Actualités

• Lundi 9 janvier 2017 à 8h55

Politique - Guillaume Lacroix rassure les militants burgiens du PRG

Le président du PRG de l'Ain a rassuré les militants sur son ancrage à Bourg.

  • Illustration actu Grande illustration actu

    Le président du PRG de l'Ain a rassuré les militants sur son ancrage à Bourg.

« Bourg-en-Bresse Agglomération, c’est fini ! »… Guillaume Lacroix l’a confirmé samedi 7 janvier à l’occasion de la réunion de la fédération de l’Ain du Parti radical de gauche. L’élu burgien tournera la page dès le renouvellement de l’exécutif annoncé pour le vendredi 13 janvier à Ainterexpo. Il restera en revanche maire-adjoint à la culture de la ville de Bourg-en-Bresse. Fraîchement promu à la Cour des Comptes à Paris en provenance de l’Hôtel Matignon où il occupait le poste de conseiller auprès du Premier ministre en charge des territoires, Guillaume Lacroix se trouve dans l’obligation de faire des choix. Des choix de vie plus que des choix politiques, tant son arrivée parmi les « sages » de la République aura été le fruit d’une longue réflexion au delà des envies et des ambitions politiciennes. La réunion de ce samedi matin au siège de la fédération à Bourg a également permis de préciser le programme de la présidente du PRG Sylvia Pinel engagée dans la primaire de gauche des 23 et 30 janvier prochains. Visiblement, les radicaux n’ont pas eu le choix… « C’était ça ou on prenait le risque de voir 80% des nôtres partir chez Macron. La situation aurait été différente si François Hollande avait été candidat », explique l’un des cadres départementaux du plus vieux parti de France.


Jean Chabry en première ligne


L’organisation de la primaire a également été débattue. Jean Chabry, ancien maire de Jujurieux et ex-conseiller général de Poncin, vieux briscard de la politique, a été désigné pour représenter sa présidente dans le département. C’est lui qui sera donc chargé de débattre publiquement avec les porte-parole locaux des six autres engagés le 11 janvier à 20 heures dans les locaux de l’ancienne maison des syndicats à Bourg. Sylviane Chêne, élue de Bourg et de BBA dont elle est l’une des vice-présidentes, défend quant à elle les couleurs du PRG dans l’organisation pratique de la consultation dont le comité est présidé par le socialiste et conseiller départemental Christophe Greffet. Le maire adjoint PS de Bourg Alain Bontemps étant le représentant dans l’Ain de la Haute Autorité, un rôle qu’avait assuré sans faillir Jean Meune en 2011.

Il restait à l’ordre du jour de la réunion fédérale la question des législatives de juin 2017. Guillaume Lacroix, reconduit président départemental à l’unanimité et par acclamation par la dizaine de membres présents, a souhaité renvoyer la discussion à février. Il n’en reste pas moins qu’il ne sera pas candidat et qu’une des cinq circonscriptions de l’Ain reviendra néanmoins aux radicaux de gauche. Sans doute la 4ème détenue depuis 1988 par le Républicain Michel Voisin. Plusieurs noms circulent d’ores et déjà dont ceux du maire de Chalamont et conseiller régional Ali Benmedjahed (qui risque de préférer viser la présidence de la grande intercommunalité dombiste), ou de la Burgienne Sylviane Chêne, proche de Guillaume Lacroix.




Jean-Marc Perrat

VN:F [1.8.4_1055]

Notez cet article

Politique - Guillaume Lacroix rassure les militants burgiens du PRG 3.052

Partagez

... échangez, publiez cet article sur les sites où vous avez un compte personnel.

Réagissez

Réagir à cet article

  • Carnet

    Mon carnet du jour - Décès, naissances, mariages et publications

  • La Boutique

    La boutique Voix de l'Ain
  • Voyage en Normandie

  • Annonces de matchs USB

  • Seniors

  • Stage oenologie

    Stage oenologie
  • Maison Rêvée 2016

    Maisons rêvée 2016
  • Places JL Bourg

  • L’Aindex

    L'Aindex
  • Blog VA

    Les blogs Voix de l'Ain
  • Blog Nicolas Bernard

    Blog de Nicolas Bernard
  • Facebook

    Facebook Voix de l'Ain
  • Twitter

    Twitter Voix de l'Ain
  • Nos partenaires