Actualités

• Mercredi 28 décembre 2016 à 15h14

Val Revermont - Les entrepreneurs locaux se rencontrent

Les intervenants autour de Jean-Luc Leboeuf, organisateur de cette soirée entreprenariale sur Val-Revermont.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Les intervenants autour de Jean-Luc Leboeuf, organisateur de cette soirée entreprenariale sur Val-Revermont.

Une ou deux fois par an, la commission de développement économique de Val-Revermont, organise une rencontre (ou deux) entre les entreprises locales. Jean-Luc Leboeuf, adjoint au développement économique et responsable de la commission contacte les entreprises afin de s’informer et de rendre compte de l’activité économique du secteur. L’activité économique est très développée dans la commune, ce qui a pour conséquence un taux de chômage bien inférieur à la moyenne nationale.



Le premier intervenant de la soirée fut le Lieutenant-Colonel Folsché, venu présenter la gendarmerie dans le département et ses différentes missions, notamment l’axe principal de leur activité : la protection des citoyens et de leurs biens. 900 gendarmes sur tout le département de l’Ain, répartis en 18 brigades pour l’essentiel, dont deux d’entre elles sont implantées à Ceyzériat et à Treffort-Val-Revermont – 6 gendarmes – sous un seul commandement. Ces deux brigades effectuent des patrouilles, chaque nuit, sur les deux cantons et sont d’astreinte 24 h/24. Certains services sont affectés plus spécialement à la protection des sites sensibles et peuvent être à même de participer à des opérations antiterroristes dans la mesure où un véhicule spécialisé (bientôt rejoint par un deuxième camion) est en poste. En conclusion, le département de l’Ain peut être considéré comme un territoire calme malgré bien entendu un certain lot d’actions délictueuses.



9 000 personnes



L’adjudant Thierry Hudelot qui est le référent Sécurité, a poursuivi le témoignage, assisté par deux autres collègues. Ils ont détaillé de façon très précise, toutes les mesures de protection des biens, tant dans les entreprises que dans les maisons des particuliers. Il faut retenir un certain nombre de ces mesures telles qu’une vidéo-protection dans les magasins et en cas de présence douteuse ou d’attaque, il faut composer immédiatement le 17. Il est essentiel de ne toucher à rien pour que les indices puissent être relevés. Il est également important de tout photographier. Prévenir la gendarmerie en cas de départ en vacances, est une des mesures également nécessaire afin que des patrouilles puissent surveiller plus intensément un quartier notamment les commerces. On peut aussi aller sur le site de la gendarmerie (www.lagendarmerierecrute.fr) pour d’autres raisons telles que celle de pratiquer ce métier.



Après cette intervention, la parole a été donnée à Messieurs Ventver et Pobel pour présenter le Groupe MGI-Coutier, créé en 1972 et qui réalise aujourd’hui un chiffre d’affaires de 860 millions d’euros, employant 9 000 personnes dans le monde avec des clients tels que PSA, Ford, Renault, Daimler, etc. Le chiffre d’affaires le plus important est réalisé en Europe pour 39 %, 25 % en Amérique et 23 % en Asie. Ce groupe est au départ spécialisé dans l’injection plastique sous toutes ses formes et a étendu ses activités au travail des métaux. Relève de ce groupe, la Société Desplanches, rachetée il y a quelques années, qui est en pleine expansion et emploie 19 personnes à Treffort pour la réalisation de moules et de pièces pour l’automobile. Elle dispose à Treffort d’un bureau d’études très performant. Son seul problème actuel est de trouver du personnel compétent.





Pareur de cuir



« Votre professionnel du bonheur à vélo », c’est-à-dire Laurent, de la société Mobi Vélo, installée à Cuisiat, face au musée du Revermont, au départ des chemins de randonnées, s’est exprimé parfaitement sur son activité. Sa société créée en 2014 dispose d’un parc de 70 vélos et bientôt, de vélos électriques. L’objet de cette entreprise est la promotion de la pratique du vélo et de ce fait, dans le même temps, la promotion du tourisme local, à savoir, le Revermont. Sa clientèle est une clientèle de particuliers mais est aussi composée d’industriels et de comités d’entreprise. Mobi-Vélo propose une offre globale autour du vélo, journée, voyage, ou stage. L’encadrement est assuré par un personnel qualifié, diplômé d’État. On peut se rendre sur le site www.mobivelo.com où l’on saura tout sur les possibilités offertes pour bien pédaler.



Est venu ensuite, le petit nouveau de la place du champ de foire à Treffort, Yann Bonnani, dont le métier se situe à mi-chemin entre « tanneur de peaux et relieur de livres », puisqu’il est « pareur de cuir », métier très rare par excellence. Yann « pare » tous les cuirs et même les peaux de serpents ou de certains poissons comme celle du saumon et de la carpe du Nil ! Ses clients sont des particuliers français mais aussi des clients du monde entier. Il est pratiquement seul sur le marché car il n’a qu’un confrère à Paris. Les autres « pareurs de cuirs » sont salariés dans des entreprises privées de luxe. Yann vient d’acheter une nouvelle machine qui lui permettra de parer des cuirs dans une grande largeur.

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Annonces de matchs USB

  • Seniors

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Nos partenaires