Actualités

• Lundi 12 décembre 2016 à 8h55

Glorieuses de Bresse : cocottes d'hier, stars de demain

Traditionellement, les volailles fines sont "roulées" dans un linge très serré. Elles sont ensuite "démaillotées" le jour du concours. Cette opération confère aux volailles une forme cylindrique et permet au gras et à la chair de s'interpénétrer.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Traditionellement, les volailles fines sont "roulées" dans un linge très serré. Elles sont ensuite "démaillotées" le jour du concours. Cette opération confère aux volailles une forme cylindrique et permet au gras et à la chair de s'interpénétrer.

Pomponnées, épilées, emmaillotées, chaperonnées, baguées et toujours sévèrement bien roulées !

Les volailles de Bresse, stars incontestées des basses-cours et des tables raffinées connaîtront, du 13 au 18 décembre, leur semaine annuelle sous les feux des projecteurs du monde des becs fins.

Car les Glorieuses de Bresse sont aux chapons, poulets, poulardes et autres dindes ce que Cannes est aux aigles du 7e art : le nec plus ultra du concours spécialisé.

Les éleveurs y travaillent depuis presque un an pour, le jour venu, présenter les volailles les plus conformes aux exigences d’un savoir-faire vieux de 154 ans !

Ces cocottes-là ne souffrent aucun défaut. Il s’agit que les belles soient parfaitement engraissées, préparées, présentées. Les experts jugent aussi la régularité des lots et depuis quelques années, le goût des volatiles via des dégustations à l’aveugle.

Au-delà du concours, réservé aux 170 éleveurs de la filière, cet événement marque en Bresse, le top départ des festivités de fin d’année. Les gens viennent y observer les gallinacés, échanger avec éleveurs et amis, participer aux nombreuses animations prévues autour de la gastronomie, de la volaille et du terroir, mais aussi y faire des emplettes dans la perspective de réunions de famille qu’ils s’assureront tendres et du meilleur goût.

Les grandes toques ne s’y trompent pas, qui viennent ici chercher le produit parfait, à même de décrocher des étoiles… Dans les yeux de leurs clients les plus exigeants.

Dans chacune des quatre villes d’accueil, l’ambiance est différente. Certains préféreront Pont-de-Vaux et son charme rural, d’autres Bourg et son marché couvert, Montrevel où le fameux pot-au-feu matinal partagé avec les grands chefs de la région fait partie des must ou encore Louhans, ultime étape, après laquelle le champion de l’année se voit remettre un vase de Sèvre offert par le Président de la République. Le Graal pour qui élève l’unique volaille bénéficiant d’une AOP au monde.



n Étienne Grosjean


Traditionnellement, les volailles fines sont “roulées” dans un linge très serré. Elles sont ensuite “démaillotées” le jour du concours. Cette opération confère aux volailles une forme cylindrique et permet au gras et à la chair de s’interpénétrer.


VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Voyage en Normandie

  • Formation 2017

  • Annonces de matchs USB

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Seniors

  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Nos partenaires