Actualités

• Mercredi 4 janvier 2017 à 8h00

Châtillon-sur-Chalaronne - Devenir un "consommacteur" avec les paniers Bio de l’association Terri’Ain

Le maraîcher Robin Simon et Katia Embareck, la responsable de l'épicerie Bio "côté rue, côté jardin" aimeraientt pouvoir travailler ensemble pour promouvoir les produits Bio du terroirs.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Le maraîcher Robin Simon et Katia Embareck, la responsable de l'épicerie Bio "côté rue, côté jardin" aimeraientt pouvoir travailler ensemble pour promouvoir les produits Bio du terroirs.

Sur le modèle des AMAP, l’association Terri’Ain propose depuis plusieurs années des paniers hebdomadaires de légumes bios et locaux. La distribution des paniers de légumes a lieu chaque mardi à la boutique bio « Côté rue, côté jardin » qui met ses locaux à disposition de l’opération TerriAin à titre gracieux.



Pendant plusieurs années, l’association travaillait avec Christelle, une maraîchère locale, mais cette dernière a cessé son activité l’an dernier. Pour pallier l’arrêt des paniers de Christelle, le choix de l’association s’était porté sur les jardins Bio de la Dombes de Villars-les-Dombes. Au cours de l’année, une majorité d’adhérents faisaient part de leur mécontentement, la qualité n’était plus au rendez-vous. Or les paniers Bio sont indispensables pour la survie de l’association d’où l’obligation de réagir rapidement en démarchant un nombre important de maraîchers qui devaient répondre à plusieurs critères : être certifié Bio, cultiver en local et pouvoir fournir hebdomadairement trente-cinq paniers. La rigueur des critères entraînait beaucoup de réponses négatives. À force de persuasion et de persévérance, l’association finissait par trouver la perle rare : la ferme Bio Délices de Saint-Julien-sur-Veyle.



Robin Simon, l’exploitant de la ferme Bio Délices, s’engage à fournir des légumes bio, frais, variés, de saison, issus de son exploitation. Afin de compléter ce service, Robin Simon pourra également fournir en plus, sur commande, des œufs, du miel, de la viande et des produits transformés comme des soupes. L’association continuera à gérer les quantités, les clients, les commandes et s’engage à nommer un référent unique par lequel circulera l’information entre les adhérents et le maraîcher. Robin Simon travaille déjà avec une AMAP, il connaît donc déjà le principe, mais l’association Terri’Ain a actuellement besoin de trente-cinq paniers hebdomadaires sachant que par le passé, il y eut jusqu’à cinquante paniers. De ce fait, Robin Simon a mis un bémol. Il accepte de conclure un accord avec Terri’Ain qui débutera début avril s’il trouve un employé pour l’aider dans la tâche.



En quoi consistent les paniers Terri’Ain ?



Il ne s’agit pas simplement d’une adhésion pour retirer un panier, mais d’un véritable engagement aux côtés d’une exploitation en pré-payant à l’avance ses légumes pour une durée d’un an. Le prix du panier hebdomadaire (8, 12, 15 ou 21 € selon la taille qui varie de 12 à 15 kg) est équitable : il permet de payer le prix juste au maraîcher tout en restant abordable pour les adhérents. Les adhérents s’engagent à payer à l’avance la totalité de leurs paniers pour une durée d’un an en acceptant d’éventuelles variations de quantité (aléas climatiques), à récupérer leurs paniers de légumes chaque mardi et à participer à quatre distributions par an.



Les avantages et les inconvénients



Avantages : l’adhérent bénéficie d’un panier de légumes variés toutes les semaines pendant onze mois. Il bénéficie d’une alimentation saine et encourage un environnement préservé : les produits sont frais, de saison, diversifiés (notamment avec remise au goût du jour des variétés anciennes et de terroir), cultivés sans produits chimiques de synthèse et disponibles à mesure qu’ils mûrissent. La totalité de la production est valorisée (notamment, pas de calibrage ou de normes esthétiques). La proximité de la ferme minimise les transports et l’usage d’emballage. L’adhérent connaît la provenance de ses légumes, l’agriculteur qui les a produits, et sait qu’ils seront de qualité (certification agriculture biologique). L’adhérent soutient un producteur local certifié en agriculture Biologique. Ce soutien s’inscrit dans une démarche de commerce équitable local : le prix de la souscription est défini conjointement et en toute transparence par le producteur et les consommateurs. L’achat à l’avance garantit un revenu à l’agriculteur et lui permet d’obtenir ses fournitures (semences…) sans s’endetter. Il n’y a pas d’intermédiaires entre le consommateur et la Ferme. Les différents adhérents constituent un réseau, chacun peut s’investir, proposer de nouvelles idées où échanger des légumes avec un autre adhérent.



Inconvénients : l’adhérent ne choisit pas le contenu des paniers et n’a dans son panier que des fruits et légumes de saison, puisqu’il s’agit de produits locaux (pas de tomates en hiver !). L’adhérent court le risque d’avoir dans son panier des légumes qu’il n’aime pas forcément. En hiver, la liste des légumes sera probablement plus réduite qu’à la belle saison. Étant solidaire de la ferme Bio Délices, les consommateurs partagent avec le producteur les risques et les bénéfices naturels liés à l’activité agricole.




Julie Chaminade, CLP



> Renseignement et inscription : par mail paniers@terriain.org ou via la boutique « côté rue, côté jardin » (téléphone 04 74 23 41 89). La ferme Biodélice à St Julien du Veyle, recherche un maraîcher pour emploi durable. Expérience exigée. Contacter Robin Simon au 09 53 48 60 68.




VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Châtillon-sur-Chalaronne - Devenir un "consommacteur" avec les paniers Bio de l’association Terri’Ain4.051

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

1 commentaire

Réagir à cet article

Vos commentaires

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Voyage en Normandie

  • Formation 2017

  • Annonces de matchs USB

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Seniors

  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Nos partenaires