la table dominicale, autour du poulet qui sort du four, s’invite le débat sur la Primaire. On s’y attendait un peu. Mais personne n’est d’accord sur l’attitude à adopter. La fille (23 ans), étudiante à Lyon, penche fortement écolo. Elle n’est pas venue de Lyon, elle a dit qu’elle avait autre chose à faire. C’est surtout l’avenir de la planète qui la préoccupe et elle se remet difficilement de la victoire de Trump. Le fils (26 ans) a aussi un master en poche. Il a été embauché comme cadre, à 1600€, dans une entreprise de travaux publics de l’Isère, après un  stage d’un an concluant. Aujourd’hui, il s’est rallié à la droite après avoir, plus jeune, flirté avec les idées de Marine, comme quelques-uns de ses copains de boîte de nuit. Famille, travail, autorité, grand respect des parents, il est souvent de retour au bercail et se voit bien marier prochainement, entouré dans la foulée de plusieurs enfants. Sa mère, séduite par cette perspective, lui fait une bise sur le front. Le père qui a encore quelques restes de mélenchonite aiguë, n’ira pas voter aux primaires de la droite. Par principe absolu, même s’il admet que c’est frustrant de ne pas participer à un vote où on désigne peut-être le futur président. « Pas question de donner 2€, je préfère les filer à un clodo ». Le fiston le taquine: «Choisis un clodo de droite, papa… ». Lui a décidé de voter Fillon. C’est celui qui lui paraît avoir la meilleure stature pour enfiler l’habit de Président de la République. Il trouve Juppé un peu trop molasse et il a surtout bien aimé la façon avec laquelle Fillon a rembarré Pujadas au dernier débat télé.

La mère, un brin partagée en “ses” deux hommes, hésite encore au moment du dessert. Finalement elle ira voter. Sans doute pour faire plaisir à son fils et aussi pour faire barrage à Sarkozy. Une copine de boulot qui ira voter Juppé lui a dit que toute la gauche devrait se mobiliser dans ce sens. « Si tu veux partir à la retraite à 65 ans et bosser 39 heures c’est son droit » lance le mari, un peu dépité qui reste seul sur le canapé à regarder la télé . « Moi j’ai déjà voté Chirac contre Le Pen en 2002, ça m’a suffi.  Ce que beaucoup de gens de droite n’auraient sans doute pas fait pour Jospin. Cette fois-ci je ne suis même pas sûr d’aller voter au second tour en mai. Enfin si peut-être..».

A.L

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Annonces de matchs USB

  • Seniors

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Nos partenaires