Actualités

• Vendredi 6 janvier 2017 à 9h00

Trophée Andros - Sylvain Pussier : « Maintenant, je dois gagner »

Sylvain Pussier a désormais quatre manches devant lui pour s'imposer, s'il veut monter sur le podium de sa catégorie. (Photo d'archives).

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Sylvain Pussier a désormais quatre manches devant lui pour s'imposer, s'il veut monter sur le podium de sa catégorie. (Photo d'archives).

Sylvain Pussier et sa Peugeot 3 008 (team Pussier Auto – Réseau Peugeot) n’ont toujours pas remporté la moindre course, dans ce Trophée Andros. Après trois étapes, le pilote ambarrois est malgré tout 4e au classement général de sa catégorie Elite (amateurs). À seulement 30 points du leader Nathanaël Berthon. Il reste désormais quatre étapes pour voir briller les couleurs d’Ambérieu, sur la célèbre course automobile sur glace.

Êtes-vous satisfait de cette 4e place provisoire ?

C’est pas mal, mais ce n’est pas ce que j’espérais. Aujourd’hui, la place ne veut rien dire, parce que c’est extrêmement serré. Ce qui m’embête, c’est que je n’ai rien gagné, pour l’instant. C’est plus dur que ce que j’imaginais. Tous les cadors ont gagné au moins une course, sauf moi.

À quoi cela est-il dû ?

Cela se joue à rien, et je n’ai pas eu mon heure. Il faut aussi une part de chance. Personne n’est au-dessus du lot. Je suis à 8 points du 3e, et à 21 points du 2e. Sachant qu’on marque 45 points en cas de victoire sur une manche.

Quels sont vos objectifs sur les quatre étapes restantes ?

Nous repartons de zéro, et je dois gagner. Je ne suis vraiment pas loin. Pendant la trêve, nous travaillons beaucoup sur la voiture. Le 2 janvier, nous allons faire des essais à Flaine (Haute-Savoie). Nous allons effectuer tous les réglages que nous ne pouvons pas ou que nous n’osons pas faire lors d’une course. Et tenter tous les extrêmes sur la voiture. Avant l’épreuve d’Isola 2 000 le 6 janvier, nous aurons aussi roulé un peu.

Dans l’ensemble, votre 3 008 vous donne-t-elle entière satisfaction ?

L’objectif de Peugeot était de montrer la voiture. Ils n’espéraient même pas un podium lors de la première saison. J’ai fait deux fois 3e (à Val-Thorens et à Andorre, N.D.L.R.) donc j’ai déjà rempli un premier contrat. Mais à titre personnel, je ne participe pas pour être 3e. Pour les prochaines manches, nous allons alléger la voiture, et répartir les masses différemment, pour mieux l’équilibrer.

Votre rôle de manager de votre team n’est-il pas trop lourd à gérer ? Est-ce que cela explique des résultats moins bons ?

Cela fait beaucoup de choses à gérer en même temps. Je ne m’attendais pas à autant de travail. Mais ce n’est pas cela qui m’empêche d’avoir de meilleurs résultats. Tout le monde m’aide bien, même mes enfants participent.

Propos recueillis par C. D.

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Voyage en Normandie

  • Annonces de matchs USB

  • Seniors

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Nos partenaires