Actualités

• Mardi 3 janvier 2017 à 16h47

Oyonnax - On lui vole sa voiture : il se cramponne au toit pendant 10 minutes

Ce fut une intervention particulièrement délicate pour les policiers d'Oyonnax.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Ce fut une intervention particulièrement délicate pour les policiers d'Oyonnax.


« Des gens qui sautent sur le toit pour s’accrocher à leur véhicule j’en ai déjà vu, ou ils s’accrochent aux fenêtres, aux portes, aux essuie-glace… Mais qui tiennent aussi longtemps, jamais ! », raconte le commandant Lesznewski qui dirige le commissariat de police d’Oyonnax. Osama Aoukili, habitant de Bellignat, s’est là cramponné aux barres de toit du véhicule. Mais « c’est extrêmement dangereux ! », rappelle le commandant. Et une fois que la voiture a pris de la vitesse, il est devenu difficile pour le jeune homme de descendre du toit. « Les conséquences auraient pu être énormes ! », insiste le commandant. « Il aurait pu être gravement blessé, tomber sans se faire mal sur l’autoroute et être percuté par un autre véhicule… C’est une affaire qui se finit bien, mais l’on ne conseille pas du tout aux victimes de vol de voiture de faire cela ! »



« En danger de mort »



Vers 20 h 30, le commissariat recevait un appel d’un jeune homme qui racontait être accroché au toit de sa voiture. Le véhicule en fuite était rapidement rattrapé par un équipage de la police qui était rejoint par un équipage de police secours. Les forces de l’ordre ont été surprises de constater que l’homme était bien sur le toit du véhicule. Le jeune homme s’était arrêté rue Bésillon à Oyonnax et était sorti de sa voiture. Il constatait que quelqu’un était en train de la voler. Il se précipitait, mais les portières étaient fermées à clé. Il s’accrochait aux barres de toit au moment où le véhicule démarrait. La voiture s’engageait Cours de Verdun, jusqu’au rond-point Jean Couty puis sur l’autoroute en direction de Bourg-en-Bresse. Il roulait alors à plus de 130 km/h. La victime avait réussi, alors qu’elle était sur le toit, à décrocher son téléphone pour faire le 17.



Les policiers qui poursuivaient le véhicule sont parvenus à faire ralentir le conducteur et à l’obliger à prendre la sortie 11. Il a donc roulé en direction de Thoirette, sur une route sinueuse. « Les policiers ont tenté de le stopper avec beaucoup de délicatesse, car la personne était en danger de mort ». Ils ont réussi à le faire entrer dans un quartier de Veyziat. La victime, profitant du fait que la voiture circulait moins vite, est descendue du toit, se blessant légèrement au genou. Le conducteur a alors quitté le véhicule et tenté de s’enfuir à pied. Les policiers l’ont rattrapé et interpellé. Au cours de l’intervention, l’un des policiers a sorti son arme pour essayer de menacer le mis en cause, mais sans succès. Les faits ont duré environ 10 minutes.

L’homme a été placé en garde à vue jusqu’au mardi 3 janvier. En milieu de journée il était présenté devant le procureur de la République. Il devra répondre de vol, violences, mise en danger d’autrui, vol du véhicule et violence à l’encontre d’une personne dépositaire de l’autorité publique, un policier ayant été blessé au moment de l’intervention. L’homme, âgé de 22 ans, originaire des environs, était déjà connu des services de police. Il sera jugé en comparution immédiate jeudi 5 janvier.



CGu

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

1 commentaire

Réagir à cet article

Vos commentaires

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Voyage en Normandie

  • Annonces de matchs USB

  • Seniors

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Nos partenaires