Actualités

• Dimanche 25 décembre 2016 à 18h00

Ceyzériat - L’usine à rêves d’Alexandra Santander et Didier Boyat

Le jardinier attend la chenille.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Le jardinier attend la chenille.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Alexandra : une vraie présence sur scène.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Sueno en la Fabrica au travail.


Ils se sont rencontrés au studio de l’AGLCA de Bourg-en-Bresse, il y a 25 ans. Il était ingénieur du son et jouait dans des groupes néo-traditionnels. Elle était chanteuse. Elle avait quitté son Chili natal après le coup d’état militaire. Depuis, leur collaboration n’a pas cessé avec la création de leur groupe Sueno en la fabrica, le rêve dans l’usine en espagnol.


À côté de la création d’albums, de musiques originales, sont nés des spectacles inclassables mêlant différentes disciplines (danse, projection vidéo, peinture, théâtre, cirque).

Depuis 25 ans, les créations ont été innombrables. Les thèmes se sont croisés et recroisés avec comme fil conducteur le lien entre les humains. Ça a démarré très fort avec un enregistrement dans l’usine désaffectée de la Schappe de Saint-Rambert-en-Bugey qui leur a valu le prix de la découverte du Printemps de Bourges 1996. Cela s’est poursuivi avec la musique du monde et la création d’un folklore imaginaire, qui les ont emmenés, en autres, à la rencontre des femmes de Guinée du groupe Nimbaya ou des Gongxeka Brothers d’Afrique du Sud.



Francis Hallé
et Pierre Rabhi


Leur intérêt pour les enfants les a conduits au sein d’écoles des différents continents avec, par exemple, le spectacle Le jardinier et la chenille joué plus de 500 fois. En 2006, Josette Chavy de Melodifoliz leur a ouvert les portes de sa biennale. Ce fut la création de L’harmonie des sphères avec Dominique Proust, astrophysicien et directeur de l’observatoire de Paris. Une collaboration avec les scientifiques était engagée. L’éloge de l’arbre avec Francis Hallé, botaniste mondialement reconnu comme spécialiste des forêts tropicales primaires, a été également vu de nombreuses fois. Pierre Rabhi paysan raisonné, Maurice Benmergui ornithologue des Dombes, Thierry Langagne bio acousticien, les entomologistes costaricains à la recherche du papillon Hamadryas, ainsi que bien d’autres, font partie de leurs spectacles et de leurs amis.

En 2013, Alexandra a remporté une mention spéciale avec son film Étincelles réalisé avec les élèves du bac pro de Saint-Amour dans le Jura au festival international du film d’éducation. Actuellement, ils ont entamé un travail sur trois ans avec la communauté de communes de l’ouest rhodanien dans le Haut-Beaujolais, sur une exposition et un spectacle, Filaments. La boucle est bouclée puisque, comme il y a 20 ans, les sons, les voix, les images, les chants se mélangent pour sublimer le travail de l’humain et faire revivre les filatures d’antan. Filatures dans laquelle le travail était dur mais dans laquelle l’inventivité a permis de retarder l’inexorable fermeture et où la solidarité et le souvenir d’une jeunesse évanouie tiennent encore chaud au cœur des personnes qui s’en souviennent.

La collaboration a été également sentimentale puisque deux enfants sont nés : Loucas et Sylvio, eux aussi possédés par le démon de la connaissance et du voyage, puisqu’ils sont partis faire leurs études au Costa Rica après un bac S avec mention bien. Loucas étudie la biologie tropicale et s’intéresse de près aux serpents. Sylvio, passionné d’oiseaux, est guide, et aide les tortues marines à retrouver le chemin de l’eau après qu’elles aient pondu les œufs dans le sable, en attendant de rentrer à la fac car il n’a que 17 ans.

Alexandra Santander et Didier Boyat sont de véritables créateurs, reconnus dans le monde entier. Toutefois, ils regrettent amèrement le fait de ne plus être sollicités par les instances décisionnaires de leur département. Après 20 ans de collaboration, ils voient leurs projets refusés comme par exemple celui proposé au collège de la Dombes qui avait pourtant reçu l’aval de tout le corps enseignant. La passion du grand large les habite toujours, mais ils aimeraient bien, de temps en temps, pouvoir poser leurs valises et partager avec des proches le fruit de leur travail dans son expression la plus belle.





VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Ceyzériat - L’usine à rêves d’Alexandra Santander et Didier Boyat4.552

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

1 commentaire

Réagir à cet article

Vos commentaires

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • Guide de l’été


  • Formation 2017

  • Annonces de matchs USB

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Seniors

  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Nos partenaires