Actualités

• Vendredi 2 décembre 2016 à 16h30

Ceyzériat - Pour le Téléthon, Musicomédie vous invite à la cour du roi Arthur

La fée Mélusine alias Julie Bulin-Dekkaki.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    La fée Mélusine alias Julie Bulin-Dekkaki.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    La troupe en répétition

La Compagnie Musicomédie prépare activement le Téléthon.

À cette occasion, nous avons rencontré Julie Bulin-Dekkaki, sa présidente, qui a bien voulu nous dire quelques mots sur cette aventure qui tient une place si importante dans sa vie.


Julie, comment tout cela a commencé  ?


C’était il y a presque 20 ans. Avec des copains notamment Julie Molard, nous avons décidé de faire un petit spectacle pour la fête de notre quartier : la Marcellière. Nous étions une dizaine. J’ai attrapé le virus tout de suite. Je suis devenue présidente de Musicomédie à 16 ans ! François Villeminot qui était journaliste nous a encouragés à persévérer et dès l’année suivante, nous avons présenté un spectacle de chants et de danses à la cave des Chartreux.


Combien avez-vous monté de spectacles depuis  ?


Nous sommes passés aux comédies musicales. Avec, pas forcément dans l’ordre, Starmania, Ali Baba, Roméo et Juliette, Autant en emporte le vent, les dix commandements, le Roi soleil, Moulin Rouge, Mozart l’opéra rock, Les années soixante-dix 80, Robin des bois, Cléopâtre, 1 789 les amants de la bastille et même un medley.

Nous nous sommes produits 26 fois depuis 18 ans. Soit pour le téléthon chaque année à Ceyzériat, soit à l’invitation d’autres communes comme Treffort, Chavannes, Polliat, Montrevel, Villereversure. Nous sommes une très bonne affaire pour ceux qui nous invitent car nous attirons toujours beaucoup de monde pour un prix très attractif et parfois gratuitement pour des œuvres caritatives.


Y a-t-il eu des interruptions  ?


Je suis partie à Fès au Maroc pendant deux ans en 2005 et 2006 avec mon mari où j’ai exercé la profession de coiffeuse.


Avez-vous toujours assuré la présidence de Musicomédie  ?


Non, j’ai une pensée pour ma petite sœur Amandine qui a assuré la présidence de 2006 à 2012 et qui nous a quittés prématurément le 5 février 2012. C’est une histoire de famille puisque ma mère est trésorière et chargée des relations avec le comité du Téléthon.


Comment préparez-vous un spectacle  ?


Ça commence au mois de mars. Après le choix du spectacle, les auditions si nécessaire (avec parfois 40 candidates !) et la répartition des rôles, viennent les répétitions à raison de 3 h par semaine dans l’ancienne salle des fêtes. Je m’occupe de la mise en scène et de la chorégraphie assistée par Elsa Blot.

Les chants sont chantés en play-back. Je dois gérer un groupe de jeunes adultes, parfois même d’adolescents qui peuvent être un peu turbulents mais qui partagent avec moi la passion de la scène. Vu mon grand âge, ce sont un peu mes enfants !


Mis à part les artistes, qui vous aident  ?


Ils sont nombreux. D’abord les couturières Marie-Claude Wellman et Simone Dufour qui font un travail fantastique chaque année, les décorateurs (tous les décors sont conservés précieusement, recyclés si nécessaire pour les spectacles suivants), l’intendante Marie-Claude Martinet sans oublier les maquilleuses, les coiffeuses, les techniciens son et lumière, pas moins de 12 personnes qui installent la salle et tiennent la buvette le jour du spectacle et bien sûr les parents qui donnent un coup de main.


Parlez-nous du spectacle de cette année.


Rendez-vous le 3 décembre à 2030 au centre festif de Ceyzériat. Le don est libre à l’entrée. Nous serons 18 sur scène. Ce sera « la légende du roi Arthur » avec Valentin Noël dans le rôle-titre. Il a 21 ans et cela fait 5 ans qu’il est avec nous. Guenièvre sera jouée par Néna Darmon, 18 ans, qui a débuté dans la troupe à l’âge de 10 ans. Lancelot prendra les traits de Michael Marin, 22 ans qui s’est joint à nous cette année. Nous aurons un tout jeune Merlin, Mattéo Collange, 12 ans, mais qui a déjà deux ans de troupe derrière lui. Jessica Jacquet qui désire intégrer une école d’art et spectacles tiendra le rôle du cruel Méléagant tandis que je serai la fée Mélusine. Gare à ma baguette magique !


Y aura t’il des nouveautés par rapport aux spectacles précédents  ?


Nous allons utiliser des décors virtuels sur écran qui vont apporter un plus indéniable mais qui ont demandé de nombreuses heures d’élaboration.


Alors Julie, c’est pour quand la retraite  ?


Non, je ne peux m’y résoudre. Même si le stress est parfois là, toute la chaîne créée depuis si longtemps donne du sens à ma vie. Nous partageons des moments forts avant, pendant et après le spectacle. Et puis je sais qu’Amandine nous regarde et qu ’elle me demande de continuer.

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Annonces de matchs USB

  • Seniors

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Nos partenaires