Bresse-Revermont

• Vendredi 2 décembre 2016 à 16h43

Bourg en Bresse - Le préfet interpellé sur le sort des migrants "squatteurs"

Les manifestants ont interpellé le maire de Bourg-en-Bresse et le préfet à leur sortie de l'inauguration de la Maison de l'Education.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Les manifestants ont interpellé le maire de Bourg-en-Bresse et le préfet à leur sortie de l'inauguration de la Maison de l'Education.

Depuis plusieurs semaines, environ 150 migrants dont une trentaine d’enfants âgés de moins de douze ans, vivent dans un entrepôt désaffecté au Nord-Est de Bourg-en-Bresse. Ou plutôt, survivent ! Ils n’ont ni eau, ni électricité, ni sanitaire, sont obligés de brûler des palettes de bois pour se chauffer, alors que l’hiver pointe. Une situation insupportable et inacceptable, pour plusieurs citoyens, enseignants dans des écoles ou des collèges en ville, assistantes sociales, qui côtoient des élèves issus de ce squat dans leurs établissements. “Leurs parents ont honte, témoigne une femme, parce que leurs enfants ne sentent pas bon. Ils ne peuvent pas faire leur toilette“. Ces indignés étaient une trentaine, plus une dizaine de militants du Collectif d’associations d’aide aux migrants, à manifester ce midi devant le bâtiment de la Maison de l’Education,  inauguré ce jour-ci, et attendant la sortie du préfet Arnaud Cochet . “Quand allez-vous arrêter ce squat et mettre à l’abri les adultes et enfants qui y vivent ?“, a questionné l’une des porte-parole, lorsque le représentant de l’Etat est apparu, accompagné par le maire de Bourg-en-Bresse. Après avoir rappelé que le Kossovo et l’Albanie sont hors du champ de l’asile politique, selon les textes de la Convention de Genève, Arnaud Cochet a déclaré sur un ton direct à l’adresse des manifestants : “que cela vous plaise ou pas, 99% de ces migrants seront déboutés et auront vocation à être reconduits à la frontière“.


Colère


La discussion a pris la tournure d’un débat un peu tendu, chaque partie campant sur ses positions. Passant le nez à la porte d’entrée du bâtiment, le président des Pupilles de l’Enseignement Public de l’Ain( PEP01), association propriétaire des lieux, regrettait que la fête inaugurale soit ainsi gâchée, “alors que nos services participent financièrement  à la prise en charge des jeunes migrants accueillis dans les écoles de la ville“.  Au bout d’une demi-heure, un homme en colère, a haussé le ton, exigeant que la dignité humaine prenne le pas sur les règles de droits : “Qu’est-ce qu’on attend pour ouvrir un gymnase et y mettre les gens à l’abri du froid !” Arnaud Cochet a répondu que le plan froid n’est pas encore déclenché dans l’Ain, mais qu’un travail est engagé pour trouver des places dans des centres d’hébergement. Quant au maire de Bourg, après avoir indiqué qu’il avait fait en sorte de rendre accessibles “à minima” les vestiaires d’un gymnase pour la toilette des migrants, il a rappelé qu’un hébergement d’urgence dans un gymnase ne pouvait pas “durer plusieurs semaines“. Status quo, donc.


Philippe Cornaton

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

1 commentaire

Réagir à cet article

Vos commentaires

  • VINCNET

    Bonjour, c’est scandaleux,comment on peux tolérer cette situation, laisser des enfants des femmes et des hommes dans le froid,monsieur le préfet et monsieur le maire,soyez responsables, ayez un peu plus d’humanité, faites quelque choses, c’est votre rôle ou alors changé de métier.
    Vous vous êtes logés, dans le confort, ces gens là se sont des êtres humains.
    Sinon, vous ne pouvez pas représenter notre devise:LIBERTE-EGALITE-FRATERNITE.
    Soyez l’honneur de la République.

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Annonces de matchs USB

  • Seniors

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Nos partenaires